DE | FR
People

6 choses à retenir de l'interview choc de Meghan et Harry chez Oprah

Le prince Harry et Meghan Markle face à Oprah Winfrey.
Le prince Harry et Meghan Markle face à Oprah Winfrey.Image: sda
Le prince Harry et son épouse Meghan Markle ont pris la parole dans un long entretien accordé à Oprah Winfrey, dimanche. Entre pensées suicidaires, mensonges et dénigrement, voici les six choses à retenir de l'interview dont tout le monde parle.
08.03.2021, 06:0708.03.2021, 16:30

Les tabloïds anglais annonçaient cette interview comme étant une véritable «bombe nucléaire». Ce dimanche soir aux États-Unis était diffusée la tant attendue interview du prince Harry et de Meghan Markle. Un entretien choc avec la présentatrice vedette Oprah Winfrey sur CBS. Sans filtre, le couple entend régler ses comptes avec la famille royale britannique.

Un mariage en secret

Tandis que le monde assistait au mariage en grandes pompes diffusé partout autour de la planète, Meghan a révélé que le couple était en réalité déjà marié depuis trois jours. «Personne ne le sait» a-t-elle indiqué, précisant encore que cette union avait été scellée par l'archevêque de Canterbury et sans témoin.

La photo officielle du mariage du Prince Harry avec Meghan Markle.
La photo officielle du mariage du Prince Harry avec Meghan Markle. Image: AP PA

Meghan Markle affirme ne jamais avoir fait pleurer Kate

Les rumeurs voulaient que «Meghan avait eu une attitude détestable avec Kate Middleton au point de laisser la duchesse effondrée et en larmes» lors d'un incident survenu avant son mariage avec le prince Harry, en 2018. Or, «le contraire s'est produit», a dit la duchesse de Sussex à Oprah Winfrey.

«Tout le monde au sein de l'institution savait que ce n'était pas vrai», a ajouté l'ex-actrice américaine, en affirmant que cet incident avait été «un tournant» dans ses relations avec la famille royale.

Meghan déclare néanmoins qu'elle a «pardonné» ce malheureux incident à Kate et a affirmé que la future reine était «une bonne personne».

La famille royale au balcon de Buckingham Palace, à Londres
La famille royale au balcon de Buckingham Palace, à LondresImage: sda

Une inquiétude face à la couleur de peau du fils de Harry et Meghan

«Je ne voulais juste plus être en vie. Et c'étaient des pensées constantes, terrifiantes, réelles et très claires». Meghan Markle, qui est métisse, a affirmé que des membres de la famille royale s'étaient inquiétés de la couleur de peau de son fils Archie avant sa naissance. Elle a également indiqué que le palais de Buckingham avait refusé d'accorder une protection à l'enfant, bien que ce soit la tradition.

Meghan Markle parle, dans cet extrait, de ses pensées suicidaires.Vidéo: YouTube/The Sun

«Campagne de dénigrement»

Harry a lui regretté que la famille royale n'ait pas pris position publiquement pour dénoncer ce qu'il considère comme une couverture aux accents racistes par une partie de la presse britannique. «Ils ne voulaient pas qu'il soit un prince ou une princesse», avance Meghan à propos de son fils Archie.

Harry et Archie lors des 71 ans du Prince Charles.
Harry et Archie lors des 71 ans du Prince Charles.Image: AP Instagram sussexroyal

Harry est déçu par son père

Harry a été plus loin, avouant s’être senti «lâché» par son père, le prince Charles, alors qu’il vivait une période difficile. «Je suis vraiment déçu, parce qu’il est passé par quelque chose de similaire. Il sait ce qu’est la douleur». Harry a toutefois précisé qu’il parlait de nouveau à son père. «Il y aura du travail» pour améliorer leur relation, «mais en même temps, je l’aimerai toujours», relate la BBC.

La famille se sent «prisonnière du système»

Harry affirme également que son père et son frère étaient «prisonniers du système» en tant que membres de la famille royale, ce qui lui inspire «beaucoup de compassion».

De son côté, la monarchie britannique a décidé de faire front face à la menace de cette interview, offrant quelques heures avant l’intervention des Sussex l’image d’une famille unie lors des célébrations annuelles du Commonwealth.

La reine a souligné l’importance du «dévouement désintéressé et du sens du devoir» dont ont fait preuve les soignants durant la pandémie de Covid-19. Un message subliminal adressé au couple princier? (ats/ga)

Le «Megxit» en 3 dates clés

1. Pas de Noël en famille
Décembre 2019. Alors que tous les membres de la famille Windsor s'apprêtent à festoyer ensemble - et comme d'habitude - autour de la reine en son château de Sandringham, Meghan et Harry brillent par leur absence.

2. Une annonce soudaine
Plus déterminé que jamais, le couple publie le 8 janvier 2020 un communiqué via les réseaux sociaux pour annoncer ne plus vouloir faire partie de la famille royale. Ils veulent néanmoins continuer à honorer quelques engagements.

3. Liberté!
Le lundi 9 mars 2020 sera le dernier jour où l'on apercevra le couple au milieu des Windsor lors de la messe du Commonwealth. Trois jours plus tard, Meghan s'envole pour le Canada rejoindre son fils. Harry la rejoint peu après.
Le couple vit désormais aux Etats-Unis, depuis près d'un an.



1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
La défense de Salah Abdeslam clôt deux semaines de plaidoiries
Nouveau rebondissement lors du procès des attentats du 13 novembre 2015. Les avocats de Salah Abdeslam, le seul membre encore en vie des commandos, ont commencé à plaider vendredi pour lui éviter la prison à vie.

Une dernière chance de convaincre la cour: au procès des attentats du 13-Novembre 2015 en France, les avocats de Salah Abdeslam ont commencé à plaider vendredi pour le seul membre encore en vie des commandos, avec l'espoir de lui éviter la prison à vie.

L’article