DE | FR
Présidentielle 2022

Soupçonné d'agression sexuelle, Bourdin se fait boycotter ses interviews

Valérie Pécresse était sur BFMTV mardi pour la première émission spéciale présidentielle de la chaîne, présentée par Jean-Jacques Bourdin.
Valérie Pécresse était sur BFMTV mardi pour la première émission spéciale présidentielle de la chaîne, présentée par Jean-Jacques Bourdin.capture d'écran: TF1
Le journaliste Jean-Jacques Bourdin, visé par une enquête pour agression sexuelle, n'a plus tellement la cote auprès des personnalités: il vient d'essuyer plusieurs refus pour des entretiens prévus à la télévision.
22.01.2022, 10:0122.01.2022, 17:46

Visé par une enquête pour des soupçons d'agression sexuelle par une ancienne collaboratrice, Jean-Jacques Bourdin deviendrait-il «persona non grata» au sein du paysage médiatique français? En tout cas, des entretiens déjà prévus entre lui et des personnalités publiques ont été annulés.

«Boycotté» par Yannick Jadot

C'est notamment le cas du candidat écologiste à la présidentielle Yannick Jadot, qui a choisi d'annuler l'interview avec Bourdin, initialement prévue vendredi matin sur BFMTV et RMC.

«Oui, on a fait ce qu'on devait faire», a commenté auprès de l'AFP l'eurodéputé en marge d'un déplacement à Colombes (Hauts-de-Seine), à l'ouest de Paris, confirmant une information révélée de L'Obs.

«On ne voulait pas fanfaronner là-dessus en disant: regardez comme je suis vertueux», a complété l'entourage du candidat pour justifier l'absence de communication initiale sur la raison de cette annulation.

C'est finalement l'industriel Michel-Edouard Leclerc qui a été interrogé à sa place.

Valérie Pécresse a maintenu son entretien

Mardi, la candidate LR Valérie Pécresse avait participé à une autre émission de Jean-Jacques Bourdin, en soirée depuis la Corrèze. Mais elle avait tenu à dire un «propos introductif» sur les violences faites aux femmes, assurant face au journaliste que «la loi du silence, c'est fini».

Visiblement ému, Jean-Jacques Bourdin avait répondu qu'il avait décidé «de ne pas (s)'exprimer à ce sujet».

«Mais je conteste les faits rapportés par la presse et je laisse la justice faire son travail»
Jean-Jacques Bourdin

Après la révélation dans Le Parisien samedi dernier d'une plainte pour agression sexuelle pour des faits datant de 2013, la direction d'Altice Media, propriétaire de la chaîne, a soutenu l'animateur âgé de 72 ans tout en se disant prête à prendre «toutes les mesures qui pourraient s'imposer» en fonction de «l'évolution» de cette affaire. (ats/mbr)

Marcos Baghdatis, le joueur qui a affronté Federer en finale

Plus d'article sur la présidentielle française

Christiane Taubira officialise sa candidature à la présidentielle

Link zum Artikel

Et si Zemmour se voyait empêché de participer à la présidentielle?

Link zum Artikel

Sandrine Jadot, l'humanoïde écolo qui piétine le candidat Yannick

Link zum Artikel

Pourquoi les candidats à la présidentielle exploitent la colère du peuple

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
A peine nommé, le nouveau gouvernement Macron est déjà dans la tourmente
Le casting du premier gouvernement nommé par le président français Emmanuel Macron, pour son second quinquennat, fait déjà l'objet de vives polémiques. Deux ministres en particulier, pour des motifs de nature très différente.

Deux jours après sa formation par Emmanuel Macron, le nouveau gouvernement français doit déjà affronter des polémiques visant deux ministres. De la plus grave à la plus légère, et de la plus intime à la plus publique: l'un des deux ministres est accusé de viols par deux femmes; l'autre, véritable surprise de cette nouvelle distribution ministérielle, est visé par des critiques sur sa ligne idéologique, a priori en rupture avec son prédécesseur. On récapitule.

L’article