DE | FR
Depuis deux ans, le Canadien Feras Antoon, patron de <em>Pornhub</em>, fait face à des problèmes en cascade.
Depuis deux ans, le Canadien Feras Antoon, patron de Pornhub, fait face à des problèmes en cascade.image:shutterstock/keystone

La vie du très puissant patron de Pornhub est devenue un enfer

Feras Antoon, le PDG de Pornhub, s'est exprimé pour la première fois publiquement sur l'incendie qui a ravagé sa vaste propriété à seize millions de dollars - et il pense savoir qui est derrière le coup. Mais ce n'est, de loin, pas le seul problème auquel fait face l'entrepreneur.
27.01.2022, 19:5028.01.2022, 17:54
Suivez-moi

La vie est pleine d'épreuves désagréables à surmonter - et ce constat vaut même quand vous êtes le boss multimillionnaire de l'un des sites les plus consultés au monde.

C'est le cas de Feras Antoon, 46 ans, très discret patron de Pornhub, également surnommé le «Roi de la Porno» par les médias canadiens. La semaine dernière, l'entrepreneur est sorti de son silence afin de s'exprimer sur les déboires auxquels il doit faire face depuis 2020 dans une longue interview pour Vanity Fair.

Déjà, c'est qui ce «Roi de la Porno»?
Feras Antoon est un homme d'affaires canadien, copropriétaire et PDG de MindGeek, la plus grande société pornographique du monde. Celle-ci gère des sites bien connus tels que YouPorn, Pornhub ou encore Digital Playground. En 2020, MindGeek a réalisé un chiffre d'affaires net estimé à 500 millions de dollars. Début 2020, durant le premier mois du confinement, Pornhub a vu le nombre de ses visites exploser: aux Etats-Unis, le trafic a augmenté de 41,5%.

Le scandale Pornhub

Les ennuis de Feras Antoon commencent en 2020, avec un article explosif du New York Times accusant son site Internet de tirer bénéfice d'abus sexuels perpétrés sur des enfants. Pornhub permettrait à ses utilisateurs de télécharger des vidéos contenant notamment des scènes:

  • De viols de personnes mineures.
  • De pédopornographie.
  • De trafic sexuel.
  • Et d'autres activités sexuelles «non consensuelles».

S'ensuit une série de scandales juridiques qui éclaboussent la réputation (déjà) sulfureuse de l'entreprise. Plusieurs dizaines de femmes déposent plainte, comme on vous l'expliquait juste ci-dessous.

Le grand ménage

Si Pornhub estime qu'il n'a rien à se reprocher, répliquant au New York Times que ses allégations étaient «irresponsables et manifestement fausses», il a bien été forcé de réagir.

Il se lance alors dans une vaste purge très médiatisée: 80% du contenu du site porno se voit ainsi supprimé – soit plus de 8,8 millions de vidéos effacées.

Pornhub promet aussi une nouvelle politique de gestion de ses vidéos. «Nous avons mis en place les mesures de protection les plus complètes de l'histoire des plateformes générées par les utilisateurs», jure-t-il dans un communiqué publié sur son site. Parmi les changements annoncés:

  • L'interdiction aux utilisateurs non vérifiés de publier de nouveaux contenus.
  • La suppression de la possibilité de télécharger.
  • La suspension de tous les contenus déjà téléchargés qui n'ont pas été créés par des partenaires.
  • La vérification de tous les téléchargeurs.
  • L'association avec des ONG chargées, entre autres, de vérifier les contenus et de s'assurer de leur légalité.

Ces efforts n'empêchent pas les détracteurs du site de lancer une pétition en ligne pour «fermer le site super-prédateur» et «demander des comptes à ses dirigeants». Elle a récolté plus de 2,2 millions de signatures.

Le scandale pousse également les législateurs américains et canadiens à déposer un nouveau projet de loi, comme l'explique Radio Canada. Le texte doit notamment permettre aux enfants victimes de lancer plus facilement des poursuites contre les entreprises ayant publié des vidéos d'actes sexuels les impliquant.

Les problèmes financiers

Et cette avalanche de réactions hostiles n'est pas le seul pépin: en 2020, la société ne parvient pas à atteindre ses objectifs financiers de fin d'année, comme le révèle alors le Daily Mail.

En effet, à la suite de ces révélations, de grandes sociétés de cartes de crédit, comme Mastercard, Visa et Discover coupent les liens avec le site et interdisent à leurs clients de verser des paiements sur la plateforme – mettant ainsi en péril tout le modèle économique de l'entreprise.

Ces problèmes financiers tombent au plus mal puisqu'au même moment, Antoon est en train de finaliser la construction d'une immense propriété de 21 pièces à Montréal, comprenant pas moins de:

  • Onze salles de bains.
  • Huit chambres à coucher.
  • Un garage pouvant contenir jusqu'à neuf voitures.
  • Une salle de bal de presque 2000 mètres carrés.
  • Ou encore une aile complète dédiée aux sports.
Le manoir était encore en construction au moment de sa mise en vente en avril 2021.
Le manoir était encore en construction au moment de sa mise en vente en avril 2021.image d'archives: google maps

Pour faire face au naufrage financier, Antoon est ainsi contraint de mettre en vente le somptueux manoir le 22 avril 2021, bien que la construction de la propriété ne soit même pas encore terminée.

Lors de son interview accordée à Vanity Fair, Antoon a justifié sa décision de se séparer de son manoir:

«Cette maison attirait trop l'attention. J'ai ressenti un karma très négatif à son encontre. Elle était censée apporter de la joie, mais je sentais qu'elle n'apportait que de la négativité... alors nous avons décidé de la vendre»
Feras Antoon, patron de Pornhubvanity fair
Le projet initial du manoir montréalais d'Antoon. Le manoir devait compter 21 pièces.
Le projet initial du manoir montréalais d'Antoon. Le manoir devait compter 21 pièces.image: daily mail
image: daily mail

Si vous voulez en voir plus, le New York Post a publié toutes les photos du projet architectural, et c'est assez épatant.

L'incendie du manoir

Antoon n'aura finalement même pas eu le temps de mener à bien son projet de vente. Le 25 avril 2021, l'équipe de sécurité chargée de surveiller le chantier de construction remarque deux individus suspects sur les lieux. Peu après, le manoir prend feu.

Il faudra près de trois heures et l'intervention de quelque 80 pompiers pour éteindre l'incendie dévastateur.

Du gigantesque manoir, il ne reste (presque) que son arche.
Du gigantesque manoir, il ne reste (presque) que son arche.image: daily mail

Quelques mois après l'accident, Antoon est formel: pour lui, l'incendie est d'origine criminelle. Il faut dire qu'il avait essuyé pas mal de menaces au préalable:

«Je n'arrive même pas à compter le nombre de commentaires de personnes affirmant qu'il fallait brûler mon entreprise ou ma maison»
Feras Antoon, patron de Pornhubvanity fair

«Pendant un moment, il m'a été facile de faire l'impasse sur les tweets. C'était juste des gens qui s'exprimaient sur Internet. Et puis, ma maison a brûlé», conclut l'homme d'affaires.

Les théories sur les causes du sinistre

Aujourd'hui, on peut au moins établir que l'auteur de l'incendie était certainement un professionnel, bien que le patron de Pornhub assure ne pas savoir qui cela pourrait être. Quels sont les indices?

  • Personne n'a été blessé et les maisons environnantes ont été à peine endommagées.
  • Le manoir d'Antoon, par contre, a été entièrement calciné. Il n'en reste aujourd'hui que des résidus de béton, du métal tordu et une arche rouillée à la place de la porte d'entrée.

Si la police insiste sur le fait que l'affaire est toujours en cours, certains spéculateurs avancent déjà des pistes:

  • Antoon aurait pu mettre le feu lui-même, afin de toucher l'argent de l'assurance et se sortir de son mauvais pas financier. Allégation déjà rejetée par le principal intéressé.
  • D'autres pensent que c'est le père d'une victime mineure du scandale des vidéos illégales qui a provoqué l'incendie pour se venger.
  • D'aucuns désignent la mafia montréalaise. D'ailleurs, la propriété est située à côté du «quartier de la mafia» de Montréal, où vivent de nombreuses figures du crime.
  • Finalement, certains pointent du doigt des personnes anti-pornographie ou des membres de QAnon.

Et si QAnon était derrière tout ça?

Pour sa part, sans vouloir être trop affirmatif, Antoon suggère que des «groupes religieux extrêmes», appartenant à la mouvance QAnon, pourraient être à l'origine de l'incendie criminel. Des soupçons qui ne sont pas sans fondements: en effet, deux organisations de la mouvance conspirationniste se sont toujours montrées particulièrement virulentes à l'encontre de l'homme d'affaires et, surtout, de son site.

  • «Traffickinghub», une organisation d'aide aux victimes, créée spécifiquement dans le but de fermer définitivement le site porno.
  • «Exodus Cry», un groupe religieux qui se revendique anti-LGBTQ+ et antiavortement.

Selon l'enquête menée par Vanity Fair, les deux groupes se sont lancés dans une véritable croisade contre Pornhub. Quatre jours avant l'incendie, le fondateur de Traffickinghub a publié sur son profil un tweet scandant «Brûlez-les!», en référence aux utilisateurs du site. Sous une image de la nouvelle maison d'Antoon, un autre adepte écrivait: «P*tain, je souhaite que tout ce manoir brûle pour recréer l'enfer dans lequel les fondateurs doivent brûler».

Expliquant pourquoi il avait accordé une rare interview, Antoon a expliqué qu'il voulait éviter lui-même de passer pour une personne douteuse.

Voici des aurores boréales comme vous n'en avez jamais vu

Plus d'article sur le thème «sexe»

#NoNutNovember: Le défi qui veut vous priver de sexe pendant un mois

Link zum Artikel

Netflix sort un jeu de cartes sur le sexe 100% gratuit

Link zum Artikel

«Chemsex»: les dessous de l'alliance du sexe et des amphétamines

Link zum Artikel

Un nouveau date? Voici 9 conseils de sexe (🚹) selon Reddit

Link zum Artikel
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Tucker Carlson, l'homme le plus dangereux d'Amérique
La star de Fox News est le principal représentant de la thèse du «grand remplacement», la doctrine des suprémacistes blancs.

Dans toutes les sociétés, on trouve des cinglés et des théories du complot. La théorie du «grand remplacement» (great replacement) regroupe les deux: elle est propagée par des cinglés et affirme que les immigrés veulent évincer la population locale.

L’article