DE | FR

«Responsabilités accablantes» de la France dans le génocide Rwandais

Bild

Par ses accointances avec le régime en place, comme par sa lenteur d'intervention, la France, et surtout François Mitterand, portent leur part de responsabilités dans la tragédie des années 90.



La France «est demeurée aveugle face à la préparation» du génocide des Tutsis du Rwanda de 1994, qui a fait 800'000 morts, et porte des «responsabilités lourdes et accablantes» dans la tragédie. C'est ce qu'indiquent les conclusions du rapport d'une commission d'historiens publié vendredi.

Ce rapport très attendu, remis au président Emmanuel Macron, pointe dans ses conclusions «la faillite de la France au Rwanda» entre 1990 et 1994, et son «aveuglement» face à la dérive génocidaire du régime «raciste, corrompu et violent» du président hutu Juvénal Habyarimana. Et ce, «en dépit des alertes lancées depuis Kigali, Kampala ou Paris».

Le document consulté par l'AFP avant sa publication officielle insiste sur la responsabilité cruciale du président socialiste de l'époque, François Mitterrand, dans cette politique.

Les points capitaux soulevés par le rapport:

Même si les relations entre Paris et Kigali se sont détendues avec l'arrivée au pouvoir d'Emmanuel Macron en 2017, le rôle de la France au Rwanda, longtemps accusée de «complicité» de génocide par Kigali, reste un sujet explosif depuis plus de 25 ans. Il est aussi l'objet d'un débat violent et passionné entre chercheurs, universitaires et politiques. (ats/afp)

Plus d'articles «International»

L'Italie ordonne la vaccination à ses soignants

Link zum Artikel

Les témoins du meurtre de George Floyd racontent l'horreur

Link zum Artikel

Le Royaume-Uni semble s'être débarrassé de l'hésitation vaccinale

Link zum Artikel

L'Etat de New York légalise la weed

Link zum Artikel

En Biélorussie, l'opposition appelle à nouveau à manifester

Link zum Artikel

5 questions que pose le fameux passeport vaccinal

Link zum Artikel

L'homosexualité reste un «péché» pour le Vatican

Link zum Artikel

Le vaccin local sera nécessaire pour entrer en Chine

Link zum Artikel

Le président turc humilie la présidente européenne

Link zum Artikel

L'Europe met fin à la fuite de l'indépendantiste catalan Puigdemont

Link zum Artikel

La Suisse aussi prend des risques avec la vaccination

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

L'armée syrienne a utilisé des armes chimiques

Le 4 février 2018, l'aviation syrienne a largué au moins une bombe au chlore sur la ville de Saraqueb. C'est ce que révèle une enquête de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

L'armée de l'air syrienne a utilisé du chlore, une arme chimique, lors d'une attaque dans la ville de Saraqueb en 2018. C'est ce qu'a établi lundi l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) après une enquête.

Une équipe d'enquêteurs de l'OIAC «conclut que des unités de l'armée de l'air arabe syrienne ont utilisé des armes chimiques le 4 février 2018 à Saraqeb», une ville à 50 kilomètres au sud d'Alep, a déclaré l'organisation.

Chargée d'identifier les auteurs d'attaques …

Lire l’article
Link zum Artikel