DE | FR

«Truth Social»: le réseau social de Trump devrait être lancé cette semaine

Le nouveau réseau social de Donald Trump, «Truth Social», va être progressivement mis en ligne cette semaine.
Le nouveau réseau social de Donald Trump, «Truth Social», va être progressivement mis en ligne cette semaine.Image: sda
L'application était marquée «attendue pour le 21 février» ce dimanche sur l'Apple Store et Android. Il s'agit d'un jour férié aux Etats-Unis en l'honneur des présidents américains.
21.02.2022, 04:5221.02.2022, 06:41

Le nouveau réseau social de Donald Trump, «Truth Social», va être progressivement mis en ligne cette semaine. Il devrait être «complètement opérationnel» d'ici fin mars, plus d'un an après l'exclusion de l'ancien président américain des grandes plateformes.

«Nous allons commencer à ouvrir l'application aux gens sur Apple cette semaine. Je pense que d'ici fin mars, nous serons totalement opérationnels, au moins aux Etats-Unis.»
Devin Nunes, le patron de Trump Media & Technology Group (TMTG), la maison mère du nouveau réseau.

«Truth Social» - truth signifie «vérité» - a été présenté par Donald Trump comme une alternative à Facebook, Twitter et YouTube, dont il a été banni après l'assaut du Capitole, le 6 janvier 2021. Il est accusé d'avoir incité ses partisans à la violence.

Le 21 février est un jour férié aux Etats-Unis en l'honneur des présidents américains. Donald Trump et son épouse Melania Trump ont aussi prévu de vendre à cette date 10 000 NFT (objets numériques authentifiés) illustrant des moments-clés du mandat de l'ancien chef d'Etat républicain.

«La vérité arrive»

«LA VERITE arrive...», a tweeté vendredi Elise Stefanik, la numéro trois des élus républicains à la Chambre des représentants, en référence à la formule menaçante de la série télé «Game of Thrones», «L'hiver arrive...».

Elle a posté une capture d'écran de son message sur Truth Beta, la version du réseau social actuellement en phase de test:

«Je suis tellement contente d'être sur TRUTH! Merci au président @realDonaldTrump pour ses qualités de leader. Ensemble, les premiers patriotes américains vont SAUVER L'AMERIQUE, casser les géants de la tech et protéger la LIBERTE D'EXPRESSION!»
Elise Stefanik

«Le temps de la Vérité est venu», a de son côté tweeté mardi Donald Trump Junior, le fils de l'ex-dirigeant, avec une capture d'écran d'un message de son père sur le réseau : «Soyez prêts ! Votre président favori va bientôt vous recevoir».

D'après différents communiqués, le groupe dispose d'environ 1,25 milliard de dollars pour partir à l'assaut de ses concurrents sur le marché, déjà très encombré, des réseaux sociaux prisés des ultra-conservateurs, comme Gettr, lancé début juillet par l'ancien conseiller de Donald Trump, Jason Miller, mais aussi Parler et Gab.

A 75 ans, Donald Trump laisse courir les doutes sur son intention de briguer à nouveau, ou non, l'investiture républicaine dans la course à la Maison Blanche. (ats/jch)

Trump se déclare le 47e président en jouant au golf

Plus d'articles sur les déboires fiscaux de Donald Trump

Pourquoi Trump est accusé de fraude fiscale (parmi tant d'autres choses)

Link zum Artikel

Fraude fiscale: Trump et ses enfants cités à comparaître

Link zum Artikel

Les comptables de Trump le lâchent en pleine enquête pour fraude fiscale

Link zum Artikel

De lourds soupçons pèsent sur la famille Trump et elle va devoir s'expliquer

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le M777, cet obusier qui terrorise les Russes et que Poutine veut détruire
L'armée russe veut détruire les obusiers M777 utilisés par les Ukrainiens. Cette artillerie lourde serait en partie responsable de leur défaite sur le front de l'Est.

L'Ukraine compte de plus en plus sur les armes lourdes fournies par les pays de l'Otan. L'obusier tracté M777 de 155 mm, livré par les États-Unis, en est un exemple. Cette pièce d'artillerie aurait contribué à repousser les Russes jusqu'à la frontière près de Kharkiv, selon un membre du ministère américain de la Défense.

L’article