DE | FR
Image: shutterstock

Pour faire face à la pénurie de PS5, Sony relance les PS4

Face à l'impossibilité d'offrir autant de PlayStation 5 que promis, Sony a décidé de poursuivre la fabrication de sa vieille sœur, la Playstation 4. Mais est-ce une bonne idée?
12.01.2022, 16:5612.01.2022, 17:48
Suivez-moi

Vous aimez les nouveautés? Ce n'est pourtant pas à l'ordre du jour du côté de chez Sony Interactive Entertainment. Selon les informations de Bloomberg publiées ce mercredi, le constructeur de consoles prévoirait de relancer près d'un million de Playstation 4 supplémentaires pour 2022. Il avait pourtant été prévu d'interrompre sa production fin 2021.

Selon le géant japonais de l'électronique, continuer de produire cette ancienne génération de consoles permettrait principalement de réduire la pression autour de la production de la Playstation 5. Laquelle a été ralentie par la pandémie du coronavirus qui a, dans le même temps, déclenché une extraordinaire augmentation de la demande.

3 arguments pro PS4

Mais pourquoi trouver refuge vers une console née il y a neuf ans maintenant? Sony argue trois points:

  1. La PS4 utilise des puces moins avancées qui facilitent sa production. Elle offre ainsi une alternative plus économique à la PS5 dont les puces, plus performantes et onéreuses, sont d'ailleurs en voie de disparition depuis l'annonce de sa sortie en novembre 2020.
  2. Augmenter les commandes de production d'une console moins chère permettrait à Sony de négocier de meilleurs contrats avec ses partenaires.
  3. Sans oublier que «c'est l'une des consoles les plus vendues de tous les temps», affirme un porte-parole de Sony, persuadé que la PS4 peut sans encombre consoler les âmes en quête de la nouvelle console indisponible.

Manque d'intérêt

«Le prédécesseur PS4, sorti en 2013, a vendu plus de 116 millions d'unités à ce jour et reste une option populaire parmi les joueurs», se félicite un porte-parole qui s'est entretenu avec Bloomberg. Selon lui, la console fournirait toujours «une part substantielle des revenus de la division jeux de Sony provenant des abonnements et des ventes de logiciels». Ces chiffres ne semblent pourtant pas convaincre les spécialistes de la question comme chez Numerama.

«Même en en produisant un million de plus, Sony prend le risque de ne pas intéresser les consommateurs»

Dans son article du 12 janvier, le média spécialisé indique que depuis deux ans, «la PS4 ne fait plus envie». En se référant aux résultats financiers du constructeur japonais, Numerama pointe la perte de vitesse de la PS4 début 2020. Et l'arrivée de sa petite sœur plus tech' n'a rien arrangé. Entre avril et juin 2021, 200 000 Playstation 4 ont été vendues, contre 1,5 million à la même période l’année d'avant. Pour le site d'actualités informatiques, «même en en produisant un million en plus, Sony prend le risque de ne pas intéresser les consommateurs».

Un argument qui concorde avec les avis de plusieurs autres spécialistes interntionaux. Ceux-ci soulignent par ailleurs des coûts d'expédition en forte augmentation. Selon eux, ils devraient indubitablement influer sur le prix «plus abordable» de la PS4.

Reste que pour soutenir sa croissance économique, le géant japonais de l'électronique ne compte pas s'arrêter là. D'après Bloomberg, Sony s'apprêterait à sortir des casques de réalité virtuelle plus puissants afin de profiter des futurs jeux et applications dans le métaverse. De nouveaux jeux exclusivement disponibles sur PS4 seraient également en cours de préparation. Convaincus?

Mais c'est quoi en fait le métaverse?

Vidéo: watson

20 photos qui prouvent qu'humainement, c'est un fail.

1 / 23
20 photos qui prouvent qu'humainement, c'est un fail.
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Plus d'articles sur le thème «High-Tech»

Après la fintech, la biotech et la foodtech, voici la sextech

Link zum Artikel

Vous aviez peur des chiens robots? Ils sont maintenant dotés d'une arme

Link zum Artikel

Ce petit robot tout mignon est un véritable chien de garde

Link zum Artikel

A Séoul, des milliers de chalets suisses conçus par une machine

Link zum Artikel
On y est: voici (malheureusement) le «masque qui protège de tout»
A l'heure où l'on s'arrache les masques FFP2, une start-up française promet une protection «100% efficace» avec un masque d'un nouveau genre. Une invention qui a fait fureur à Las Vegas ce week-end et qui nous plonge dans une utopie fatigante: la protection «contre tout».

Nous y voilà. Déjà. La protection maximale. L’écran total. Le caisson de Michael Jackson. Nous d’un côté, le reste du monde (et ses dangers) de l’autre. L’illusion d’un isolement. Le degré ultime d’un environnement safe.

L’article