DE | FR

Le nombre d'utilisateurs de Facebook baisse pour la première fois

Sale temps pour Meta: le géant a subi une chute spectaculaire du cours de son action, perd des utilisateurs et doit faire face à des vents contraires dus à la concurrence.
03.02.2022, 10:4703.02.2022, 12:15

Meta, la société anciennement connue sous le nom de Facebook, est devenue la dernière entreprise technologique à subir une chute spectaculaire du cours de son action mercredi, après avoir annoncé une augmentation de ses coûts et un ralentissement de sa croissance.

Pour la première fois, le nombre d'utilisateurs actifs quotidiens sur Facebook a également diminué par rapport au trimestre précédent, passant de 1,930 milliard à 1,929 milliard.

D'après Reuters, Facebook a déclaré 2,91 milliards d'utilisateurs actifs mensuels au quatrième trimestre, ce qui ne montre aucune croissance par rapport au trimestre précédent.

Un cours en chute libre

Le géant des réseaux sociaux qui veut se réinventer avec le métavers déçoit les investisseurs: le cours de l'action Meta a chuté de 20% dans les échanges après les heures de marché, une chute qui représenterait une valeur de 175 milliards de dollars si elle se maintient lors de la reprise des échanges jeudi.

Le groupe californien est parvenu à un chiffre d'affaires dans la fourchette haute de ses prévisions, 33,67 milliards de dollars. Mais pour le trimestre en cours, il ne table «que» sur 27 à 29 milliards de revenus, une perspective qui n'enchante pas le marché, habitué à plus de croissance de la part de la société.

«Je suis encouragé par les progrès que nous avons réalisés l'année dernière dans un certain nombre de domaines de croissance importants comme Reels, le commerce et la réalité virtuelle, et nous continuerons à investir dans ces domaines et d'autres priorités clés en 2022, alors que nous travaillons à la construction du métavers.»
Mark Zuckerberg, PDG de Meta

L'explication? Une difficulté à retenir l'attention des utilisateurs à cause de la concurrence. D'après l'entreprise, les utilisateurs passent plus de temps sur les «Reels», un format de vidéos courtes inspiré de l'application TikTok, «qui génère des taux de rémunération moins élevés» que les formats classiques d'Instagram.

L'impact des nouvelles règles d'Apple

Surtout, le groupe avait prévenu que les règles imposées par Apple l'année dernière en matière de ciblage publicitaire risquaient d'avoir des conséquences négatives sur ses résultats financiers au quatrième trimestre.

Dans la mise à jour d'iOS, son système d'exploitation mobile, la marque à la pomme a imposé aux éditeurs d'applications de demander la permission avant de collecter des données, au grand regret de sociétés comme Meta dont le modèle économique repose sur la vente de publicités finement ciblées en fonction des goûts et habitudes des consommateurs.

Ce changement éthique et technique «affecte la capacité de Meta à évaluer la performance des campagnes publicitaires», a expliqué Debra Aho Williamson, analyste chez eMarketer:

«Nous estimons que certains annonceurs ont commencé à se retirer en partie de Meta fin 2021 et début 2022, pour tester des canaux numériques alternatifs»
Debra Aho Williamson, analyste chez eMarketer

Un métavers coûteux

Ce sont les premiers résultats que le groupe américain publie depuis son changement de nom fin octobre.

Le cofondateur Mark Zuckerberg avait alors annoncé que sa société entendait se concentrer sur le «métavers», un projet ambitieux de réalité virtuelle et perçu dans la Silicon Valley comme l'avenir de l'internet, après l'ère des ordinateurs et celle des smartphones.

Dans ce futur qui évoque la science-fiction, le public utilisera des lunettes de réalité augmentée et casques de réalité virtuelle pour s'y retrouver, travailler ou se divertir.

Mais sa construction signifie pour l'instant des dizaines de milliards de dollars d'investissements dans la branche Facebook Reality Labs, sans en tirer de bénéfices avant longtemps. D'après Reuters, Méta a révélé avoir dépensé plus de dix milliards de dollars en 2021. Des dépenses qui ont entraîné une baisse de 8% des bénéfices trimestriels.

Adam Mosseri, le patron d'Instagram, a annoncé mercredi que les utilisateurs pouvaient désormais créer leur avatar, destiné à servir d'identité à chacun dans le métavers, au lieu d'avoir un profil différent sur chaque application, qu'elle appartienne à Meta ou non. (arz/ats)

C'est quoi le métaverse?

Facebook vous fascine? Voici tout à son sujet...

Facebook ne scannera plus vos visages... pour l'instant

Link zum Artikel

Pourquoi la fin de Facebook pourrait arriver plus vite que prévu

Link zum Artikel

La lanceuse d'alerte de Facebook veut que Zuckerberg démissionne

Link zum Artikel

Zuckerberg répond à ses détracteurs sur Facebook

Link zum Artikel

Sophie Zhang, lanceuse d'alerte Facebook: «J'ai du sang sur les mains»

Link zum Artikel

Un lanceur d'alerte accuse Facebook de saper la lutte contre la désinformation

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Des stars punks lâchent un brûlot anti-Poutine avant de fuir la Russie
En 2020, Little Big devait hisser fièrement la Russie à l'Eurovision. Deux ans de pandémie et quelques crimes de guerre plus tard, léger virage éditorial. Avec le morceau Generation Cancellation, le groupe russe le plus trash et le plus connu au monde gifle la folie du Kremlin à plein volume et annonce s'être réfugié à Los Angeles.

Pipi, caca, autocratie et franches rigolades. Tenez, par exemple: le DJ du groupe a un jour déféqué librement derrière ses platines dans un festival allemand. Ils ont aussi viré Snoop Dogg de leur loge, armés d'une vieille savate. Dans leurs clips, l'absurde côtoie un sens esthétique à faire glapir n'importe quel étudiant de l'Écal. Il est d'ailleurs possible de trébucher sur des chorégraphies qui n'ont jamais été validées par Kamel Ouali. Kim Jong Un y épouse une bombe nucléaire. Des clowns, des nains et des oursons y copulent, parfois. Les corps sont des cobayes désarticulés et les coupes de douille des expérimentations permanentes.

L’article