DE | FR

La France convoque l'ambassadeur chinois pour «propos inacceptables»

Les relations diplomatique entre le France et la Chine ne sont pas au beau fixe ces derniers temps.
Les relations diplomatique entre le France et la Chine ne sont pas au beau fixe ces derniers temps.
Le ministre des Affaires étrangères français a convoqué, lundi, l’ambassadeur de Chine en France pour protester contre les propos «inadmissibles» tenus à l'égard d'un chercheur. Le concerné n'a pu se rendre à la convocation «en raison d'agenda».
23.03.2021, 06:58

Le torchon brûle entre la France et la Chine. Le chercheur à la Fondation pour la recherche stratégique (FRS), Antoine Bondaz, est dans le collimateur de l’ambassadeur de Chine en France, Lu Shaye. Il a été traité de «petite frappe» et de «hyène folle». Le français avait dénoncé des pressions chinoises sur des parlementaires français souhaitant se rendre à Taïwan.

L'ambassadeur Lu Shaye s'est aussi déclaré «fermement opposé» à un projet de visite de parlementaires français à Taïwan. La Chine considère Taïwan comme une de ses provinces et dénonce chaque visite de responsables occidentaux sur l'île. Elle va jusqu’à menacer de recourir à la force en cas de proclamation formelle d'indépendance par Taïpei.

Premières sanctions européennes contre la Chine depuis le massacre de Tiananmen

Paris a également jugé «inacceptable» la décision de Pékin de sanctionner dix ressortissants européens sur la question des Ouïghours. Elle fait suite à des sanctions de l'UE contre quatre responsables chinois de la région chinoise du Xinjiang pour les violations des droits de cette minorité musulmane. Il s'agit des premières sanctions européennes contre la Chine depuis un embargo sur les armes décrétées en 1989 après la répression de la place Tiananmen.

«Dans nos relations avec la Chine, il n’y a pas de place pour les insultes et les tentatives d’intimidation contre des élus de la République et des chercheurs. Nous défendons ceux qui incarnent la liberté d’expression et la démocratie. Toujours et partout.»
Jean-Yves le Drian réagit aux propos de l'ambassadeur chinois.

Ce week-end, Antoine Bondaz avait dénoncé ces emportements, déplorant "un sentiment d'impunité totale" et une "rhétorique décomplexée" de la diplomatie chinoise à l'étranger. L'ambassade de Chine est coutumière des piques, sinon attaques en règle à l'encontre des détracteurs de la Chine.

Les diplomates chinois à l'étranger investissent de plus en plus les réseaux sociaux pour défendre la position de leur gouvernement. Répliquant par anticipation à la convocation du Ministère français, l'ambassade a nié sur son site Internet avoir outrepassé les usages diplomatiques... puis a décliné la convocation «en raison d'agenda». (ga)

Plus d'articles concernant la Chine

Un rapport de l'OMS sème le trouble entre la Chine et les USA

Link zum Artikel

Un deuxième canadien face à la justice chinoise pour «espionnage»

Link zum Artikel

Les Etats-Unis cherchent à se réconcilier avec la Chine

Link zum Artikel

La Chine devient le premier partenaire commercial de L'UE

Link zum Artikel

Le Parlement canadien reconnaît le génocide ouïghour, la Chine fâchée

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
De plus en plus de pédophiles achètent des viols d'enfants sur Internet
Depuis trois ans, la demande de vidéos pédocriminelles augmente fortement en France. Les enquêteurs s'inquiètent et surveillent le phénomène de près.

Le nombre de dossiers traités par la police française concernant les commandes de vidéos pédocriminelles est en forte augmentation, rapporte BFM TV. Ils sont passés de 6 à 27 en trois ans, et les autorités craignent une hausse continue.

L’article