DE | FR
Jeux olympiques

C'est une femme qui présidera les JO de Tokyo

Seiko Hashimoto est la nouvelle présidente du comité d'organisation des JO de Tokyo-2020. Elle succède à Yoshiro Mori, forcé à démissionner vendredi dernier après avoir déclaré des propos sexistes ayant fait scandale.
18.02.2021, 13:2822.02.2021, 10:48
Seiko Hashimoto remplace Yoshiro Mori récemment forcé de démissionner de ses fonctions de président des Jeux Olympiques de Tokyo.
Seiko Hashimoto remplace Yoshiro Mori récemment forcé de démissionner de ses fonctions de président des Jeux Olympiques de Tokyo.Image: sda

«Je ne vais m'épargner aucun effort pour le succès des Jeux de Tokyo», a déclaré Seiko Hashimoto juste après sa nomination qui intervient à cinq mois de l'ouverture prévue des Jeux Olympiques (JO). L'événement avait été reporté l'an dernier à cause de la pandémie de Covid-19.

«Je ne vais m'épargner aucun effort pour le succès des Jeux de Tokyo»
Seiko Hasimoto, nouvelle présidente du comité d'organisation des Jeux Olympiques de Tokyo-2020

Seiko Hashimoto est déjà ministre chargée des Jeux olympiques et de l'égalité hommes-femmes depuis septembre 2019, et membre de la Chambre haute du Parlement depuis 1995. Mais la nouvelle présidente des JO a surtout marqué le domaine du sport par son palmarès. Seiko Hashimoto a participé à sept Jeux olympiques, dont quatre JO d'hiver et trois JO d'été, dans les années 1980 et 1990 en tant que patineuse de vitesse et comme cycliste sur piste. Elle avait cueilli le bronze sur 1500 mètres en patinage de vitesse en 1992.

Se distancer du passé

Une femme nommée à la tête du comité organisateur est selon La Presse une décision inédite au Japon puisqu’elles sont souvent exclues des conseils d’administration des entreprises et des postes de direction au sein du gouvernement.

Le Comité international olympique (CIO) a exprimé vouloir une présidence qui dispose d'une «compréhension profonde des principes» de la Charte olympique, à savoir l’égalité des genres, la diversité et l’inclusion.

Seiko Hashimoto, athlète aguerrie, s'est dégagée comme la grande favorite pour succéder à Yoshiro Mori. Celui-ci a été poussé vers la sortie après avoir déclaré début février que les femmes parlaient trop longtemps durant les réunions, ce qu'il trouvait «embêtant».

Les propos de cet ancien Premier ministre japonais de 83 ans avaient été vivement condamnés, au Japon comme à l'étranger. Le Comité international olympique (CIO) avait tardivement jugé qu'ils étaient contraires aux valeurs de l'olympisme, notamment sur l'égalité des sexes, et des sponsors des JO avaient aussi mis la pression pour accélérer le départ de cet ancien ministre du Japon (2000-2001). (ats/afp/mndl)

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Comment Apple, Playmobil et Lego ont sauvé des vies
Tel James, le malvoyant sauvé par Apple, nombreux sont ceux qui ont trouvé un second souffle grâce aux marques ou aux chansons, qui peuvent, elles aussi, donner une raison de vivre aux êtres en perdition.

YouTube est peuplé de vidéos de fans de Harry Potter, My Little Pony et de nombreuses autres marques qui semblent littéralement avoir sauvé leur vie. Sur Facebook, certains passionnés de Lego sont allés jusqu'à créer un groupe Facebook intitulé «Lego Saved My Life» avec plus de 1300 membres. Autour de ces célèbres briques, on peut aussi penser au parcours de David Aguilar, vainqueur en 2020 de la première édition de l'émission Lego Masters avec sa prothèse réalisée grâce à elles.

L’article