DE | FR
Image: sda

43% des enfants de moins de deux ans utilisent Internet

A cause du confinement, le temps d’écran des Français a considérablement augmenté ces deux dernières années. Si les données peuvent s’expliquer pour les adultes, les statistiques concernant les jeunes enfants apparaissent beaucoup plus alarmantes.
07.02.2022, 17:1107.02.2022, 18:14

Les applications et les réseaux sociaux sont montés à la tête des ados et même des enfants. Une étude de l'Ipsos, société spécialiste des études de marché et parue dans le magazine Marianne, souligne que plus de 43% des enfants de moins de deux ans utiliseraient Internet.

Ces chiffres alarmants progressent logiquement avec l’âge; ils sont 57% entre 3 et 6 ans, et 85% entre 7 et 10 ans. Mais les enfants regardent également des films (24 %) et des séries télévisées (22 %). La raison, d'après l'étude, s’explique par l’envie des parents d’occuper facilement leur enfant. Ils sont même 83% à justifier leur choix de laisser leur rejeton devant un écran.

La surexposition aux écrans des jeunes enfants peut avoir des effets qui se font sentir plusieurs années plus tard. Le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) publiait un rapport en janvier 2020 sur la dangerosité des écrans pour les bambins.

«Le HCSP recommande un accompagnement des enfants à l'utilisation des écrans et l’interdiction des écrans aux enfants de moins de 3 ans, lorsque les conditions d'accompagnement ne sont pas réunies.»

Les réseaux sociaux (TikTok, Snapchat, Instagram) ne touchent plus que les adultes ou les adolescents, mais désormais les plus jeunes. Toujours selon l'Ipsos, les jeunes de 11 à 14 ans utilisent 3,6 réseaux sociaux en moyenne contre 2,5 pour les 7-10 ans. Plus impressionnant encore, ces derniers seraient 28% à y être inscrits.

Les réseaux sociaux fautifs?

Les géants du Net sont-ils en faute? Si nous prenons l'application TikTok, les conditions certifient que la plateforme est uniquement dédiée aux personnes de plus 13 ans. Sur le site, la description des services est pourtant très claire:

«Les Services et la plateforme sont uniquement destinés aux personnes de 13 ans et plus. Différentes fonctionnalités peuvent être disponibles dans diverses versions des Services. Certaines fonctionnalités ne sont pas disponibles pour les utilisateurs en dessous d'un certain âge.»

Alors pourquoi les enfants entre 7-10 ans se retrouvent dessus? Les parents ne sont tout simplement pas au courant que leurs enfants utilisent les réseaux sociaux. Des informations qui convoquent un problème majeur: des parents dépassés et aux connaissances moindres des Internets. (svp)

Grève au Canada des camionneurs

1 / 11
Grève au Canada des camionneurs
source: keystone
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Un chef transforme un Filet-O-Fish du MacDo en un repas gastronomique

Plus d'articles sur les réseaux sociaux

Comment lutter contre les photos non-consenties sur les réseaux sociaux?

Link zum Artikel

Dr. Nicki Minaj peut-elle faire capoter la campagne de vaccination?

Link zum Artikel

Mariage pour tous: «On m'a menacée de mort sur Instagram»

Link zum Artikel

Partage de nudes chez les jeunes, attention danger!

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Un élu pro-Poutine pète un plomb en direct pour un doigt d'honneur
Connoté négativement à travers le monde, le symbole Z est pourtant célébré par le Kremlin. Une photo controversée fait actuellement le tour du pays de Poutine.

En Russie, un cliché suscite l'indignation sur la toile et sur les plateaux télévisés: un homme, qui serait un militaire américain, s'est photographié en faisant un doigt d'honneur face au symbole le plus controversé de la guerre en Ukraine: le fameux «Z».

L’article