DE | FR
Britain's Prime Minister Boris Johnson is greeted with an elbow bump by First Minister Arlene Foster during a visit to the Lakeland Forum vaccination centre in Enniskillen, Northern Ireland, Friday March 12, 2021. (Charles McQuillan/Pool via AP)

Londres veut augmenter son arsenal nucléaire, une première en 30 ans

En annonçant vouloir porter le nombre maximal d'ogives atomiques de 180 à 260, Boris Johnson met fin au désarmement progressif en cours depuis la fin de la guerre froide.



Pour la première fois depuis la fin de la guerre froide, le Royaume-Uni va étoffer son arsenal atomique. Concrètement, le pays veut augmenter de 180 à 260 le nombre maximal d'ogives nucléaire qu'il peut stocker. Cela correspond à une hausse d'environ 45%.

Annoncé par le premier ministre Boris Johnson, ce choix met fin au désarmement progressif en œuvre depuis il y a 30 ans et intervient au moment où Londres cherche à se repositionner, depuis le Brexit, comme une puissance incontournable sur la scène internationale, selon le concept de «Global Britain».

«Parce que les circonstances et les menaces changent avec le temps, nous devons maintenir un niveau minimum et crédible de dissuasion», a justifié le ministre des Affaires étrangères, Dominic Raab, interrogé par la BBC:

«C'est la garantie ultime, la police d'assurance ultime contre les pires menaces d'Etats hostiles»

Dominic Raab

«Décision irresponsable»

La possibilité d'une augmentation de l'arsenal nucléaire britannique a fait bondir l'ICAN (Campagne internationale pour l'abolition des armes nucléaires).

L'ICAN dénonce une décision «choquante et irresponsable».

Selon Beatrice Fihn, la directrice de cette ONG, «la décision du Royaume-Uni d'augmenter son stock d'armes de destruction massive en plein milieu d'une pandémie est irresponsable, dangereuse et viole le droit international».

Le groupe Campaign for Nuclear Disarmament (CND) y voit «un premier pas vers une nouvelle course à l'armement nucléaire» et une «énorme provocation sur la scène mondiale».

Plus d'articles «International»

L'Italie ordonne la vaccination à ses soignants

Link zum Artikel

Les témoins du meurtre de George Floyd racontent l'horreur

Link zum Artikel

Le Royaume-Uni semble s'être débarrassé de l'hésitation vaccinale

Link zum Artikel

L'Etat de New York légalise la weed

Link zum Artikel

En Biélorussie, l'opposition appelle à nouveau à manifester

Link zum Artikel

5 questions que pose le fameux passeport vaccinal

Link zum Artikel

L'homosexualité reste un «péché» pour le Vatican

Link zum Artikel

Le vaccin local sera nécessaire pour entrer en Chine

Link zum Artikel

La Suisse aussi prend des risques avec la vaccination

Link zum Artikel

L'Europe met fin à la fuite de l'indépendantiste catalan Puigdemont

Link zum Artikel

Face au Covid, une Suisse à deux vitesses se profile

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Le shaker

Lundi à l'apéro, Duhamel qui avoue et gros malaise à la TV

Vous avez passé la journée dans l'antre d'une marmotte? Calmez-vous: voici une gorgée d'infos essentielles pour ne pas passer pour un dadais à l'apéro.

Si vous ne savez toujours pas ça à l'heure qu'il est, c'est que vous avez littéralement passé votre mercredi dans l'antre d'une marmotte.

A nous la liberté! Ou en tout cas plus de liberté. A 16h30, Alain Berset s'est réconcilié avec pas mal de Suisses en annonçant les nouveaux assouplissements (et nous, on est trop contents 😍).

En résumé, dès ce lundi 19 avril:

On passe à une autre ambiance. Ça y est. Il l'a dit (difficilement) aux policiers. Olivier Duhamel a reconnu les faits d'inceste sur …

Lire l’article
Link zum Artikel