DE | FR
Présidentielle 2022

Les 10 biens insolites que possèdent les candidats à la présidentielle

Les déclarations des biens et participations des candidats à l’Élysée ont été dévoilées mardi et on y découvre quelques détails intéressants.
11.03.2022, 23:1912.03.2022, 11:58

Parmi les conditions requises pour se présenter à la primaire de l'élection présidentielle, il en est une qui peut se révéler gênante: déclarer son patrimoine auprès de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP).

Tout y passe: propriétés immobilières, véhicules, dettes, assurances-vie... Chaque déclaration est certifiée sur l'honneur. Depuis la mise en vigueur de la loi sur la «moralisation de la vie publique», adoptée en 2017, c'est la première fois que le recueil de ces déclarations est révélé intégralement au public, explique BFMTV.

Alors, voici une petite sélection des objets qui ont attiré notre attention. 👇

Des millions d'euros et (beaucoup) de comptes bancaires

Une chose est sûre: les candidats à la présidentielle ne sont pas à plaindre, quel que soit leur bord politique.

Prenons par exemple le président Emmanuel Macron (qui oui, est candidat, même s'il a dû revoir sa comm' 👇).

En tout et pour tout, le chef de l'Etat français a déclaré environ un demi-million d'euros de patrimoine. Fun fact: il ne possède aucune propriété, le président se contente d'être locataire.

Bon, quand on voit la location...

Être locataire du Palais de l'Elysée, ça passe.
Être locataire du Palais de l'Elysée, ça passe.Image: sda

Sinon, niveau patrimoine, c'est Valérie Pécresse qui est la mieux dotée. Selon ses déclarations, son patrimoine s'élève à plus de 9 millions d'euros.

Elle est suivie d'Eric Zemmour, dont le patrimoine s'élève à plus de 4 millions d'euros.

Le député européen Yannick Jadot est titulaire de cinq comptes courants, d'une valeur totale d'environ 337 000 euros.

De l'autre côté du spectre politique, Philippe Poutou, candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste, déclare quatre comptes bancaires, pour une valeur totale de près de 100 000 euros.

Parmi les patrimoines les plus modestes, Nathalie Artaud, candidate Lutte Ouvrière, dont le total des comptes bancaires s'élève à 38 0000 euros, et Fabien Roussel, qui déclare huit comptes bancaires pour une valeur totale de 16 000 euros.

Mais il y a aussi un compte bancaire vide

C'est le cas de Jean Lassale. Parmi ses huit comptes en banque, l'un d'eux est à zéro. Un autre s'élève à 17 euros (parce qu'on ne sait jamais, 17 euros, ça peut aider).

Ainsi que des dettes

Le même Jean Lassal déclare aussi cinq emprunts bancaires, en cours de remboursement. Soit plus de 2700 euros à rembourser tous les mois.

Marine Le Pen, pour sa part, a déclaré trois prêts, dont un (notable) de plus de 10 millions d'euros sur 16 mois. La somme lui avait servi à financer la campagne présidentielle.

Jean-Luc Mélenchon, pour sa part, a également contracté un prêt bancaire, dont il reste 99 145 euros à rembourser.

Quelques appartements sur Paris

Le record est détenu par Zemmour (propriétaire de cinq appartements en tout) qui en possède quatre dans la capitale, pour une valeur totale de presque 3 millions d'euros.

Nicolas Dupont-Aignan en possède un également, d'une valeur de 1,4 millions d'euros.

A gauche, Jean-Luc Mélenchon en possède un aussi. Valeur: 1,2 millions d'euros. Rien que ça. De même que Nathalie Artaud, propriétaire d'un appartement en Seine-Saint-Denis d'une valeur de près de 180 000 euros.

Un scooter (électrique, s'il vous plaît)

Comme Emmanuel Macron, Yannick Jadot n'est pas propriétaire d'un bien immobilier, ni d'une voiture. Il déclare toutefois la possession d'un scooter électrique. Forcément.

Des terres agricoles

Elles appartiennent à Valérie Pécresse, heureuse détentrice de terrains en Corrèze pour une valeur de 50 000 euros.

Des oeuvre-d'art

La même candidate possède aussi trois «biens» de plus de 10 000 euros, dont une lithographie de l'artiste Miro, à 14 000 euros).

Une lithographie de Miro qui pourrait se trouver dans le salon de Valérie Pécresse.
Une lithographie de Miro qui pourrait se trouver dans le salon de Valérie Pécresse.image: flickr.com

Nicolas Dupont-Aignan déclare pour sa part une sculpture à 25 000 euros. L'artiste n'est pas précisé, dommage.

Une vieille Citroën C3

Elle a été achetée en 2006 par Nathalie Artaud.

Laquelle doit ressembler à peu près à ça.
Laquelle doit ressembler à peu près à ça.image: wikipedia.org.

Des maisons, encore des maisons

Exception faite de Yannick Jadot, Philippe Poutou et d'Emmanuel Macron, tous les candidats sont propriétaires d'au moins une maison. Par exemple, Fabien Roussel, le candidat communiste, en déclare deux: l'une à 180 000 euros, l'autre de 120 000.

Marine Le Pen compte trois biens immobiliers, à l'instar de Valérie Pécresse. Quant à la candidate socialiste Anne Hidalgo, elle possède une maison individuelle à Paris, ainsi qu'un appartement en Espagne, de près de 29 000 euros.

Le champion incontesté des maisons est Jean-Lassale, qui en possède cinq.

Deux Peugeot 308

Deux candidats possèdent le même modèle! Celle de Philippe Poutou est toute neuve: il l'a acquise en 2020, pour 22 500 euros.

L'autre appartient au candidat d’extrême-droite, Nicolas Dupont-Aignan, qui annonce posséder une voiture Peugeot 308. Mais elle est d'occasion.

En voici un exemple.
En voici un exemple.image: wikipedia.org.

Tout ça pour dire que la voiture ne fait pas le président.

Les vacances, c'est pas toujours super

1 / 27
Les vacances, c'est pas toujours super
source: imgur
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Plus d'articles sur la présidentielle:

Pourquoi le président Macron s'est fait taper sur les doigts

Link zum Artikel

Le débat entre Pécresse et Zemmour en dix punchlines

Link zum Artikel

Ils sont douze... mais il n'en restera plus qu'un le 24 avril

Link zum Artikel

Valérie Pécresse, cette mine d'or de tweets et de mèmes

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Cela fera bientôt trois mois que les Russes ont envahi l'Ukraine. Des infrastructures ont été détruites, des personnes ont été tuées et des familles ont été déchirées. L'aide humanitaire suisse tente depuis des semaines d'atténuer les grandes souffrances de la population.

Les yeux humides et la voix tremblante, Natalia raconte sa fuite de Marioupol. Cette ville n'a plus accès à l'eau ni à l'électricité depuis le début du mois de mars et se trouve au milieu des conflits armés entre la Russie et l'Ukraine. Après que sa voiture a été détruite par un missile et qu'elle «aurait pu être touchée à tout moment», Natalia a fui la ville du sud-est de l'Ukraine le 5 mars avec son fils de 10 ans. Elle a dû laisser son mari derrière elle, le père de son fils. Sans savoir si la famille se reverrait un jour.

L’article