DE | FR

Trump verse 110 000 dollars d'amende à la justice américaine

Coup dur pour Donald Trump? 110 000 dollars, c'est le montant de l'amende que l'ex-président américain a déboursé pour «entrave» à une enquête pour fraude fiscale menée depuis 2019 à New York. Mais que se cache-t-il derrière la procédure judiciaire du milliardaire?
21.05.2022, 08:4621.05.2022, 12:22
Donald Trump a payé son amende de 110 000 dollars pour «entrave» à une enquête pour fraude fiscale menée depuis 2019 à New York.
Donald Trump a payé son amende de 110 000 dollars pour «entrave» à une enquête pour fraude fiscale menée depuis 2019 à New York. Image: sda

L'ex-président américain Donald Trump a payé 110 000 dollars d'amende pour «entrave» à une enquête pour fraude fiscale menée depuis 2019 à New York. Il avait été condamné le 25 avril à verser 10 000 dollars par jour tant qu'il refuserait de fournir des documents.

«Le 19 mai, Donald Trump a payé 110'000 dollars aux services de la procureure générale» de l'Etat de New York, a annoncé vendredi dans un courriel un porte-parole de cette dernière, Letitia James. La magistrate élue du parti démocrate le milliardaire républicain se livrent depuis des mois une bataille de procédures acharnée.

Pratiques fiscales «frauduleuses»

Le 17 février, la procureure avait obtenu qu'un juge de New York ordonne à Trump et à ses enfants Donald Jr. et Ivanka de témoigner sous serment dans le cadre de cette enquête, où elle soupçonne des pratiques fiscales «frauduleuses». Une décision contre laquelle les Trump, qui accusent James de «chasse aux sorcières politique», ont fait appel.

Mais la justice new-yorkaise avait aussi réclamé avant le 31 mars des documents comptables et fiscaux de la Trump Organization. Face au refus de Donald Trump, Letitia James avait donc obtenu le 25 avril qu'il soit condamné pour «entrave».

«Déclarations sur l'honneur»

Le 6 mai, toutefois, le juge new-yorkais avait suspendu le comptage des jours d'amende et décidé que Trump aurait jusqu'au vendredi 20 mai pour payer pour la période 25 avril - 6 mai, soit 110 000 pour 11 jours. Ce qu'il a fait jeudi.

Selon le porte-parole de James, le camp Trump avait aussi jusqu'à vendredi pour soumettre des «déclarations sur l'honneur» relatives à la demande de documents comptables et fiscaux de la Trump Organization. Ces documents ont bien été rassemblés et produits par un cabinet tiers jeudi, selon la même source.

Trump et ses impôts

Le juge doit maintenant décider si le camp Trump a répondu à toutes les demandes. James soupçonne la Trump Organization d'avoir, «de manière frauduleuse», surestimé la valeur de propriétés immobilières lorsqu'elle demandait des prêts bancaires et de les avoir sous-estimées auprès du fisc pour payer moins d'impôts.

Donald Trump est aussi confronté à une enquête pénale du procureur de Manhattan: la Trump Organization et son directeur financier Allen Weisselberg y ont été inculpés de fraude fiscale. Ils ont plaidé non coupables et le procès doit s'ouvrir cette année. (ats/myrt)

Toujours sur les Etats-Unis, ou presque...

Plus d'articles sur les Etats-Unis

Google ignore le télétravail en s'offrant des bureaux à 2 milliards

Link zum Artikel

Cette jeune fille prête à tout pour réussir dans le porno

Link zum Artikel

La Californie veut une loi pour des rayons de jouets «non genrés»

Link zum Artikel

Après 30 ans d'interdiction, le retour des fusils d'assaut en Californie?

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Qui est Evgueni Prigojine, «chef de Poutine» et cerveau de l'armée Wagner?
Il est entré au Kremlin comme traiteur, il est à présent le chantre de la désinformation et de la propagande russe. L'oligarque Evegueni Prigojine est un homme mystérieux, toujours fidèle à Poutine.

Evgueni Prigojine. Son nom est apparu dernièrement dans un bouquin de Giuliano da Empoli, ancien conseiller de Matteo Renzi, ex-président du Conseil italien, Le Mage du Kremlin. Il est comme une ombre mouvante et insaisissable, telle une figure littéraire tout droit sortie de la plume de Dostoïevski, qui crache son poison lentement. Il est érigé comme une pièce maîtresse dans l'échiquier politique de Vladimir Poutine.

L’article