DE | FR

8 façons de gérer l'anxiété corporelle post-confinement

Retrouver une vie normale après cette période de Covid c'est plutôt cool, mais il a un revers certains psys observent une anxiété liée à notre image corporelle après ces mois de confinement.



Bild

Image: Shutterstock

Tracy Tylka / the conversation

Un article de The Conversation

Le fait de pouvoir retrouver une vie sociale après le confinement peut susciter l'enthousiasme, mais ce retour à une certaine normalité peut aussi accroître l'anxiété liée à notre image corporelle.

Je suis une psychologue qui étudie l'image corporelle depuis plus de 20 ans, et j'ai vu comment la pandémie de Covid-19 pouvait affecter la santé et le bien-être des gens de nombreuses façons, y compris en ce qui concerne la perception qu'ils ont de leur corps.

Les centres de conditionnement physique ayant été fermés pendant plusieurs mois, les bonnes habitudes ont peut-être été délaissées en raison du stress, des difficultés de la conciliation travail-famille et des contraintes financières. La pandémie a également fait disparaître des moyens importants pour les gens de prendre soin d'eux: le soutien social et les contacts physiques.

Le stress causé par la pandémie a conduit de nombreuses personnes à se tourner vers d'autres mécanismes d'adaptation, dont certains sont néfastes pour la santé. Dans une étude portant sur 5 469 adultes en Australie, 35 % des répondants ont signalé une augmentation de la frénésie alimentaire, un trouble alimentaire qui consiste à consommer de grandes quantités de nourriture en peu de temps, durant la pandémie.

Dans une autre étude portant cette fois sur 365 adultes, en Italie, 25.7% des participants ont dit s'être réconfortés en avalant des aliments néfastes pour la santé au cours de la période de confinement. Et dans une étude portant sur 3000 adultes aux États-Unis, 61% d'entre eux ont connu des variations de poids non souhaitées depuis le début de la pandémie. Il n'est donc pas étonnant que les gens se sentent anxieux devant leur nouvelle apparence et ce que les autres en penseront.

La perception de son corps

L'image corporelle se définit comme la vision qu'une personne a - ou ses sentiments, perceptions, pensées et croyances - à propos de son corps. L'image corporelle peut être positive, neutre ou négative, et elle peut varier. Les situations qui provoquent une image corporelle négative - ne plus rentrer dans des vêtements autrefois confortables, remarquer des changements d'apparence liés à l'âge, voir une photo peu flatteuse de soi ou comparer son corps à un influenceur sur les médias sociaux - sont des menaces pour l'image corporelle.

Pour de nombreuses personnes, la pandémie de Covid-19 a représenté une menace à l'image corporelle. Elle a entraîné une augmentation des difficultés à manger, des exagérations ou des carences alimentaires, des préoccupations et de l'anxiété liées au poids et à la forme du corps.

Heureusement, il existe des moyens sains de gérer l'anxiété corporelle et de cultiver une image corporelle positive au sortir de cette pandémie.

Concentrez-vous sur ce que vous aimez

Plutôt que de vous concentrer sur ce qui a changé ou sur ce que vous n'aimez pas dans votre corps, concentrez-vous sur ce que votre corps vous permet de faire. Par exemple, mes bras me permettent de faire des câlins à mes chiens, mes jambes me permettent de les emmener en promenade, mon estomac me permet de digérer les aliments pour avoir de l'énergie et mon cerveau m'a aidé à écrire cet article. Votre corps vaut bien plus que son apparence. Appréciez-le pour les services essentiels qu'il vous rend afin de cultiver une image corporelle positive.

Entourez-vous de gens bien dans leur peau

Choisissez les personnes avec lesquelles vous voulez passer du temps après la pandémie. Commencez par celles qui s'acceptent comme elles sont. Ces personnes risquent moins de vous déprécier, de se déprécier elles-mêmes ou de déprécier les autres sur leur apparence puisqu'elle ne s'en préoccupe pas. L'image que nous avons de notre propre corps s'améliore au contact de personnes qui ont une bonne image du leur. Vous aussi pouvez tenter d'être un exemple d'acceptation de soi pour les autres.

Pratiquez la bienveillance

Nous venons de vivre le choc d'une pandémie. Il est important de faire preuve de bienveillance envers soi et son corps, même s'il n'a plus la même apparence. L'autocompassion consiste à être aussi bienveillant avec soi-même que vous le seriez avec un être cher qui traverse une période difficile. De nombreuses études ont montré que l'autocompassion est liée à une image corporelle positive plus élevée, et que l'autojugement est lié à une image corporelle négative plus élevée. Soyez attentif à vos sentiments sans vous juger et sachez que vous n'êtes pas seul lors des moments difficiles.

Bougez en pleine conscience

Si vous en êtes capable, bougez selon ce qui est bon pour vous et soyez à l'écoute de votre corps.

Chacun a des capacités différentes, et un mouvement qui fait du bien à l'un n'est peut-être pas bon pour vous. Il a été démontré que certaines activités, comme le yoga, favorisent une image corporelle positive, à condition qu'elles ne soient pas axées sur l'apparence. Concentrez-vous sur le plaisir de bouger plutôt que sur votre apparence pendant le mouvement.

Prenez soin de vous

Soyez attentif aux besoins de votre corps tous les jours. Le corps a besoin d'un apport régulier de «carburant», d'hydratation, de relaxation, de stimulation et de sommeil. Il peut être difficile de prendre soin de soi dans un horaire chargé, mais il est très important d'y prévoir des activités qui vous permettent de vous retrouver.

Entrez en contact avec la nature

L'interaction avec la nature est associée à de nombreux avantages pour la santé, notamment une image corporelle positive plus élevée. Les activités exercées en nature, comme la randonnée, peuvent vous aider à détourner votre attention de votre apparence pour vous concentrer sur le fonctionnement de votre corps. Contempler les beautés de la nature est un bon moyen de prendre soin de soi, de bouger en pleine conscience et de se regénérer.

Évitez de vous comparer aux autres

Il est fréquent de se comparer aux autres. Cependant, lorsque l'on compare fréquemment notre apparence à celle d'autres personnes perçues comme plus attirantes, notre image corporelle en prend un coup. On peut être amené à se comparer à de nombreuses occasions et non seulement sur les réseaux sociaux. Cela peut aussi se produire à la plage, au supermarché et à l'école. Lorsque vous vous surprenez à vous comparer aux autres et que vous commencez à vous sentir mal dans votre peau, essayez l'une des stratégies ci-dessus pour retrouver une image corporelle positive.

Résistez aux diètes à la mode

Des études montrent que les diètes ne fonctionnent pas: elles ne sont pas associées à une perte de poids à long terme et diminuent souvent le bien-être en général. Au lieu de cela, concentrez-vous à nourrir votre corps lorsque vous avez faim, avec des aliments qui lui fournissent une énergie durable. Manger de manière intuitive - c'est-à-dire en vous fiant à vos signaux naturels de faim, d'appétit et de satiété pour déterminer quand, quoi et en quelle quantité manger - est lié à la santé et au bien-être.

Sortir de la pandémie en toute confiance

Il existe de nombreuses stratégies permettant de se forger une image corporelle positive, et des ressources sont disponibles pour vous aider. Pour les personnes qui luttent contre un trouble alimentaire ou un grave problème lié à l'image corporelle, l'aide d'un professionnel est la meilleure solution.

Être satisfait de son image corporelle ne consiste pas seulement à aimer son apparence - il s'agit aussi d'accepter et d'aimer son corps, quelle que soit son apparence, et de prendre soin de soi pour répondre à ses besoins. Mettez régulièrement en pratique ces stratégies afin de promouvoir et de maintenir une image corporelle positive lorsque vous reprendrez votre vie sociale en toute sécurité et avec confiance.

Cet article a été publié initialement sur The Conversation. Cliquez ici pour lire l'article original

Une année de Covid-19, retour en images

1 / 13
Une année de Covid-19, retour en images
source: sda / alessandro crinari
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Un an de pandémie VIDÉO

Plus d'articles «International»

50°C à l'ombre au Canada, la faute à un «dôme de chaleur». Explications

Link zum Artikel

Détournés, abattus, sabotés, les avions sont de vraies armes politiques

Link zum Artikel

Non-vacciné? Préparez vos narines pour visiter la France cet été

Link zum Artikel

L'Italie a-t-elle un (gros) problème avec ses infrastructures?

Link zum Artikel

Israël se sent menacé par le variant Delta

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Une Belge de 90 ans contracte deux variants en même temps

Une Belge de 90 ans est décédée du Covid en mars dernier. Selon des chercheurs, elle a été infectée simultanément par deux variants. Si ce phénomène est le premier documenté, il ne serait pas unique.

Des chercheurs belges ont fait état dimanche d'un cas de Covid très particulier: Une nonagénaire, décédée en mars du Covid, a été infectée par deux variants préoccupants en même temps.

A savoir:

Selon eux, ce phénomène présenté comme inédit est encore «sous-estimé».

«C'est l'un des premiers cas documentés de co-infection avec deux variants préoccupants du SARS-CoV-2», a indiqué la biologiste moléculaire Anne Vankeerberghen, auteure de l'étude.

Le 3 mars 2021, cette femme de 90 ans, sans …

Lire l’article
Link zum Artikel