DE | FR
capture d'écran canal +
Commentaire

Blanche Gardin dégomme le nombrilisme et ça vous concerne

A l'heure où les niaiseries télévisuelles de Noël pullulent sur M6, le faux documentaire de Blanche Gardin sur Canal+ propose une caricature acerbe de la société. L'humoriste n'épargne personne (pas même vous) et ça fait un bien fou.
12.12.2021, 13:4214.12.2021, 17:46

Inconfortable, drôle et jouissif. Rarement, je n'ai ressenti des émotions aussi paradoxales en regardant une série. Dans «La meilleure version de moi-même», Blanche Gardin dézingue la bienveillance à outrance, se moque du développement personnel et donne des claques au narcissisme contemporain des réseaux sociaux. Comment? Tout simplement en incarnant un personnage caricatural qui regroupe tous les caractéristiques de ce que certains mettent dans le panier du «wokisme».

Des vannes hardcores mais qui fonctionnent

Ainsi, l'humoriste, qui joue son propre rôle, n'aime pas l'homme blanc, le conformisme et qu'un individu de sexe masculin lui dise ce qu'elle doit faire. Ce qu'elle aime, en revanche: Les «arbres femelles», manger des aliments crus, faire des lives Instagram durant lesquels elle s'auto-analyse et enfin s'entendre dire, par sa «communauté», qu'elle est «une belle humaine».

La bande-annonce:

Dans ce faux documentaire de 9 épisodes, diffusé sur Canal +, on suit l'évolution de Blanche, qui, tiraillée par des problèmes intestinaux, décide d'arrêter l'humour pour «penser à elle» et se lancer dans le développement personnel. Tout cela, sous les conseils avisés de son naturopathe.

Si les premiers épisodes sont plutôt désagréables à regarder car ils tournent beaucoup autour de ses selles (je vous épargne les détails mais c'est du lourd), le résultat est monstrueusement drôle. Car, convaincue d'être en passe de devenir la «meilleure version d'elle-même», Blanche se transforme en réalité en un odieux et égocentrique personnage dont l'état de santé va progressivement se dégrader.

Un réalisme poussé à l'extrême

A l'heure où de plus en plus de productions surfent sur la vague de la bien-pensance pour ne pas s'attirer de foudres, celle-ci, au contraire, n'épargne personne. Féministes, corona-sceptiques, coachs de vie, hypersensibles, antispécistes ou encore instagrammeurs: tout le monde en prend pour son grade.

Avec sa lucidité sans faille, Blanche Gardin a finalement l'art et la manière de mettre des mots sur tout ce qu'on a pensé ou vécu au moins une fois, sans oser le verbaliser. Et en cela, c'est particulièrement jouissif.

Une chose est sûre: la série vous fera forcément penser à quelqu'un de votre entourage. Et peut-être même, à une infime partie de vous-même. (Parole d'honneur.)

On découvre Capucine Lhemanne, nouveau talent de l'humour Suisse.

Plus d'articles sur la société

Anxieux, le retour de la vie sociale vous inquiète? Les conseils d'une psy

Link zum Artikel

«La douleur d'endométriose, c'est comme des coups de poignard»

Link zum Artikel

Cette vidéo sur la dépression nous a fait du bien et vous en fera aussi

Link zum Artikel

La révélation d'Elon Musk peut (vraiment) faire du bien aux Asperger

Link zum Artikel
A New York, des centres de prévention sauvent 85 personnes d'une overdose
Depuis l'ouverture des premiers centres pour les personnes souffrant de toxicomanie, presque une centaine d'overdoses ont pu être évitées sans soins médicaux.

Le stress, l'anxiété et l'isolement de la pandémie, combinés à la forte augmentation du marché des drogues illicites et les médicaments produits avec des drogues de synthèse (notamment le fentanyl, un opioïde), ont aggravé l'épidémie d'overdoses en Amérique.

L’article