DE | FR

Au Salvador, le bitcoin devient une monnaie officielle

A worker at Hope House, an organization that sponsors the use of cryptocurrencies in El Zonte beach, makes a purchase at a small store that accepts Bitcoin, in Tamanique, El Salvador, Wednesday, June 9, 2021. El Salvador's Legislative Assembly has approved legislation making the cryptocurrency Bitcoin legal tender in the country, the first nation to do so, just days after President Nayib Bukele made the proposal at a Bitcoin conference. (AP Photo/Salvador Melendez)

Image: sda

Le Salvador est devenu le premier pays au monde à légaliser à la célèbre cryptomonnaie. Avec cette décision, le président espère faciliter les envois d'argent depuis l'étranger, qui représentent près d'un cinquième du PIB.



C'est une décision historique: mercredi, le parlement salvadorien a adopté une loi convertissant le bitcoin en monnaie légale. A l'origine de cette initiative il y a le président Nayib Bukele, qui assure que cela va «favoriser l'investissement, le tourisme, l'innovation et le développement économique du pays».

D'un point de vue politique, cette mesure s'inscrit dans une lignée néo-libérale autoritaire. Elle vise à permettre une inclusion financière à des milliers de personnes qui sont en dehors de l’économie légale: selon les données officielles, 70% de la population de ce pays d'Amérique centrale ne possède pas de compte bancaire.

Pourtant, presque tous possèdent un téléphone portable, ce qui est largement suffisant: chaque personne peut ainsi se connecter au système financier par le biais d'une application.

22% du PIB du Salvador

Fait intéressant, ce pays d'Amérique centrale n'a pas de devise nationale: le dollar américain fait office de monnaie officielle.

La reconnaissance du bitcoin comme moyen de paiement devrait également permettre aux Salvadoriens vivant à l'étranger d'envoyer plus facilement de l'argent à leur famille restée au pays.

Jusqu'à présent, «une grande partie de ces six milliards de dollars a été perdue par les intermédiaires», a déclaré récemment le président. Cet argent représente 22% du produit intérieur brut, soit l'un des ratios les plus élevés au monde. (asi)

Pendant ce temps en Chine, des éléphants sauvages s'échappent d'une réserve

1 / 8
Des éléphants sauvages s'échappent d'une réserve en Chine
source: sda
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

Le premier café à chats de Suisse a ouvert (et ils ont tous les droits)

Link zum Artikel

La vie politique lève le voile sur son financement. Voici comment ça marche

Link zum Artikel

4 mois de prison pour le «gifleur» de Macron

Link zum Artikel

Six femmes exploitées sans salaire par des diplomates à Genève

Link zum Artikel

Et si Google était considéré comme un «service public»?

C'est du moins l'idée de l'état de l'Ohio, qui demande à la justice de requalifier ainsi le moteur de recherche, accusé d'abus de position dominante par un nombre croissant d'autorités.

Dave Yost, le procureur général de l'Ohio, a lancé mardi une procédure judiciaire sans précédent pour que Google soit soumis aux mêmes régulations que les services publics.

«Google utilise sa domination de la recherche sur internet pour orienter les habitants de l'Ohio vers ses propres produits. C'est discriminatoire et anti-compétitif», a-t-il déclaré, cité dans un communiqué.

Le bureau du procureur donne pour exemple la recherche d'un billet d'avion: «Si les résultats dirigent la personne vers …

Lire l’article
Link zum Artikel