DE | FR

Jean-François Stévenin, star française du cinéma n'est plus

Il s’en est allé à 77 ans, après une carrière riche comme comédien, mais aussi réalisateur avec trois films cultes.



Jean-François Stévenin, décédé à 77 ans, aura marqué le cinéma français.

Jean-François Stévenin est décédé à 77 ans. Image: Wikimedia Commons

L'acteur Jean-François Stévenin est décédé mardi à 77 ans, a annoncé sa famille. Il avait commencé sa carrière chez Rivette et Truffaut avant de devenir un second rôle prisé du cinéma français puis un réalisateur culte en seulement trois films, considérés comme cultes:

Son travail de cinéaste lui vaudra, en 2018, un prix Jean-Vigo d'honneur qui lui a été remis par Agnès Varda. Cette récompense distingue l'indépendance d'esprit, la qualité et l'originalité.

Ses films, dans lesquels la nature est très présente, sont marqués par le cinéma de Cassavetes et, comme le cinéaste américain, il aime à filmer ses proches.

Son dernier film, «Illusions perdues» de Xavier Giannoli, adapté de Balzac, doit être présenté à la rentrée au festival de Venise.

Grande carrière d'acteur

Jean-François Stévenin était également un acteur prolifique. Il a été vu dans des films aussi éclectiques que «L'argent de poche» de François Truffaut, «Une chambre en ville» de Jacques Demy ou «Le pacte des loups» de Christophe Gans.

«Il est décédé à l'hôpital à Neuilly (région parisienne), il s'est bien battu», a affirmé, à l'AFP, son fils Sagamore Stévenin, également comédien. En effet, il est père de quatre enfants, tous acteurs: Sagamore, Robinson, Salomé et Pierre. (jah/ats)

En parlant de cinéma français: «on est tous venus pour Kaamelott»

Plus d'articles «Actu»

Les inondations à New York créent des torrents dans le métro

Link zum Artikel

Crise des opiacés: 1,1 milliard et ils échappent au procès

Link zum Artikel

Aux Etats-Unis, ce champion de bouffe avale 76 hot-dogs en 10 minutes

Link zum Artikel

Berset: «La Suisse est très en retard, la crise va durer un peu»

Link zum Artikel

Vidéo

«Titane? On s'en fout, on est tous venus pour Kaamelott»

Mercredi soir, Titane et Kaamelott sortaient au cinéma. Eamonn et Yann sont allés demander aux Lausannois quel film ils venaient voir.

Lors de ce micro-trottoir, nous avons réalisé deux choses: les Lausannois s'en fichent de Titane mais par contre, ils adorent Kaamelott. Ce mercredi 21 juillet, au Pathé Les Galleries, à Lausanne, la salle était pleine pour le film d'Alexandre Astier contrairement à celui qui a gagné la palme d'or au Festival de Cannes. Seules vingt personnes ont osé aller le voir.

Lire l’article
Link zum Artikel