DE | FR

Affaire Epstein, Ghislaine Maxwell reste derrière les barreaux

In this courtroom sketch, Ghislaine Maxwell, far right, appears in Manhattan Federal court seated next to her attorney Bobbi C. Sternheim, second from left, along with her sister Isabel Maxwell, far left, during her arraignment on a superceding indictment, Friday, April 23, 2021, in New York. Maxwell, a British socialite and one-time girlfriend of Epstein, pleaded not guilty to sex trafficking conspiracy and an additional sex trafficking charge that were added in a rewritten indictment released last month by a Manhattan federal court grand jury. The new indictment stretched the timespan of the charges from three years to a decade. (AP Photo/Elizabeth Williams)
Ghislaine Maxwell,Bobbi C. Sternheim

Ghislaine Maxwell, à droite, lors de sa dernière audience dans un tribunal new-yorkais. Image: sda

Ghislaine Maxwell, l'ancienne collaboratrice du milliardaire Jeffrey Epstein, accusé d'abus sexuels sur des dizaines de mineures, reste en prison. Elle avait fait une demande de libération, en raison de ses conditions de détention.



Pas de libération sous caution pour Ghislaine Maxwell: une cour d'appel fédérale a rejeté, mardi, un recours des avocats de l'ex-collaboratrice de Jeffrey Epstein. Celle-ci affirmait que ses conditions de détention étaient si «horribles» qu'elle ne pouvait pas préparer correctement son procès.

Dans une brève décision, les trois juges de la cour d'appel ont confirmé le maintien en détention de cette ex-figure de la jet-set, incarcérée à New York depuis juillet 2020. Elle est accusée du recrutement présumé de jeunes filles mineures pour le compte du défunt financier Epstein, qui les exploitait sexuellement.

Un des avocats de Mme Maxwell, 59 ans, avait argué lundi qu'elle était «maintenue à l'isolement sans raison», suivie en permanence par des gardes et empêchée de dormir par des lampes pointées sur elle toutes les 15 minutes - l'empêchant d'étudier les millions de pages de documents accumulés pour son procès, attendu cet été.

Mais les juges en appel ont donné raison aux procureurs, qui ont toujours refusé une remise en liberté de cette accusée, détentrice de trois passeports - américain, britannique et français - qui représente, selon eux, un «haut risque de fuite.»

Ghislaine Maxwell devra répondre, lors des audiences, de six chefs d'inculpation, notamment pour trafic de mineures et incitation à la prostitution entre 1994 et 2004. Elle risque la perpétuité en cas de condamnation. (ats)

T'as où les vagues?

Vidéo: watson

15 photos d'animaux qui vont vous faire paniquer

1 / 19
15 photos d'animaux qui vont vous faire paniquer
source: twitter/i drink good
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

Travailler en Chine, entre symbole de succès et esclavage moderne

Link zum Artikel

Twitter s'enflamme au sujet du «baiser non consenti»

Link zum Artikel

Le don d'organes doit être facilité en Suisse, cap sur les enjeux

Link zum Artikel

Une énorme fusée chinoise hors de contrôle s'apprête à retomber sur Terre

Link zum Artikel

Dominique Giroud condamné à une peine de prison avec sursis

L'encaveur valaisan a été reconnu coupable pour piratage d'ordinateurs. Pendant le procès, la présidente du tribunal de police a attiré l'attention sur le sentiment de toute puissance qui a habité le vigneron pendant l'affaire.

Dominique Giroud a été condamné, vendredi, à une peine de prison de six mois avec sursis par le Tribunal de police de Genève. Il a été reconnu coupable pour avoir piraté les ordinateurs de journalistes qui enquêtaient sur lui.

La présidente du Tribunal de police, Sabina Mascotto, a souligné le sentiment de toute-puissance qui a animé Dominique Giroud dans cette affaire. Elle a ajouté:

Dominique Giroud devait répondre d'instigation à tentatives de soustraction de données.

Le vigneron a toujours …

Lire l’article
Link zum Artikel