DE | FR

Le labo Servier reconnu coupable dans le scandale sanitaire Mediator

Image: Shutterstock
En France, dans l'affaire du médicament Mediator, les laboratoires Servier ont été reconnus coupables d'«homicides et blessures involontaires».
29.03.2021, 14:1729.03.2021, 15:33

Plus de dix ans après le début de l'affaire, le verdict est tombé: les laboratoires Servier sont reconnus coupables de «tromperie aggravée» et d'«homicides et blessures involontaires», dans le procès de l'affaire du Mediator.

Il s'agit de l'un des pires scandales sanitaires en France: mis sur le marché en 1976 pour le traitement du diabète mais largement prescrit comme coupe-faim ensuite, ce médicament a causé des centaines de décès.

Les laboratoires qui fabriquaient le Mediator devront verser en outre des dizaines de millions d'euros aux parties civiles en réparation des préjudices subis.

L'affaire du Mediator a même fait l'objet d'un film, sorti en 2016.Vidéo: YouTube/Haut et Court

Plusieurs dizaines de parties civiles - sur les plus de 6500 constituées à l'occasion de ce procès «hors norme» - assistaient à la lecture du jugement, qu'elles ont souhaité «exemplaire». A leurs côtés se trouvait la pneumologue Irène Frachon, qui a révélé cette affaire au grand public.

Le tribunal a considéré que les laboratoires Servier avaient sciemment dissimulé les propriétés anorexigènes (coupe-faim) et les dangereux effets secondaires de ce médicament, utilisé par 5 millions de personnes jusqu'à son retrait du marché en 2009.

Quatre anciens cadres et experts des autorités de santé accusés de «conflits d'intérêts» avec Servier ont par ailleurs été condamnés à de la prison avec sursis et des amendes. (ats)

Plus d'articles «Actu»

A Bâle, le procès pour viol n'a pas fini de faire parler

Link zum Artikel

Le nouvel outil anti pédocriminalité d'Apple est accusé d'espionnage

Link zum Artikel

Profitez de la nouvelle saison de La Casa de Papel… car c'est la dernière

Link zum Artikel

La mort d'un prêtre provoque une crise politique en France

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La guerre en Ukraine pousse la Hongrie à instaurer l'état d'urgence
Après un premier «état d'urgence» décrété pour faire face au Covid-19, le premier ministre hongrois en a instauré un second dans la foulée. Cette fois-ci, il s'agit de «faire face aux conséquences de la guerre en Ukraine». Une ONG dénonce déjà la porte ouverte aux abus de pouvoir.

L'état d'urgence instauré pendant la pandémie devait expirer mardi prochain, mais le premier ministre Viktor Orban en a décidé autrement.

L’article