DE | FR

Si les Gafam payaient leurs impôts, tous les humains seraient vaccinés

Si les géant de la tech payaient leur véritable part d'impôts, les pays du G20 auraient perçu 32 milliards de dollars de taxes supplémentaires. Selon une ONG, cette somme permettrait de vacciner tous les humains contre le coronavirus.



L'ONG ActionAid tente d'alerter l'opinion publique, avant la réunion vendredi du groupe des vingt pays les plus riches au monde, sur le thème des solutions à la crise sanitaire. Selon l'association, les Gafam (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) pourraient utiliser les milliards de profits générés ces derniers mois pour mettre fin à la pandémie et amorcer la reprise.

«Les géants des technologies, dont les Gafam, ont des marchés dans le monde entier et ont accumulé des milliards en profits pendant la pandémie. Si la fiscalité sur les sociétés était juste, les gouvernements pourraient financer de meilleurs systèmes de santé pour mettre fin à la pandémie et amorcer la reprise.»

ActionAid

«De nombreuses entreprises des de la big tech se démènent pour payer le moins d'impôts possible»

Selon des calculs réalisés avec l'association Patriotic Millionaires, ActionAid estime le manque à gagner à:

«Nous dénonçons un système qui permet à de grandes firmes de récolter et vendre les données des gens, d'influencer insidieusement nos habitudes et de créer de nouveaux milliardaires, tout en ne contribuant que peu ou pas du tout aux services publics des pays où ils génèrent leurs profits.»

ActionAid

(ats/jch)

Le 65ème Concours de l'Eurovision a lieu en ce moment.

1 / 13
Le 65ème Concours de l'Eurovision a lieu en ce moment
source: keystone
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Copin comme cochon: les chiens

Plus d'articles «Actu»

Le premier café à chats de Suisse a ouvert (et ils ont tous les droits)

Link zum Artikel

La vie politique lève le voile sur son financement. Voici comment ça marche

Link zum Artikel

4 mois de prison pour le «gifleur» de Macron

Link zum Artikel

Six femmes exploitées sans salaire par des diplomates à Genève

Link zum Artikel

Facebook, Google et Twitter de nouveau convoqués pour désinformation

Les trois géants de la tech sont de nouveaux devant le Congrès américain. Au menu de cette convocation: les fausses rumeurs sur les vaccins contre le Covid-19 ou les affirmations mensongères sur les fraudes électorales lors des élections américaines de 2020.

Mark Zuckerberg, Sundar Pichai et Jack Dorsey, patrons respectifs de Facebook, Google et Twitter, sont de nouveau convoqués devant le Congrès américain, a annoncé jeudi la commission de la Chambre des représentants pour l'énergie et le commerce. Ils devront discuter de la désinformation sur leurs plateformes.

La commission évoque notamment les fausses rumeurs sur les vaccins contre le Covid-19 ou les affirmations mensongères qui ont circulé sur de prétendues fraudes électorales lors des …

Lire l’article
Link zum Artikel