DE | FR
Kalush Orchestra, le groupe ukrainien, remporte l'Eurovision 2022
Kalush Orchestra, le groupe ukrainien, remporte l'Eurovision 2022Keystone

L'Ukraine remporte l'Eurovision, mais les meilleurs tweets c'est ici

Le groupe ukrainien Kalush Orchestra a remporté, samedi soir à Turin, le 66e concours de l'Eurovision de la chanson. Mettez vos plus beaux costumes fluo, voici la revue des meilleurs tweets.
14.05.2022, 21:2916.05.2022, 12:57
Suivez-moi

Après un défilé digne des Jeux Olympiques, place aux premiers artistes. C'est la République tchèque qui ouvre le bal avec ses néons et des branchements dignes d'un data center. Accrochez-vous. watson vous a sélectionné les meilleurs tweets.

D'ailleurs, qui étaient les précédents artistes suisses?

Pour que votre cerveau soit également plus perturbé

Pour devenir l'expert (un peu lourd) de l'Eurovision

Les votes, c'est merveilleux, mais la France est dans le pétrin

26 abominables plats préparés par des criminels culinaires

1 / 29
26 abominables plats préparés par des criminels culinaires
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Faire du catch féminin en Suisse romande? C'est possible!

Le meilleur du Divertissement cette semaine

Où sont passées leurs fesses? Rumeurs de retrait d'implants chez les Kardashian

Link zum Artikel

Le syndrome de Paris, ce mystérieux mal qui atteint les touristes dans la capitale

Link zum Artikel

Maeva Ghennam nue sur Insta à cause de sa mère

Link zum Artikel

Tuco face à Thanos: le mash-up complètement zinzin

Link zum Artikel
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Avortement aux Etats-Unis: et à la fin, c'est Dieu qui gagne
Lorsqu'un pouvoir démocratique fait passer ses décisions pour la volonté de Dieu, il se décale vers la théocratie, et la liberté de mœurs s'en ressent.

La légende du foot Maradona, pour faire avaler sa tricherie dans le quart de finale opposant l’Argentine à l’Angleterre à la coupe du monde de 1986, avait parlé de «la main de Dieu». Trente-six ans plus tard, pour expliquer la révocation par la Cour suprême du droit à l’avortement au niveau fédéral aux Etats-Unis, l’ex-président républicain Donald Trump, qui aura nommé trois juges conservateurs à la plus haute juridiction du pays, la faisant basculer pour longtemps dans le puritanisme religieux, dit en gros la même chose: «C’est la volonté de Dieu.»

L’article