DE | FR

Au Canada, ces deux provinces renoncent à la vaccination obligatoire

Image: shutterstock
Certains travailleurs de la santé non vaccinés ne toucheront pas de «prime Covid» et devront se soumettre à un test de dépistage trois fois par semaine.
04.11.2021, 04:4404.11.2021, 12:06

Le Québec et l'Ontario, les deux provinces canadiennes les plus touchées par la pandémie de Covid-19, ont annoncé mercredi qu'elles ne suspendraient finalement pas leurs travailleurs de la santé non vaccinés contre le coronavirus. 97% des employés de la santé ont reçu au moins une dose de vaccin.

«On a tout essayé pour vacciner le dernier 3%. Notre incompréhension est forte à l'égard de ce noyau dur qui refuse de se faire vacciner. Malheureusement, notre réseau de la santé dans notre situation actuelle ne peut pas se passer de ces personnes-là»
Christian Dubé, le ministre québécois de la santé.

Pas de «prime Covid»

Les travailleurs de la santé non vaccinés québécois ne toucheront pas de «prime Covid» et devront se soumettre à un test de dépistage trois fois par semaine, faute de quoi ils seront suspendus. La vaccination sera néanmoins obligatoire pour les nouveaux employés.

L'obligation vaccinale du personnel de la santé devait s'appliquer d'ici au 15 novembre au Québec, après avoir été repoussée d'un mois en raison de la «pression trop forte» sur le réseau qu'aurait exercé le retrait des 14 000 employés non vaccinés. Environ 5000 travailleurs non vaccinés sont en «contact direct avec le patient», selon cette même source.

1200 employés non vaccinés suspendus dans l'aérien

Province voisine et la plus peuplée du Canada, l'Ontario a annoncé dans la foulée une décision similaire, prenant en compte «les conséquences du départ potentiel de dizaines de milliers de travailleurs de la santé» par rapport «au petit nombre de transmissions épidémiques actuellement actives dans les hôpitaux», selon un communiqué.

La vaccination est également imposée aux 300 000 fonctionnaires fédéraux canadiens depuis la fin octobre, faute de quoi ils seront placés en congé sans solde à la mi-novembre.

Cette semaine, les compagnies aériennes Air Canada et WestJet, ainsi que le réseau des transports en commun de Toronto ont annoncé avoir suspendu plus de 1200 employés non vaccinés. (ats/jch)

Un peu flippant: des robots Boston & Dynamics se la jouent Rolling Stones dans un clip angoissant

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Une gardienne de prison offre la liberté à son détenu préféré

Link zum Artikel

Moscou va montrer toute la force de l'armée russe pour célébrer le 9 Mai

Link zum Artikel

Le chanteur Bono du groupe U2 a chanté sur le quai d'un métro à Kiev

Link zum Artikel

Le G7 hausse le ton et s'engage à ne plus acheter de pétrole russe

Link zum Artikel

Un acteur de Sex Education devient le nouveau Docteur Who

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Vexés et frustrés, les Russes convoquent «The Terminator»
Pour Poutine, plus question de bander mou sur le territoire ukrainien. Le taux de testostérone militaire grimpe donc d'un cran avec l'arrivée du BMPT «Terminator». Agile et lourdement blindé, ce «char qui protège les chars» abrite les rêves de victoire d'une armée russe qui, avant les petites avancées dans le Donbass, étaient plutôt abonnée aux pannes à répétition. Portrait.

«Terminator» est né en 1998 et porte tous les espoirs d'une nation. Comme Kylian Mbappé. Ici s'arrêtent les comparaisons, même si Vladimir Poutine abandonnerait volontiers quelques maîtresses et deux ou trois généraux s'il avait l'assurance que son engin de 47 tonnes pouvait se montrer aussi efficace sur la ligne d'attaque que le chouchou d'Emmanuel Macron. Présenté comme la botte secrète du Kremlin, ce gros char au blindage réactif est d'abord une bestiole qui permettrait à l'armée russe de ne pas trébucher définitivement sur la résistance ukrainienne.

L’article