DE | FR
Image: sda

«Je vais ouvrir le feu dans une école»: le tireur avait tout prédit sur Facebook

Au lendemain de la fusillade meurtrière qui a fait 21 morts, dont 19 enfants et 2 enseignants dans une école primaire du Texas, le profil du tueur se précise.
25.05.2022, 22:1927.05.2022, 06:41

Il n'avait «pas d'antécédents criminels», ni de «problèmes de santé mentale connus». On en sait plus sur Salvador Rolando Ramos, le lycéen de 18 ans qui a provoqué la mort de 21 victimes et des dizaines de blessés, mardi, dans l'école primaire d'Uvalde.

Selon le gouverneur du Texas, le républicain Greg Abbott, il n'y a pas eu «d'avertissements significatifs» permettant de prévoir cette tragédie... sauf dans la demi-heure qui l'a précédée. Quelques minutes avant l'assaut, le tireur avait tout annoncé annoncé sur Facebook.

Par un premier message, d'abord:

«Je vais tirer sur ma grand-mère»

Puis par un second:

«J'ai tiré sur ma grand-mère»

Le gouverneur Abbott a précisé qu'avoir après avoir été blessée, la femme de 66 ans, chez qui résidait le jeune homme, a averti les policiers. Trop tard. 15 minutes avant son entrée dans l'école, le tireur a posté un ultime message:

«Je vais ouvrir le feu dans une école primaire»

Avant de se diriger vers l'école primaire Robb, près de laquelle il a parqué son véhicule, avant de lancer l'assaut, armé d'un fusil d’assaut, «une arme extrêmement létale», selon le gouverneur. L'adolescent a finalement été abattu par les forces de l’ordre.

Facebook a immédiatement réagi en précisant que le tireur avait publié ces avertissements dans le cadre de la messagerie privée, et que, par conséquent les messages n’avaient été découverts qu’après la tragédie.

Un constat insupportable pour Beto O’Rourke, figure démocrate du Texas, qui a interrompu la conférence de presse pour dénoncer le fait que le drame était «prévisible» et que le gouverneur Abbott en portait une part responsabilité. «Vous ne faites rien, vous ne nous proposez rien (...), vous êtes responsable».

En guise de réponse, O’Rourke s’est vu répondre par une volée d’insultes et remettre à sa place par le maire d’Uvalde, présent dans la salle, qui a affirmé que le démocrate «dépassait les bornes».

Au cours du même point de presse, le directeur du département de la sécurité publique du Texas, Steven McCraw, a pour sa part spécifié que le tireur avait acheté un fusil semi-automatique dans un magasin de sport local, le 17 mars. Le lendemain, il a acheté 375 cartouches. Le 20, il a acheté un deuxième fusil semi-automatique au même magasin.

La tragédie de trop

Selon CNN, il s'agit de la 213e fusillades aux Etats-Unis depuis le début de l'année. Au moins 24 de ces actes de violence armée sont survenus dans les écoles, d'après une base de données du Washington Post.

Cette nouvelle tragédie a suscité l'horreur et l'indignation au sein de la communauté internationale, et réveillé les perpétuels débats entre démocrates et républicains sur les solutions à apporter pour prévenir de telles tragédie.

Mardi, le président Joe Biden, visiblement ému et se disant écœuré et fatigué, a appelé les élus à «affronter le lobby des armes». (mbr)

«Pourquoi êtes-vous ici?» Le discours d'un élu au sénat après Uvalde

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

La Russie ne paye plus ses dettes, est-elle ruinée? Explications

Link zum Artikel

Ces stars réagissent à la révocation du droit à l'avortement par la Cour suprême

Link zum Artikel

De plus en plus de pédophiles achètent des viols d'enfants sur Internet

Link zum Artikel

Terrorisme islamiste et mercenaires russes: que se passe-t-il au Mali?

Link zum Artikel
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Aide militaire: Biden annonce 800 millions pour Kiev ++ Zelensky ne viendra pas à Lugano
La Russie a attaqué, jeudi 24 février, l'Ukraine. Suivez les derniers développements de la crise ukrainienne.
L’article