DE | FR
Jeux olympiques

3,5 millions de Chinois sont confinés à Baise (prononcé Baille-seu)

La ville de Baise, qui compte 3,5 millions d'habitants dans le sud de la Chine, a été placée en quarantaine après l'apparition de cas Covid.
La ville de Baise, qui compte 3,5 millions d'habitants dans le sud de la Chine, a été placée en quarantaine après l'apparition de cas Covid.Image: AP
La Chine mène depuis le début de l'épidémie une stratégie zéro Covid, qui consiste à tout faire pour limiter la survenue de nouveaux cas.
07.02.2022, 04:4207.02.2022, 06:13

La ville de Baise, qui compte 3,5 millions d'habitants dans le sud de la Chine, a été placée en quarantaine après l'apparition de cas Covid, au moment où le pays organise les Jeux olympiques d'hiver.

Depuis dimanche soir, les habitants ne peuvent plus quitter la localité, et ceux qui résident dans les zones dites à risque (où des cas ont été découverts) ont interdiction de quitter leur domicile, a annoncé la mairie.

La ville, dont le nom se prononce «Baille-seu» et qui est située à une centaine de kilomètres de la frontière avec le Vietnam, a fait état dimanche de 44 cas de Covid, confirmés d'origine locale. Un certain nombre de cas «importés» ont également été annoncés. Un dépistage des habitants a été organisé dans la foulée, ont précisé les autorités.

Si ces chiffres peuvent paraître dérisoires par rapport à ceux enregistrés quotidiennement dans d'autres parties du monde, ils poussent le pouvoir à redoubler de vigilance au moment où la ville de Pékin organise les JO d'hiver jusqu'au 20 février. Tous les participants étrangers sont confinés dans une bulle sanitaire, séparée de façon étanche du reste de la capitale chinoise.

En décembre, 13 millions d'habitants avaient été placés en stricte quarantaine à Xi'an (centre), après un rebond épidémique. La gestion du confinement dans la ville, célèbre pour son armée souterraine du Premier empereur, avait fait l'objet de critiques, des habitants se plaignant de manquer de ravitaillement. Une femme enceinte de huit mois avait également perdu son bébé, faute de pouvoir être admise dans un hôpital.

Au total, la Chine a fait état lundi de 79 cas Covid sur son territoire, dont 34 cas importés. Séparément, plus de 300 cas positifs ont été décomptés dans la bulle olympique depuis le 23 janvier, obligeant les personnes concernées à se placer à l'isolement. (ats/jch)

Un peu de légèreté avec Copin Comme Cochon: la fondue

Plus d'articles sur la fin du Covid

Covid: Comment nos politiciens préparent la fin de la pandémie

Link zum Artikel

A 3 jours de lever les mesures Covid, quelle est la situation en Suisse?

Link zum Artikel

Sommes-nous prêts à vivre sans Covid dès jeudi? «Non, je ne pense pas»

Link zum Artikel

L'après-Covid sera terrible

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Sans de nouvelles troupes fraîches, les Russes ne vont pas gagner»
Après deux mois de combats dans l'Est de l'Ukraine, la Russie n'a toujours pas réussi à s'imposer nettement sur ses adversaires, qui ne cessent de monter en puissance. A tel point qu'une victoire militaire de Kiev n'apparaît plus si inconcevable, estime Julien Grand, rédacteur en chef adjoint de la «Revue militaire suisse». Interview.

Cela fait bientôt deux mois que les Russes ont redéfini leurs objectifs militaires, en se concentrant sur l'Est de l'Ukraine. Qu'est-ce qui a changé dans le rapport de force entre les deux camps?
Julien Grand
: On a assisté à une montée en puissance de l'armée ukrainienne et, parallèlement, à un affaiblissement des forces russes. Cela amène à une situation à peu près égalitaire sur le champ de bataille, ou du moins à une porte ouverte que les forces de Kiev peuvent utiliser pour prendre encore plus l'initiative.

L’article