DE | FR

Rétrogradé en tempête tropicale, l'ouragan Ida reste dangereux

L'ouragan Ida a touché terre en Louisiane dimanche, seize ans jour pour jour après les ravages de Katrina.
L'ouragan Ida a touché terre en Louisiane dimanche, seize ans jour pour jour après les ravages de Katrina.Image: sda
Un million de foyers ont été privés d'électricité en Louisiane par la tempête tropicale Ida, qui continue de s'affaiblir. Une victime est à déplorer.
30.08.2021, 03:4630.08.2021, 11:57

L'ouragan Ida a touché terre en Louisiane dimanche, seize ans jour pour jour après les ravages de Katrina. Rétrogradé en tempête tropicale, il apporte avec lui des vents soufflant jusqu'à 95 km/h, mais le danger reste élevé.

La dépression se déplace très lentement, de sorte que les endroits situés sur sa trajectoire sont exposés à des vents extrêmes pendant une longue période. Les experts craignaient donc de gros dégâts.

Les effets d'Ida se faisaient déjà sentir plus loin dans les terres, avec plus d'un million de foyers privés d'électricité à la mi-journée, selon le site spécialisé poweroutage.us, et le niveau de l'océan mesuré plus d'un mètre et demi au-dessus de sa moyenne habituelle haute à plusieurs endroits, rapporte le Centre américain des ouragans (NHC).

Ida vu depuis l'espace.
Ida vu depuis l'espace.Image: sda

«Les prochaines 24 à 36 heures vont être absolument cruciales pour nous, ici en Louisiane», avait averti le gouverneur plus tôt sur CNN, disant «croire» que le coûteux système de digues mis en place après la dévastation de Katrina en 2005 allait «tenir».

Ouragan Ida et variant Delta

Avec le réchauffement de la surface des océans, les ouragans deviennent plus puissants, selon les scientifiques. Ils font notamment peser un risque de plus en plus important sur les communautés côtières, victimes des phénomènes de vagues-submersions amplifiés par la montée du niveau des océans.

Et l'ouragan vient frapper une région déjà sur le qui-vive sanitaire: le variant Delta a frappé de plein fouet la Louisiane, peu vaccinée. Il a mis son système hospitalier à genoux, avec près de 2700 patients hospitalisés et autant de morts quotidiennes qu'au pic de la pandémie.

«La tempête arrive donc à un moment très difficile, présentant des difficultés extrêmes pour nous, avec les hôpitaux si pleins de patients du Covid.»
Le gouverneur de la Louisiane, John Bel Edwards.

«Assurez-vous de porter un masque et essayez de garder vos distances», avait rappelé Joe Biden, qui a déclaré l'état d'urgence en Louisiane, aux habitants forcés de se rendre dans des refuges. (ats/jch)

Le prédécesseur d'Ida: L'ouragan Henri submerge les Etats-Unis

1 / 13
L'ouragan Henri submerge les Etats-Unis
source: sda / cj gunther
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles Actu

Ces cinq artistes vont marquer l'histoire du prochain Super Bowl

Link zum Artikel

Crise des sous-marins: La France utilise l'UE pour se venger

Link zum Artikel

Comment est votre blanquette? Has-been! (Auprès des jeunes)

Link zum Artikel

Les Etats-Unis échappent à la paralysie, mais pas encore à une crise financière

Link zum Artikel

Un artiste s'enfuit avec l'argent prêté par un musée

Link zum Artikel

Ils lancent un jeu de société qui dénonce les inégalités raciales

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
Qui est Tanguy David, «l'ami noir d'Eric Zemmour» menacé de mort
L'étudiant reçoit un nombre incalculable de messages racistes depuis son apparition au grand meeting d'Eric Zemmour dimanche dernier, mais également dû à son soutien quotidien au candidat à la présidentielle sur les réseaux sociaux.

«Le "noir derrière Zemmour", c’était moi. Et je suis fier. [...] Ceux qui sont gênés par ma présence peuvent partir, la France se passera d’eux». Sur Twitter, Tanguy David affiche sans crainte son soutien à Eric Zemmour. Ce message, écrit le soir du grand meeting du candidat à la présidentielle française de 2022, répondait aux critiques et aux interrogations de nombreux utilisateurs. En cause: sa présence juste derrière le candidat durant le meeting. L'étudiant ne soupçonnait sans doute pas le déferlement de haine que cela allait engendrer.

L’article