DE | FR

Pouvoir avorter au-delà de 3 mois? 343 femmes signent une tribune en ce sens

Bild

Une manifestation pour le droit à l'avortement à New York, en 2015.

343 femmes ont signé dimanche une tribune pour réclamer l'allongement des délais de recours à l'avortement, en France, au-delà de 12 semaines.



Ce texte, signé par des militantes féministes, musiciennes, actrices ou politiques, a été publié à la veille du 5 avril, cinquantième anniversaire du «Manifeste des 343» des femmes célèbres ou anonymes qui affirmaient en 1971 avoir avorté illégalement, et qui a marqué l'histoire du droit à l'avortement en France, accordé quatre ans plus tard.

Cinquante ans plus tard, «nous n'avons pas encore acquis la propriété pleine et entière de nos corps. Le patriarcat freine nos choix», écrivent les signataires dans le Journal du Dimanche.

Parmi elles, des actrices dont Béatrice Dalle, Julie Gayet, Marina Foïs; chanteuses (Vanessa Paradis, Yaël Naïm, Barbara Carlotti), réalisatrices (Catherine Corsini, Andréa Bescond) mais aussi des journalistes, responsables politiques ou militantes (Audrey Pulvar, Assa Traoré, Alice Coffin, Caroline De Haas...)

«J'exige la réelle maîtrise de mon corps,
J'exige le respect de mon corps, de mes droits et de mes choix,
J'exige l'allongement des délais légaux d'accès à l'IVG.
De 1971 à 2021, d'un manifeste à l'autre, le droit à l'avortement est un droit toujours à conquérir.»

Extrait de la tribune

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a dit dimanche «à titre personnel» être «favorable» à l'allongement du délai. «Je crois que le gouvernement regarde ça de près», a-t-il ajouté, soulignant que le Comité consultatif national d'éthique avait donné un avis favorable.

En février dernier, le retrait d'une proposition de loi pour allonger le délai d'accès à l'IVG de 12 à 14 semaines de grossesse avait provoqué des remous à l'Assemblée nationale. Le groupe socialiste avait dû y renoncer en raison des nombreux amendements déposés par la droite, accusée d'obstruction. (ats/afp)

Plus d'articles sur les sujets de société

La recherche néglige la santé des femmes

Link zum Artikel

Vaud veut tester les protections hygiéniques gratuites à l'école

Link zum Artikel

4 conseils pour «pécho» à l’ère du Covid (oui, c’est possible)

Link zum Artikel

Les jeunes couchent moins et on sait enfin pourquoi

Link zum Artikel

La métropole écolo de Lyon veut faire reculer la pub

Le président écologiste de la métropole de Lyon souhaite interdire les écrans de publicité numérique «énergivores» dans l'espace public.

Annoncé à l'occasion de la journée mondiale contre la publicité, la ville de Lyon va résilier les contrats avec plusieurs opérateurs privés d'écrans de publicité énergique. Le but? Limiter la surface des panneaux publicitaires, afin d'avoir plus de place pour les piétons, pour les vélos, pour la végétalisation ou pour l'art.

Quarante-cinq grands panneaux seront démontés dans les prochains jours à travers la ville, illustration de la volonté de l'exécutif métropolitain de faire reculer la …

Lire l’article
Link zum Artikel