DE | FR
ARCHIV - Der Twitter-Account des Präsidenten der Vereinigten Staaten von Amerika, Donald Trump, auf einem Smartphone, aufgenommen am 22.02.2017 in Sieversdorf (Brandenburg). Macron tut es, May und Donald Trump tut es sowieso: Viele der Staatschefs, die Ende dieser Woche in Hamburg beim G20-Gipfel zusammenkommen, nutzen soziale Netzwerke. (zu dpa-KORR.:

Image: DPA

Trump is back, enfin presque

Privé de réseaux sociaux depuis le mois de janvier, l'ancien président américain devrait lancer sa propre plateforme internet, d'ici trois mois.



C'est un conseiller de l'ancien locataire de la Maison Blanche, qui a fait l'annonce fracassante sur la chaîne américaine Fox News:

«Donald Trump sera de retour sur les réseaux sociaux avec sa propre plateforme, d'ici deux ou trois mois»

Un conseiller de l'ancien locataire de la Maison Blanche

«Il va apporter des dizaines de millions d'abonnés à cette nouvelle plateforme», a-t-il encore ajouté. Le compte Twitter du milliardaire américain comptait 88 millions d'abonnés, avant que le réseau social à l'oiseau bleu ne décide de supprimer son profil, suite à l'assaut du Capitole, en janvier dernier.

L'ex-président a aussi été banni de manière temporaire ou définitive par la plupart des autres grands réseaux sociaux ou plateformes internet, dont Facebook, Instagram, Youtube ou encore Snapchat. Avec son retour sur les réseaux sociaux, Donald Trump pourrait également utiliser sa plateforme pour se représenter à la présidentielle de 2024. (jch)

Plus d'articles «Actu»

Un parc éolien va pouvoir pousser en terres vaudoises, une première

Link zum Artikel

Face au Covid, une Suisse à deux vitesses se profile dès cet été

Link zum Artikel

Sortir de nos canapés a fait du mal à Netflix

Link zum Artikel

Les 6 questions posées par le duel Rochebin/«Le Temps»

Link zum Artikel

2200 soldats restent déployés pour protéger Washington en alerte

La Garde nationale restera dix semaines de plus pour aider à protéger le Congrès suite à l'assaut du Capitole le 6 janvier dernier. La menace qui plane est toujours très élevée selon la police.

Aux Etats-Unis, le secrétaire à la défense approuve le maintien de 2200 soldats de la Garde nationale au Capitole jusqu'à la fin mai. Les militaires seront là pour aider les agences fédérales de maintien de l'ordre à protéger le Congrès, rapporte le «New York Times». Ils poursuivent ainsi un déploiement qui a commencé lors de l'assaut du Capitole, siège du parlement, le 6 janvier dernier par les partisans de l'ancien président Donald Trump.

Normalement les soldats auraient dû rester jusqu'à ce …

Lire l’article
Link zum Artikel