DE | FR
Le méga-yacht «Eclipse» du milliardaire russe Roman Abramovitch.
Le méga-yacht «Eclipse» du milliardaire russe Roman Abramovitch.image: AP

Les yachts des oligarques sont dans le viseur d'une taskforce internationale

L'Etat russe n'est pas le seul visé par les sanctions occidentales: désormais, les yachts et villas de luxe des oligarques sont également traqués par une véritable «taskforce transatlantique».
02.03.2022, 16:5002.03.2022, 18:29
Dennis Frasch
Dennis Frasch
Dennis Frasch
Suivez-moi

Samedi matin, plusieurs millions de dollars ont bien failli finir engloutis dans les eaux du port de luxe de Port Adriano, à Majorque. Pas sous forme de billets de banque, mais sous celle d'un yacht de 47 mètres, «Lady Anastasia».

Comme l'explique la Mallorca Zeitung, le gardien du bateau d'origine ukrainienne aurait tenté de le faire couler. Pour ce faire, il a ouvert plusieurs vannes afin d'inonder la salle des machines.

Finalement, c'est le plan – et non le navire – qui est tombé à l'eau. En effet, les employés du yacht ont réussi in extremis à refermer les vannes.

L'homme a alors été arrêté. Comme il l'a raconté à la police, il aurait tenté de faire chavirer le bateau par vengeance. Peu de temps avant de commettre son méfait, il a appris que sa maison avait été détruite par une attaque russe en Ukraine.

Le propriétaire du yacht à Majorque serait, selon la presse, le producteur d'armes russe Alexander Mikheev.

Chasse aux yachts et aux appartements de luxe

Le «Lady Anastasia» n'est pas le seul yacht russe à être actuellement pris pour cible. Les Etats-Unis, le Canada, l'UE et la Grande-Bretagne ont annoncé samedi dans une déclaration commune qu'ils allaient créer une «taskforce transatlantique» pour localiser et geler les avoirs des Russes sanctionnés.

«Nous allons faire la chasse à leurs yachts, leurs appartements de luxe, leur argent et la possibilité d'envoyer leurs enfants dans des universités chics en Occident», a déclaré un représentant du gouvernement à Washington. Les Russes fortunés seront en outre privés de la possibilité d'acheter ce que l'on appelle un «passeport doré» et donc une citoyenneté européenne.

Le yacht de Poutine a disparu des radars

Jusqu'à présent, aucun yacht n'a été confisqué. Le navire «Graceful» de Poutine, d'une valeur de 87 millions de dollars, a été transféré il y a trois semaines de Hambourg à Kaliningrad, probablement par crainte de sanctions. Entre-temps, les avoirs de Poutine en Europe ont été gelés, et le «Graceful» a complètement disparu des bases de données de la taskforce VesselFinder.

Un autre milliardaire à se faire du souci pour ses résidences de luxe flottantes est Roman Abramovitch. Depuis quelques derniers jours, le propriétaire du club de football londonien de Chelsea est de plus en plus mis sous pression. Certains fonctionnaires britanniques ont exigé qu'Abramovitch soit privé de ses actifs occidentaux. Samedi, le milliardaire a annoncé qu'il allait confier Chelsea à la fondation d'utilité publique du club.

Abramovitch est l'une des 35 personnes susceptibles d'être sanctionnées, selon une liste établie par le leader de l'opposition russe Alexeï Navalny. Comme d'autres oligarques, il a bâti sa fortune en prenant le contrôle d'énormes gisements de matières premières qui appartenaient à l'Etat avant l'effondrement de l'Union soviétique.

En outre, Abramovitch possède des villas de luxe dans le monde entier, ainsi que d'autres yachts, pour une valeur totale de plus d'un milliard de dollars. Parmi eux, l'«Eclipse» et le «Solaris», qui valent chacun 600 millions de dollars.

Le «Solaris» a été construit l'année dernière et peut, selon les rapports, accueillir 36 invités dans ses 18 cabines luxueuses ainsi que 60 membres d'équipage. Il dispose d'une salle de fitness, d'une piscine, d'un sauna, d'un salon de beauté et d'un jacuzzi. Il serait équipé des techniques de sécurité les plus modernes, dont un système de détection des missiles par radar, des fenêtres pare-balles et une protection blindée.

Où sont-ils, ces méga-yachts?

Des méga-yachts russes comme celui-ci, il y en a des dizaines. Sur Twitter, on trouve désormais de longues listes indiquant où se trouvent les navires en question. watson les a rassemblées sur une carte. Ils sont répartis dans le monde entier - souvent aussi dans des endroits comme Dubaï, où les sanctions ne sont pas en vigueur.

On peut se demander ce que les Etats concernés feraient exactement de ces yachts. Stacy Keen, spécialiste des sanctions, a expliqué au Guardian: «Les sanctions font que les actifs ne sont pas saisis, mais gelés. Les personnes concernées ne peuvent pas les utiliser pour générer des fonds». Cela implique que les entreprises ne peuvent plus fournir de services pour l'utilisation du yacht - du carburant à l'équipage. Le yacht ne serait alors pratiquement plus opérationnel. Les oligarques verraient donc leur train de vie dispendieux passablement entravé.

Il ne sera toutefois pas facile de mettre la main sur les biens en question, car la plupart du temps, ils n'appartiennent pas officiellement aux riches Russes eux-mêmes, mais à une société-écran. Par exemple, tous les yachts de la liste ci-dessus battent pavillon de paradis fiscaux dans les Caraïbes.

La question de savoir dans quelle mesure des sanctions contre des individus qui n'ont rien à voir directement avec la guerre peuvent influencer la situation en Ukraine est également controversée.

L'avocat américain Jamison Firestone y voit néanmoins une mesure efficace. Il a déclaré au Washington Post:

«Même si l'on retire deux milliards de dollars à Abramovitch, il reste un homme riche. Il s'agit de refuser à ces personnes un mode de vie qu'elles considèrent comme le leur, qu'elles veulent avoir. Si vous leur refusez ce mode de vie, que vous signifiez clairement qu'à cause des actions de leur gouvernement, et que vous les renvoyez vivre dans le chaos que Poutine a provoqué, vous faites de tous ces gens des opposants à la guerre.»

(Traduit et adapté par mbr)

Clope au bec il déplace une mine de ses propres mains

Plus d'articles sur la guerre en Ukraine

La Bourse de Moscou n'a pas résisté aux sanctions économiques occidentales

Link zum Artikel

Russie-Ukraine: Twitter relâche la pression avec des blagues (si, si)

Link zum Artikel

Les avoirs financiers de Poutine suscitent les thèses les plus folles

Link zum Artikel

Le football suisse boycotte à son tour les équipes russes

Link zum Artikel
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Attention aux insectes dans votre assiette
Avez-vous déjà mangé des insectes à l'apéro? Ou peut-être que cette tendance vous dégoûte. Dans tous les cas, méfiez-vous. Une étude écossaise prouve que la vente non-contrôlée de ces produits menace la biodiversité.

Le commerce mondial d'arachnides, mygales et scorpions empereur en tête, s'effectue sur Internet quasiment sans aucune visibilité ni contrôle, selon une étude. Elle pointe du doigt son caractère largement illégal et les menaces sur la biodiversité.

L’article