DE | FR

Voici pourquoi même les emballages recyclés sont dangereux

Une étude inédite, menée en Europe, révèle la présence de tout un tas de substances chimiques dangereuses pour la santé et l'environnement dans les récipients alimentaires.



PFAS, quatre lettres anodines, mais qui vont sans doute faire parler d'elles, assure Le Monde, qui relaie une vaste enquête. Ces lettres désignent les produits poly et perfluoroalkylés. Plutôt barbare comme nom, mais ces derniers sont présents dans plein de biens de consommation, comme les emballages alimentaires et la vaisselle jetable utilisés, en particulier, dans la restauration rapide en raison de leurs qualités antiadésives notamment.

Pourquoi leur présence pose problème?

Les PFAS sont une famille de plus de 4500 composés chimiques. Ces composés dits «perfluorés» ont de très mauvais effets sur la santé. Les toxicologues les ont rebaptisés «forever chemicals» (pour: «produits chimiques éternels»). En effet, ils se montrent très persistants dans l’environnement et s'accumulent dans notre organisme.

Qui publie cette étude?

Neuf organisations non gouvernementales: l’ONG européenne Alliance pour la santé et l’environnement, l’allemande Bund, la britannique ClientEarth et la française Générations futures ont mené une vaste campagne d’analyses dans six pays: Allemagne, Danemark, France, Pays-Bas, Royaume-Uni et République tchèque.

Comment a-t-elle été menée?

Les ONG ont sélectionné:

L'oléophobie de ces échantillons a d'abord été testée, cela permet de savoir s'ils repoussent les graisses. C'est une propriété des PFAS. Parmi les tests, 28 échantillons se sont révélés positifs, signe d’un traitement a priori intentionnel aux PFAS et 14 autres ont néanmoins été sélectionnés.

L’analyse de ces 42 échantillons a été confiée à deux labos au Danemark et aux Pays-Bas. Qu'est-ce qui a été testé:

Quel est leur impact sur le corps?

Des traces de PFAS ont été retrouvées dans l'ensemble des échantillons sélectionnés:

«C'est une contre-vérité et une lacune qui doit être comblée de toute urgence»

Les ONG

Le test d’écotoxicité a confirmé que les PFAS avaient le potentiel de créer des déséquilibres des hormones thyroïdiennes. Perturbateurs endocriniens, mais aussi obésité, diabète, troubles hépatiques, faible poids à la naissance, cancer des testicules et du rein, ou encore diminution de la réponse immunitaire aux vaccins.

« La présence des PFAS dans les emballages alimentaires est une source d’exposition répétée pour les personnes qui consomment fréquemment des aliments provenant de la restauration rapide ou à emporter. Il est grand temps que l’Union européenne agisse et interdise immédiatement et de manière permanente toute la classe des PFAS dans les emballages alimentaires.»

Jitka Strakova, auteure principale de l’étude et conseillère scientifique de l’International Pollutants Elimination Network

Quel est leur impact sur l'environnement?

La présence des PFAS dans des emballages se retrouve dans de nombreux déchets qui vont polluer non seulement les corps, mais aussi l'environnement. Les auteurs notent qu'ils vont s’accumuler le long de la chaîne alimentaire.

Les auteurs de l'étude estiment que l'usage de ces objets «constituent un exemple typique de traitements chimiques évitables». Comment? Bêtement en employant de la vaisselle durable et réutilisable. A noter que les traces qui ont été découvertes peuvent s’expliquer par l’usage de carton ou de papier recyclés. Ces derniers auraient été traités, dans leur première vie, aux PFAS. Par voie de conséquence l'usage de ce matériel recyclé peut représenter, selon l'étude: «une menace pour une économie circulaire propre et sûre».

Et maintenant?

En France, relate Le Monde, Générations futures a décidé de lancer une campagne. L'organisation demande aux enseignes de fast-food, sandwicheries et boulangeries de «stopper l’usage des PFAS». (jah)

Des icebergs de l'Antarctique, en images

1 / 12
Des icebergs de l'Antarctique, en images
source: ap mod / cpl phil dye raf
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

Eric Zemmour se prépare à faire péter la présidentielle

Link zum Artikel

Sommet Biden-Poutine, Genève accusée d’oublier la liberté d’expression

Link zum Artikel

La Hongrie interdit de «promouvoir» l'homosexualité auprès des mineurs

Link zum Artikel

Israël bombarde la bande de Gaza en réponse à des ballons incendiaires

Link zum Artikel

Obésité et alcool accroissent le risque de maladies en France

Les cirrhoses ou les maladies cardiovasculaires risquent d'augmenter de façon significative en France d'ici 2030.

Si la consommation d'alcool et l'évolution du poids des Français restent en l'état les maladies vont augmenter. Le pays enregistrera d'ici 2030 73 000 nouveaux cas de cirrhoses, 55 000 nouveaux cas de cancers du foie et 61 000 nouveaux cas d'autres maladies chroniques du foie, selon une étude reprise par le Figaro Santé.

Cette annonce a été rendue publique à l'occasion du Congrès européen sur l'obésité (10-13 mai), organisé en ligne à cause de la pandémie de Covid-19. Ses auteurs …

Lire l’article
Link zum Artikel