DE | FR

Thérapies de conversion: Boris Johnson va interdire «ces pratiques odieuses»

Le gouvernement du premier ministre a déclaré, mardi, que des mesures seraient présentées pour empêcher ces «pratiques odieuses qui peuvent causer des dommages mentaux et physiques».
11.05.2021, 16:1811.05.2021, 16:48

Le Royaume-Uni veut interdire les thérapies de conversion et apporter un soutien accru aux membres de la communauté LGBT qui ont subi ce traitement. Après Genève, c'est donc Boris Johnson qui empoigne cette pratique qui fait polémique et qui prétend pouvoir changer l'orientation sexuelle ou l'identité de genre d'une personne.

«Des mesures seront présentées pour empêcher ces pratiques odieuses qui peuvent causer des dommages mentaux et physiques»
Boris Johnson, premier ministre britannique

Le parti de Johnson a subi une pression croissante sur la question après que l'ancienne dirigeante Theresa May a juré en 2018 d'éradiquer ces thérapies. Boris Johnson a évoqué ce souhait dans le cadre de la présentation, mardi, du programme législatif britannique lors du traditionnel discours de la reine Élisabeth II. (fv)

Awww! Voici des animaux mignons!

1 / 27
Awww! Voici des animaux mignons!
source: imgur
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

"On n'a pas choisi de ne pas travailler"

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'un des Beatles de l'EI condamné à la prison à vie aux Etats-Unis
Ils étaient quatre et sinistrement connus pour avoir mis en scène des exécutions, notamment de journalistes et travailleurs humanitaires. Trois d'entre eux ont été condamnés, le dernier est décédé en Syrie.

El Shafee el-Sheikh, membre des cruels Beatles du groupe jihadiste Etat islamique (EI), une cellule spécialisée dans la capture, la torture et l'exécution d'otages occidentaux, a été condamné vendredi 19 août à la prison à vie par un tribunal américain. Ce groupe avait gagné une sinistre notoriété en mettant en scène l'exécution de captifs dans d'insoutenables vidéos de propagande.

L’article