DE | FR
Des manifestants se rassemblent dans le parc Union Square en février 2021 pour soutenir les travailleurs de l'entrepôt Amazon de Bessemer, en Alabama, qui cherchent à former un syndicat.
Des manifestants se rassemblent dans le parc Union Square en février 2021 pour soutenir les travailleurs de l'entrepôt Amazon de Bessemer, en Alabama, qui cherchent à former un syndicat.shutterstock

Amazon poursuivi pour discrimination par l'Etat de New York

Une plainte a été déposée contre le géant de la vente en ligne, accusé de ne pas offrir à certains salariés des conditions de travail optimales.
19.05.2022, 08:5619.05.2022, 10:10

Kathy Hochul, gouverneure de l'Etat de New York, a annoncé, mercredi, des poursuites contre Amazon pour discrimination à l'encontre d'employées enceintes et d'employés en situation de handicap. Elle accuse le géant de la vente en ligne de ne pas proposer de mesures adaptées pour ses salariés.

Selon l'agence de l'Etat en charge du respect des droits civils qui a lancé la procédure judiciaire, les chefs d'équipe ignorent fréquemment des recommandations faites par les «consultants en ajustements» d'Amazon, censés faciliter les aménagements sur le lieu de travail. La conséquence? Les employées enceintes et ceux en situation de handicap sont contraints de prendre des congés maladie sans solde, des situations qui pourraient être évitées.

La plainte cite l'exemple d'une employée enceinte contrainte, par son supérieur hiérarchique, de soulever des paquets de plus de 11 kg et se blessant à la tâche, la poussant à arrêter de travailler «pendant une durée indéfinie» sans être payée.

Des conditions de travail déjà critiquées

Le groupe s'est dit «surpris» par l'annonce de la gouverneure, dans la mesure où il coopérait avec la personne chargée de l'enquête et qu'elle n'avait pas été prévenue du dépôt d'une plainte. Amazon affirme avoir mis en place de nombreux programmes pour s'assurer que chaque employé se sente «soutenu».

Les conditions de travail dans les entrepôts d'Amazon, où travaillent un tiers des employés du groupe, ont déjà fait l'objet de plaintes et de critiques dans le passé aux Etats-Unis et dans le reste du monde.

D'après un rapport du Strategic organizing center (SOC) publié en avril, les ouvriers des centres logistiques d'Amazon ont subi plus de 34 000 «blessures sérieuses» sur leur lieu de travail en 2021, soit un taux deux fois plus élevé que celui des entrepôts américains n'appartenant pas au groupe de Seattle. C'est près de la moitié des accidents du travail recensés dans le pays sur ce type de sites. (sda/ag)

L'ouragan Henri submerge les Etats-Unis

1 / 13
L'ouragan Henri submerge les Etats-Unis
source: sda / cj gunther
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Crime raciste dans l'Etat de New York: au moins dix morts

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Influencé par la guerre en Ukraine, le monde redevient très nucléaire

Link zum Artikel

Aux Philippines, une ville est recouverte par les cendres d'un volcan

Link zum Artikel

En Russie, le McDo' change de nom, mais pas de goût

Link zum Artikel

En Espagne, le manque de personnel menace le tourisme estival

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
G7: Johnson, Trudeau et von der Leyen se moquent des photos de Poutine
Le sommet du G7 a donné lieu à quelques railleries de la part de ses participants. La raison? Les poses viriles du président russe.

La guerre en Ukraine est le sujet sur toutes les lèvres durant le sommet du G7 au château d'Elmau, en Bavière. Mais aussi grave que soit la situation, certains participants de premier plan se sont moqués du président russe Vladimir Poutine peu avant leur première séance de travail. La raison en était quelques photos du chef du Kremlin.

L’article