DE | FR

Colère en Turquie après l'abandon d'un texte protégeant les femmes

shutterstock
Alors que le pays bat de tristes records en matière de violences faites aux femmes, il a décidé vendredi de se retirer d'un texte visant à garantir leurs droits.
20.03.2021, 11:5822.03.2021, 15:21

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a décidé vendredi de quitter la Convention d'Istanbul qui protège les femmes.

Un annonce qui a suscité un véritable tollé au sein du principal parti d'opposition du pays. D'autant plus que le pays connait une hausse des agressions.

Quelsenjeux?

La Convention d'Istanbul de 2011oblige les gouvernements à adopter une législation qui réprime les violences faites aux femmes. C'est le seul instrument contraignant au monde qui agit ainsi.

Il réprime notamment

  • La violence domestique et autres actes similaires
  • Le viol conjugal
  • La mutilation génitale féminine

Ce que les conservateurs lui reprochent

  • La convention «nuirait» à l'unité familiale
  • Elle «encouragerait» le divorce
  • Ses «références à l'égalité» seraient utilisées par la communauté LGBT pour être mieux acceptée dans la société

Critiques de l'opposition

Les réactions suite à cette annonce ne se sont pas faites attendre, notamment de la part du principal parti d'opposition CHP.

Sa vice-présidente, Gokce Gokcen, chargée des droits humains, a tweeté que cet abandon signifiait «laisser les femmes être tuées».

Le maire d'Istanbul, Ekrem Imamoglu, a également fait part de sa grande déception, expliquant que cette décision le remplissait d'amertume. Et d'ajouter: «Cela revient à piétiner la lutte que mènent les femmes depuis des années».

Cela revient à piétiner la lutte que mènent les femmes depuis des années

Il s'agit d'«une nouvelle dévastatrice» et qui «compromet la protection des femmes», a réagi la Secrétaire générale de l'institution européenne Marija Pejcinovic Buric. (ats/hkr)

300 femmes assassinées en 2020
La violence domestique et le féminicide restent un problème grave en Turquie. L'année dernière, 300 femmes ont été assassinées selon le groupe de défense des droits We Will Stop Femicide.

Plus d'articles sur les femmes

Vaud veut tester les protections hygiéniques gratuites à l'école

Link zum Artikel

Avoir ses règles: trop cher pour un tiers des étudiantes en France

Link zum Artikel

La France offre les protections hygiéniques aux étudiantes

Link zum Artikel

La recherche néglige la santé des femmes

Link zum Artikel

Le clitoris on veut le montrer cash, même à la télé publique

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
TF1 est accusée d'avoir causé la mort d'un soldat ukrainien
Le renseignement est une véritable arme de guerre. Selon un journaliste polonais, un reportage français, filmé dans le Donbass, aurait révélé la position des troupes ukrainiennes et tué un soldat ukrainien.

Il y a quelques semaines, nous racontions la gaffe colossale de ce «journaliste» russe qui, ne prenant pas suffisamment de précautions pour montrer un mortier géant à ses concitoyens, avait offert sur un plateau son emplacement exact aux forces ukrainiennes. Ces dernières n'avaient plus eu qu'à viser pour mettre l'extraordinaire arme hors d'état de nuire.

L’article