DE | FR
Génocide des Ouïghours.

En arrière-plan, l'un des camps d'internement situés dans le Xinjiang. Image: Keystone/Shutterstock

Pour comprendre

Ce que la Chine fait aux Ouïghours, c'est un «génocide»

De nombreuses ONG le dénoncent depuis des années. Mardi, un rapport indépendant vient de le confirmer: Pékin veut «détruire le peuple ouïghour».



La conclusion du rapport est sans appel: «la République populaire est responsable d'avoir commis un génocide à l'encontre des Ouïghours», cette minorité musulmane habitant dans la région autonome du Xinjiang.

Les actions menées par Pékin dans cette localité violent toutes les dispositions de la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide, estiment les auteurs de la recherche, réalisée par plus de 50 experts en droits de l'homme, crimes de guerre et droit international.

C'est la première fois qu'une organisation non gouvernementale analyse de manière juridiquement indépendante les accusations de génocide, formulées par plusieurs ONG depuis des années. Mais de quoi s'agit-il?

Persécutionsystématique

Le rapport détaille la stratégie mise en place par la Chine dans la région du Xinjiang à partir de 2014. Elle prévoit les éléments suivants:

1. Détention de masse

Jusqu'à deux millions d'Ouïghours ont été incarcérés dans un vaste réseau de plus de 1000 centres d'internement extrajudiciaire situés dans la région du Xinjiang. Pékin nie toute accusation de violation des droits humains et assure que ces camps servent à prévenir l'extrémisme religieux.

2. Stérilisation forcée

Dans ces prisons, les femmes ouïghoures font l'objet de pratiques de stérilisation forcée. Celles-ci comprennent des insertions forcées de stérilets, des avortements et des injections de médicaments qui interrompent le cycle menstruel. Les hommes en âge de procréer sont internés.

3. Exécutions et tortures

Les détenus sont systématiquement torturés et soumis à des traitements cruels comprenant le viol, les abus sexuels, l'exploitation et l'humiliation publique. Les leaders ouïghours sont parfois exécutés, mais le nombre des morts n'est pas connu.

4. Suppression de l'identité

La persécution chinoise ne se limite pas aux gens. Pékin est aussi en train d'éliminer l'identité ouïghoure: les autorités ont fermé les écoles et détruit les mosquées et les sites sacrés de la région, à la place desquels des centres commerciaux ont été construits. Les détenus sont soumis à des pratiques de lavage de cerveau et de rééducation politique.

Détruire biologiquement

Selon le rapport, les actions de Pékin démontrent sa volonté de détruire biologiquement les Ouïghours en tant que groupe ethnique: «Cette intention découle d'une preuve objective, consistant en une politique et une pratique étatique globale, mise en oeuvre par les plus hautes autorités politiques chinoises».

Plus d'articles «International»

L'Italie ordonne la vaccination à ses soignants

Link zum Artikel

Les témoins du meurtre de George Floyd racontent l'horreur

Link zum Artikel

Le Royaume-Uni semble s'être débarrassé de l'hésitation vaccinale

Link zum Artikel

L'Etat de New York légalise la weed

Link zum Artikel

En Biélorussie, l'opposition appelle à nouveau à manifester

Link zum Artikel

5 questions que pose le fameux passeport vaccinal

Link zum Artikel

L'homosexualité reste un «péché» pour le Vatican

Link zum Artikel

Le vaccin local sera nécessaire pour entrer en Chine

Link zum Artikel

Le président turc humilie la présidente européenne

Link zum Artikel

L'Europe met fin à la fuite de l'indépendantiste catalan Puigdemont

Link zum Artikel

Trop fortes, les joueuses trans font peur au rugby

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

A Hong Kong, la démocratie se courbe un peu plus face à la Chine

L'Union européenne et les Etats-unis ont dénoncé jeudi la réforme du système électoral de Hong Kong imposée par la Chine. Elle a menacé Pékin de «prendre des mesures supplémentaires» contre cette violation du principe «un pays, deux systèmes».

Le Parlement chinois a approuvé jeudi à la quasi-unanimité une réforme du système électoral de l'ancienne colonie britannique. Celle-ci donnera au pouvoir un droit de veto sur les candidats de l'opposition militant pour la démocratie aux élections législatives. Les Vingt-Sept et Washington dénoncent une loi qui viole les valeurs démocratiques et ayant un impact sur le principe «un pays, deux systèmes».

A la lumière de cette toute récente décision, l'Union européenne envisage de prendre des …

Lire l’article
Link zum Artikel