International
Guerre contre l'Ukraine

Voici pourquoi des armes allemandes vont tomber sur la Russie

Voici pourquoi des obus allemands vont tomber sur la Russie

Le chancelier allemand Olaf Scholz face à un obus de Panzerhaubitze 2000.
Le chancelier allemand Olaf Scholz face à un obus de Panzerhaubitze 2000.Image: imago/watson
La République fédérale d'Allemagne suit la ligne des Etats-Unis en matière de soutien militaire. Le revirement de Berlin est lié à la situation à Kharkiv.
01.06.2024, 06:57
Hansjörg Friedrich Müller, Berlin / ch media
Plus de «International»

Lorsque les Etats-Unis prennent une décision, l'Allemagne suit: c'est ainsi que Berlin a toujours fonctionné en matière de soutien militaire à l'Ukraine. Cette semaine, le même schéma s'est répété.

Après que Washington a annoncé, jeudi, que les Ukrainiens pouvaient utiliser des armes américaines «de façon limitée» contre des cibles en Russie, à condition que cela serve à défendre la grande ville de Kharkiv, Berlin a donné son accord vendredi.

👉Suivez en direct la guerre contre l'Ukraine👈

La décision a probablement été étroitement coordonnée entre les alliés occidentaux: mercredi et jeudi, les conseillers à la sécurité nationale des Etats-Unis, de la France, du Royaume-Uni et de l'Allemagne auraient eu des consultations intensives avant que Washington et Berlin ne se rallient à la ligne déjà défendue par Londres, Paris, Varsovie et d'autres capitales européennes.

Les Ukrainiens doivent pouvoir agir «préventivement»

La Russie mène l'assaut près de Kharkiv, deuxième ville d'Ukraine, depuis le territoire frontalier russe, les Ukrainiens doivent donc pouvoir bombarder des positions là-bas pour exercer leur droit de défense inscrit dans le droit international, a déclaré vendredi un porte-parole du gouvernement à Berlin. Cependant, la décision ne signifie pas une autorisation générale d'utiliser des armes allemandes contre des cibles en Russie.

Kharkiv, Loukianstsi et Vovtchansk, carte de situation.
Image: watson

Pour l'heure, il n'est pas encore clair avec quels systèmes d'armes allemands les Ukrainiens pourront attaquer des cibles en Russie; il pourrait s'agir de l'obusier PzH 2000 (Panzerhaubitze 2000) et du lance-roquettes multiples Mars II, entre autres.

Il est important que l'Ukraine puisse agir de manière préventive pour défendre Kharkiv, si le temps manque pour activer la défense aérienne, a déclaré la ministre allemande des Affaires étrangères Annalena Baerbock lors d'une réunion de l'Otan à Prague vendredi.

epa11381126 Germany's Foreign Minister Annalena Baerbock arrives for the informal NATO Foreign Ministers Meeting at Czernin Palace, in Prague, Czech Republic, 31 May 2024. The main topic of the t ...
Annalena Baerbock.Keystone

La volte-face des Américains et des Allemands est d'ailleurs probablement due à la situation de plus en plus dramatique à Kharkiv: cette ville de 1,4 million d'habitants se trouve à seulement 30 kilomètres de la frontière. La concentration de troupes du côté russe, depuis l'ouverture d'un nouveau front le 10 mai, a laissé les Ukrainiens largement impuissants, c'est pourquoi Kiev a demandé aux Américains et aux Européens il y a trois semaines de lever les restrictions d'utilisation.

Les menaces atomiques de la Russie

Il reste maintenant à voir comment la Russie réagira aux décisions de Washington et Berlin. La peur d'une possible escalade du conflit jusqu'à une troisième guerre mondiale est ce qui a fait hésiter à plusieurs reprises le président américain Biden et le chancelier allemand Scholz lorsqu'il s'agissait d'élargir l'aide militaire.

Cependant, Moscou n'a guère d'autres moyens que de brandir la menace nucléaire pour réagir aux décisions occidentales. L'ancien président russe Dmitri Medvedev, l'une des voix les plus stridentes autour de Poutine, a de nouveau menacé, vendredi, de recourir à la bombe atomique. De telles provocations finissent par perdre de leur impact, et il est peu probable qu'elles continuent à effrayer de nombreux Européens et Américains.

(adapté par jah)

L'Ukraine a eu la peau du «char tortue» russe
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Ces deux hommes font des ponts qui «sauvent des vies» grâce à la Suisse
Le Népalais Pasang Sherpa sait intimement quelle est l'importance des ponts. Il a suivi une formation de constructeur dispensée par une organisation suisse et améliore ainsi des vies non seulement dans son pays, mais aussi en Afrique.

Qu'est-ce que le Népal et l'Ethiopie ont en commun? Ce sont deux pays du Sud global, deux pays en développement, et ils sont tous deux traversés par de nombreux canyons et rivières presque infranchissables sans pont. Ce qui les relie? Les ponts. Au sens propre comme au figuré.

L’article