ciel clair11°
DE | FR
International
Guerre contre l'Ukraine

Ukraine: les Russes utilisent des camions de chantier antichar

Ukraine: les Russes utilisent des camions de chantier antichar
Tirer au lance-roquettes depuis la nacelle d'un camion de chantier? Kharasho.Keystone

Voici la nouvelle tactique «bizarre, mais efficace» des Russes

Les Russes ont développé une nouvelle stratégie pour dégommer les chars ukrainiens: un homme armé d'un lance-roquettes est posté dans la nacelle d'un camion de chantier, surélevée à plusieurs mètres au-dessus du sol. Une vidéo publiée montre l'astuce.
26.11.2023, 12:0227.11.2023, 08:35
Plus de «International»

Faire la guerre, ce n'est pas seulement utiliser des armes. C'est aussi bien les utiliser. Et parfois, savoir se montrer débrouillard et inventif pour prendre l'ascendant sur l'adversaire et pouvoir le surprendre peut faire toute la différence.

👉 Suivez en direct la guerre contre l'Ukraine 👈

Un vidéo circulant sur le réseau X, depuis quelques jours, montre ainsi l'idée originale qu'ont eue les soldats russes en Ukraine. Ils utilisent un camion-nacelle de chantier pour faire monter en hauteur un homme muni d'un lance-roquettes antichar.

La vidéo ici👇

Vidéo: twitter

L'idée? Avoir la vue dégagée depuis cette tour improvisée, pouvoir frapper efficacement et voir de loin les chars ukrainiens, note Forbes. Avec certains types de lanceurs — à guidage laser, par exemple — il est ainsi possible, techniquement, de toucher un char à plusieurs kilomètres de distance.

«La grue lance-missiles russe est peut-être bizarre, mais il s'agit d'une trouvaille tactique solide»
Forbes

Une idée originale qui dénote le «système D» des troupes de Poutine, qui font au mieux avec les moyens du bord.

Pas mal d'inconvénients

L'idée comporte toutefois aussi ses inconvénients. En hauteur, le soldat à découvert fait une cible facile pour les troupes ennemies qui peuvent l'engager au fusil, sans même parler des snipers. Comme on peut le voir dans la vidéo, les Russes placent donc le véhicule entre plusieurs arbres pour camoufler au mieux le véhicule et le porteur du lance-roquettes.

De plus, la nacelle n'est pas forcément toujours très stable, ce qui peut rendre le tir compliqué. Le magazine américain note également que le temps nécessaire à monter en position puis à en redescendre après le tir est plutôt long au regard de la position de vulnérabilité du soldat. Puis, il faut déplacer rapidement le véhicule pour éviter de subir un contre-tir de batterie ennemie.

Le rapport coût-bénéfice sur le champ de bataille se pose donc. Plusieurs commentateurs mettent en relief la lenteur et les limites de ce système: les efforts fournis sont élevés pour ne tirer qu'une roquette antichar – avant de devoir déguerpir rapidement.

«Les problèmes, ce sont la stabilité, la vitesse et les coûts»
Forbes

Et puis, il y a les coûts tout court: ces engins de chantier coûtent pas loin d'un demi-million de francs pièces. Les Russes comptent-ils juste utiliser ces engins civils jusqu'à ce leur «stock» disparaisse?

Tirer depuis la hauteur

Forbes rappelle que faire monter une pièce de tir plusieurs mètres au-dessus du sol avec un bras mécanique ne date pas d'hier: les Britanniques ont développé le premier prototype du genre durant la Seconde Guerre mondiale. Et durant la Guerre froide, les Allemands de l'Ouest en avaient fait une de leurs spécialités.

Oui, l'image qui suit est beaucoup trop longue

Un chassis de char Leopard 1 avec une nacelle mobilisable en hauteur.
Un châssis de char Leopard 1 ouest-allemand avec une nacelle mobilisable en hauteur.dr

Car quand il s'agit de frapper un char adverse à moyenne ou longue distance, la hauteur de tir est importante, explique Forbes. Et d'illustrer avec les chars américains M2 Bradley, qui peuvent être hauts de 3,4m — un mètre de plus que les chars M1 Abrams — et sont parfois utilisés pour tirer des missiles antichars filoguidés. Ce fut notamment le cas contre les chars irakiens lors de l'opération Tempête du désert, en 1991, avec succès.

Il se bat contre un qui kangourou qui tente de noyer son chien
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Le Kremlin l'a tué»: des milliers de Russes aux funérailles de Navalny
Venus en nombre avec des fleurs, pour certains en pleurs ou avec les larmes aux yeux, les soutiens de Navalny présents ont scandé «Non à la guerre!», «Nous ne t'oublierons pas !» ou encore «Nous ne pardonnerons pas».

L'opposant russe Alexeï Navalny a été enterré vendredi dans un cimetière de Moscou en présence de milliers de ses partisans venus rendre un dernier hommage au principal détracteur du Kremlin, mort dans des circonstances troubles dans une prison de l'Arctique.

L’article