faible pluie
DE | FR
International
Société

Les Etats-Unis, trois news à retenir de cette semaine. Notre sélection

Harriet Tubman dollars billet Joe Biden
Image: Women on 20s
Le corner américain

Made in USA: un billet de 20 dollars avec le visage d'une ancienne esclave

What's on America? Voici les 3 news qui ont fait vibrer Jacqueline cette semaine: la Silicon Valley qui pourrait rendre son dernier souffle à San Francisco, un billet de banque historique promis par Joe Biden et l'église catholique canadienne au coeur d'un scandale.
06.06.2021, 15:1606.06.2021, 17:33
Je ne suis pas «born in the USA», mais ma vie a toujours été rythmée par la politique, la culture, la musique et le show-business américain. Parfois inspirant, parfois délirant, souvent déroutant, voire dégoûtant... ce pays me fascine. Tour d'horizon de ma semaine américaine.

La Silicon Valley rendra-t-elle son âme à San Francisco?

La crise sanitaire aura-t-elle raison de la Silicon Valley ou plutôt des bureaux de la Silicon Valley? De nombreux habitants de San Francisco espèrent que oui! Pourquoi? Parce que, selon eux, la ville californienne a perdu bien plus que son âme lorsque les géants de la tech ont commencé a s'y installer. Avec la pandémie, de nombreux employés ne veulent plus revenir au bureau, préférant le télétravail et un exode rural vers des plus petites villes.

sans abri San Francisco uber tesla facebook tech silicon valley pauvreté
Les campements de fortune des quelques 8000 sans-abri vivant dans les rues de San Francisco.Image: the guardian / twitter

Quelques chiffres:

  • En 2020, quelque 8000 sans-abri ont été identifiés comme vivant dans les rues de San Francisco. Ils étaient 5000 en 2015.
  • Google autorise ses employés à faire du télétravail jusqu'à la fin de l'année 2021 et il se pourrait que cela continue en 2022.
  • Un sondage interne affirme que 75% des employés travaillant chez Uber préfèreraient ne revenir que quelques jours par semaine au bureau.

Biden promet un billet de 20 dollars assez historique

C'était une des promesses de campagne de Joe Biden, qui a gagné l'élection présidentielle en grande partie grâce à l'électorat afro-américain: tout faire pour qu'un billet de 20 dollars porte le visage de Harriet Tubman, une esclave, qui s'échappa de ses bourreaux, dans les années 1850. Connue sous le nom de la «Moïse noire», elle a ensuite réussi à sauver 300 autres esclaves de leur sort.

Un artiste a même imaginé ce à quoi ce billet ressemblerait 👇

Harriet Tubman dollars billet Joe Biden
Ce serait assez dingue, n'est-ce pas?Image: Women on 20s

Cette idée, qui était déjà en discussion sous l'ère Obama, ressurgit suite à la visite historique, cette semaine, de Joe Biden à Tulsa. Cette ville de l'Oklahoma est connue pour avoir été le berceau d'un véritable «Black Wall Street», qui sera tristement décimée sur fond de racisme en 1921, il y a exactement 100 ans.

A noter qu'il n'y a jamais eu de femme, tout court, sur un billet de banque américain. Chez nous, la première personnalité féminine à figurer sur un billet de banque (le billet vert de 50 francs) fut l'artiste Sophie Taeuber-Arp, de 1995 à 2016.

Un film sur Harriet Tubman est sorti en 2019 et il fut nommé aux Oscars en 2020

L'église catholique aurait dissimulé le massacre de 215 enfants amérindiens

Alors là, j'ai vraiment eu froid dans le dos en lisant cet article dans VICE. On quitte les Etats-Unis, mais on reste sur le continent américain, au Canada précisément. Le beau gosse (appelons un chat, un chat) premier ministre Justin Trudeau aurait sommé le Pape François et son Vatican de faire toute la lumière sur un épisode effroyable, qui aurait eu lieu entre 1890 et 1978.

215 enfants amérindiens de la tribu First Nation, dont certains n'étaient âgés que de 3 ans, auraient été victimes de violences puis enterrés sous l'école catholique dans laquelle ils étaient. La plupart de ces élèves n'avaient pas de pièce d'identité. Le bureau des droits de l'Homme à l'ONU et des avocats canadiens demandent une enquête immédiate.

Pour l'instant, les autorités de l'église catholique nient toute responsabilité dans ce que l'on peut appeler un massacre. Je ne sais trop que dire, à part «Mon Dieu».

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Coupures d'électricité en France: «Pas de panique», rassure Macron
Le président français a invité ses compatriotes à ne «pas paniquer» face aux risques de coupures d'électricité cet hiver. Il a assuré qu'elles pourraient même être évitées si la consommation était baissée de 10%.

«Pas de panique, ça ne sert à rien», a dit le président français sur TF1 au terme de son voyage d'Etat de trois jours aux Etats-Unis. Le gouvernement d'Elisabeth Borne a présenté une série de mesures pour faire face à d'éventuelles coupures d'électricité cet hiver, en raison d'une production historiquement basse du parc nucléaire, qui inquiètent les usagers.

L’article