DE | FR

Affaire Epstein: le prince Andrew tente de ralentir la procédure

FILE - Britain's Prince Andrew attends the Sunday service at the Royal Chapel of All Saints at Royal Lodge, Windsor, following the death announcement of his father, Prince Philip, in England, Sunday, April 11, 2021. Longtime Jeffrey Epstein accuser Virginia Giuffre sued Prince Andrew on Monday, Aug. 9, 2021, saying he sexually assaulted her when she was 17. Lawyers for Giuffre filed the lawsuit in Manhattan federal court. (Steve Parsons/Pool Photo via AP, File)

Le prince Andrew conteste la juridiction de New York où a été déposée récemment la plainte d'une Américaine à son encontre. Image: sda

Accusé d'avoir agressé sexuellement Virginia Giuffre à trois reprise, et ceci alors qu'elle était mineure, le prince Andrew rejette ces allégations.



Le prince Andrew conteste la juridiction de New York où a été déposée récemment la plainte d'une Américaine qui l'accuse d'agressions sexuelles, avec l'aide du financier mort en prison Jeffrey Epstein, quand elle était mineure, selon un document de la justice américaine.

D'après ce document daté de lundi et consulté par l'AFP, le deuxième fils de la reine Elizabeth entend aussi s'opposer à la procédure de notification de cette plainte, telle qu'elle a été exécutée à son domicile près de Londres fin août.

Des faits qui datent de plus de 20 ans

La plainte a été officiellement remise le 27 août au domicile royal de Windsor, en l'absence du prince Andrew, d'après de précédents documents judiciaires.

C'est une Américaine, Virginia Giuffre, et qui avait déjà accusé publiquement le duc d'York d'agressions sexuelles, il y a plus de 20 ans quand elle était mineure, qui avait déposé plainte le 9 août 2021 devant le tribunal fédéral de Manhattan.

La première démarche d'opposition du prince

Cette audience procédurale, durant laquelle le prince Andrew était représenté par son avocat californien Andrew Brettler, est la première démarche en justice du duc d'York dans cette affaire embarrassante pour la famille royale britannique.

Le prince Andrew dément «catégoriquement»

Agé de 61 ans, le prince Andrew avait déjà «catégoriquement» démenti, lors d'une interview jugée calamiteuse à la BBC en novembre 2019, où il n'exprimait pas un seul regret pour son amitié avec Jeffrey Epstein, ni la moindre empathie pour ses victimes.

Il avait émis des doutes sur l'authenticité d'une photo le montrant avec Virginia Giuffre et, à l'arrière-plan, Ghislaine Maxwell, laquelle reste incarcérée et dont le procès doit commencer le 29 novembre à New York 👇.

Malgré ses dénégations, son amitié avec Jeffrey Epstein l'avait plongé dans la tourmente et contraint à se retirer de la vie publique. (ats/jch)

En parlant de prince, voici des rois: Les drag-kings tu connais? On en a rencontré deux qui nous expliquent.

Plus d'articles «International»:

Pour les talibans, «c'est la victoire de l'héroïne, pas de l'islamisme»

Link zum Artikel

L'Europe est en feu. Une bonne partie des incendies sont dus à l'homme

Link zum Artikel

Bataclan, 11 septembre, pourquoi est-ce si compliqué de juger les attentats?

Link zum Artikel

De la minijupe à la burqa, les femmes en Afghanistan

Link zum Artikel

Les incendies en Europe sont d'ampleur historique. La preuve en chiffres

Link zum Artikel

«Vivre à Paris après les attentats? Impossible. On est rentré en Suisse»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Biles témoignera face au Congrès sur les abus sexuels qu'elle a subis

A Washington, une commission sénatoriale va se pencher sur les manquements du FBI concernant les plus de 250 gymnastes victimes d'abus sexuels.

Les gymnastes Simone Biles, McKayla Maroney, Maggie Nichols et Aly Raisman vont témoigner mercredi au Congrès. Elles s'exprimeront au sujet des ratés de l'enquête du FBI sur les agressions sexuelles commises par l'ex-médecin de l'équipe féminine des Etats-Unis, Larry Nassar. Simone Biles avait révélé en janvier 2018 faire partie des victimes.

Larry Nassar (58 ans) est en prison à vie. Il a été condamné à plusieurs lourdes peines en 2017 et 2018 pour des agressions sexuelles sur plus de 250 …

Lire l’article
Link zum Artikel