DE | FR

Risque-t-on une pénurie d'huile en Suisse? Voici ce que l'on sait

Chez nos voisins français, les rayons contenant de l'huile de tournesol sont vides, mais qu'en est-il en Suisse? Doit-on craindre une pénurie? Explications en trois points.
22.05.2022, 11:5122.05.2022, 18:03
Suivez-moi

La crainte d'une pénurie est sur toutes les lèvres: la France voit ses rayons d'huile de tournesol vidés par les consommateurs inquiets. Doit-on craindre des conséquences semblables? Réponses des principaux acteurs suisses de la grande distribution.

Y a-t-il une pénurie en Suisse?

Les distributeurs sont formels, ils n'ont constaté aucune pénurie jusqu'à présent.

«Nous avons encore suffisamment de marchandises en stock et nous sommes toujours livrés»

explique le porte-parole de la Migros, Tristan Cerf. Il ajoute que si certains ont pu constater quelques rayons vides dans les supermarchés en Romandie, cet effet est dû à la lecture des médias français. Comprenez, les clients suisses se sont inquiétés d'une pénurie et ont dévalisé les rayons.

Même son de cloche du côté de la Coop où «aucun effet notable sur l'approvisionnement n'a été ressenti». Seule mesure ayant été appliquée, la suspension des actions pour l'huile de tournesol. «Il s'agissait d'une mesure de précaution pour faire face à une légère augmentation de la demande», précise Rebecca Veiga, responsable du service média de Coop. La tendance de l'achat de précaution s'est aussi faite sentir chez Aldi et Lidl, avec une légère augmentation des achats d'huile alimentaire, de farine et de pâtes. Aujourd'hui, tout est revenu à la normale.

Doit-on s'inquiéter pour le futur?

Et si vous doutez encore de la dépendance du marché suisse à l'huile de tournesol ukrainienne, Florie Marion, responsable communication de l'Office fédéral de l'Agriculture précise dans le quotidien 24heures, qu'en Suisse, l'huile de tournesol est importée à 88%, mais que seul un dixième des importations vient d'Ukraine et aucune ne provient de Russie.

«40% proviennent de l’Union européenne et 47% du continent africain. Si bien que dans les chiffres que nous avons actuellement, nous ne sommes pas du tout dans une situation alarmante pour ce produit»
Florie Marion, responsable communication de l'Office fédéral de l'Agriculture24heures

Mais que se passe-t-il en France? Eh bien, la même chose que chez nous, mais à plus large échelle. On ne va pas se mentir, à force d'entendre que l'Ukraine est l'un des principaux producteurs d'huile de tournesol au monde, on en vient à déduire qu'il y aura pénurie et on se rue sur les étalages dans les supermarchés. (On vous explique tout ça ici)

Attention, toutefois, à ne pas confondre l'importation de l'huile de tournesol pour l'usage ménager à celui qui est utilisé dans l'industrie, notamment pour la fabrication des aliments et autres recettes transformées (pâtes à pizza, pâtes feuilletées, etc.). En effet, le magazine capital.fr souligne que dans ce secteur, la pénurie d'huile de tournesol qui provient majoritairement d'Ukraine se fait sentir. L'une des solutions pour pallier ce manque serait d'utiliser d'autres ingrédients dont de l'huile de colza, mais cela ne va pas sans en informer le consommateur, comme le précise la Fédération romande des consommateurs.

«Plusieurs pays européens sont en train de mettre en place un système pour faciliter le remplacement de l’huile de tournesol ukrainien par d’autres matières grasses dans les aliments transformés. La FRC demande que les consommateurs soient correctement informés de ce genre de changement de recette. Les autorités devraient avoir une vue d’ensemble de ces changements. Autoriser une liste de plusieurs sortes d’huiles à choix serait une perte de transparence inadmissible pour les consommateurs.»
Fédération romande des consommateurs

Quelle influence sur les prix?

Pas de panique donc concernant l'approvisionnement en huile de tournesol dans les supermarchés, mais ce que vous avez probablement remarqué dans votre panier de courses, c'est bel et bien l'augmentation des prix. Et c'est malheureusement ce constat qui doit nous alerter.

«Nous avons dû augmenter les prix du café, des pâtes, des produits de boulangerie ou des conserves de fruits en début d'année. Cela s'explique principalement par les suites de la pandémie, le manque de conteneurs maritimes, l'augmentation des frais de transport et les mauvaises récoltes de l'année dernière.»
Tristan Cerf, responsable communication Migros

D'autres hausses de prix ne sont, toutefois, pas à exclure, explique la Migros, «car la situation des matières premières reste tendue et la guerre en Ukraine ne contribuera pas à apaiser les tensions».

Les terribles illustrations des recettes vintage

1 / 35
Les terribles illustrations des recettes vintage
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Kendall Jenner ne sait pas couper un concombre

Plus d'articles sur la Suisse et la guerre en Ukraine

Comment Poutine essaie d'envoyer l'or russe en Suisse malgré les sanctions

Link zum Artikel

La guerre en Ukraine a fait augmenter les prix de ces biens en Suisse

Link zum Artikel

L'embargo sur le pétrole russe menace-t-il la Suisse? Un expert répond

Link zum Artikel

Pétrole, gaz: pourquoi la Suisse a du souci à se faire à cause de la guerre

Link zum Artikel

Yves Rossier: Peu de chances que la Suisse soit médiatrice en Ukraine

Link zum Artikel

La Suisse est à nouveau présente sur le territoire ukrainien

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Un portrait de Francis Bacon vendu plus de 50 millions
Un portrait de l'artiste britannique Lucian Freud, peint par son ami Francis Bacon, a été vendu ce mercredi plus de 50 millions de francs aux enchères à Londres. Il met en scène une relation particulière.

Le peintre Francis Bacon a peint son ami Lucian Freud, peintre majeur du 20e siècle et petit-fils du fondateur de la psychanalyse, à quatorze reprises entre 1964 et 1971. Un triptyque consacré à son ami avait été adjugé à plus de 142 millions de dollars en 2013 à New York, un record pour l'artiste britannique. Ce mercredi, l'un des quatorze portraits a été vendu mercredi plus de 43.3 millions de livres (plus de 50 millions de francs) aux enchères à Londres.

L’article