DE | FR

Cette princesse n'aurait pas dû fêter son 18e anniversaire

Future reine des Pays-Bas, voici la princesse Amalia, posant dans le jardin du palais royal Huis ten Bosch à La Haye.
Future reine des Pays-Bas, voici la princesse Amalia, posant dans le jardin du palais royal Huis ten Bosch à La Haye.Image: sda
Aux Pays-Bas, le règlement du Covid stipule un maximum de quatre invités pour toute fête privée. Mais, lorsqu'on est princesse, les règles ne sont pas les mêmes. Un sacré faux-pas.
16.12.2021, 03:2916.12.2021, 07:20

La famille royale néerlandaise a exprimé des regrets pour avoir invité 21 personnes au 18e anniversaire de la future reine Amalia, la semaine dernière. Ce nombre est bien en deçà de ce que préconisent les mesures visant à lutter contre le coronavirus.

«La famille royale était convaincue de traiter les règles Covid-19 de manière responsable avec ce rassemblement en extérieur et avec les précautions prises, comme des tests et la distanciation sociale. Le roi m'a informé qu'après réflexion, il n'était pas bon d'avoir organisé la fête. Les citoyens néerlandais peuvent recevoir un maximum de quatre invités de plus de 13 ans à la maison.»
Mark Rutte, premier ministre néerlandais

Les invités étaient tous vaccinés

Le rassemblement a été organisé à l'extérieur, dans un parc appartenant au palais, samedi dernier. Les invités ont été priés de passer un test, étaient vaccinés, et il leur avait également été demandé de respecter la distanciation sociale.

La lettre ne dit pas combien d'invités se sont rendus à l'événement, qui a également été critiqué par plusieurs parlementaires:

«Si l'on fait des exceptions pour la famille royale, toutes nos mesures tombent à l'eau»
La députée Eva van Esch du «Partij voor de Dieren» (Parti pour les animaux, en français)

Amalia a fêté ses 18 ans le 7 décembre et fait son entrée au conseil d'Etat néerlandais, la plus haute instance consultative du gouvernement, où elle siège automatiquement après avoir atteint sa majorité.

Dans une biographie publiée à la mi-novembre, l'ainée des trois filles du roi Willem-Alexander et de la reine Maxima avait déclaré qu'elle demanderait à sa mère de prendre temporairement la place de son père sur le trône, si celui-ci venait à mourir soudainement.

Les célébrations entourant l'anniversaire de la princesse Amalia suivent une série de faux-pas de la monarchie néerlandaise pendant la pandémie, qui ont fortement entaché sa popularité. (ats/jch)

Ailleurs sur la planète: Un maire brésilien règle ses comptes dans l'octogone

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

La Russie ne paye plus ses dettes, est-elle ruinée? Explications

Link zum Artikel

Ces stars réagissent à la révocation du droit à l'avortement par la Cour suprême

Link zum Artikel

De plus en plus de pédophiles achètent des viols d'enfants sur Internet

Link zum Artikel

Terrorisme islamiste et mercenaires russes: que se passe-t-il au Mali?

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Guerre en Ukraine: les viols inventés
La déléguée ukrainienne aux droits de l’homme Lyudmyla Denissova aurait menti sur des récits de violences sexuelles pour créer une ambiance de terreur. Elle a depuis lors été licenciée.

L' Ukraine n'est pas seulement confrontée à la guerre d'agression russe. Un scandale qui divise le pays se précise de plus en plus. Un journal a révélé que les cas de viols par des soldats russes signalés par le Commissaire aux droits de l'homme, qui a depuis été limogé, sont apparemment fabriqués de toutes pièces.

L’article