DE | FR
A ce jour, Peng Shui reste introuvable.
A ce jour, Peng Shui reste introuvable.Image: Keystone

Le directeur de la WTA menace de virer la Chine si Peng Shuai reste introuvable

Le directeur de la Women's Tennis Association (WTA), Steve Simon, a brandi une menace ultime: retirer la Chine du circuit si la joueuse de tennis Peng Shuai ne refait pas rapidement surface.
19.11.2021, 08:3519.11.2021, 17:44

Le directeur du circuit professionnel de tennis féminin, Steve Simon, ne plaisante pas. Dans une interview accordée à la chaîne CNN jeudi, il se dit prêt à perdre des centaines de milliers de dollars si la Chine ne coopère pas davantage dans l'affaire Peng Shui.

Peng Shui, du nom de cette joueuse de tennis disparue des écrans radars depuis le 2 novembre, alors qu'elle avait accusé un ancien vice-premier ministre de l'avoir contrainte à avoir des relations sexuelles.

Tous les rappels de cette étrange disparition, ici...

Steve Simon lance un appel

Jusqu'à présent, les autorités chinoises ont refusé de prendre en compte les allégations de la joueuse de tennis. Ce qui a fait vivement réagir Steve Simon:

«Nous sommes définitivement prêts à cesser nos activités [en Chine] et à faire face à toutes les complications qui en découlent»

Il exige des éclaircissements, car «ce sont [des accusations de viols et que c’est] plus important que le business».

«Les femmes doivent être respectées et non censurées»
Steve Simon, directeur de la Women's Tennis Association (WTA).
Steve Simon, directeur de la Women's Tennis Association (WTA).capture d'écran CNN

Cette prise de position ne risque pas de placer le directeur du circuit WTA en bons termes avec les autorités chinoises. Les relations n'étaient déjà pas au beau fixe, selon la CNN. La Chine essuie déjà des critiques virulentes dans sa gestion des Jeux olympiques d'hiver 2022, qui doivent se tenir en février. Les appels au boycott se sont multipliés ces derniers mois, en raison des violations présumées des droits de l'homme en Chine.

Quoi qu'il en soit, Peng Shui reste introuvable. «Nous l'avons contactée sur tous les numéros de téléphone, adresses électroniques et autres formes de contact», explique Simon. «A ce jour, nous n'avons toujours pas pu obtenir de réponse.»

La thèse de l'email ne convainc pas

En début de semaine, les médias d'Etat chinois ont publié un courriel, prétendument envoyé à Simon par Peng Shui, qui revenait sur ses allégations et affirmait qu'elle allait bien.

Bizarrement, ce courriel n'a été diffusé que sur des plateformes anglophones et les médias chinois n'ont pas fait état de son contenu, bien que Peng soit très connue en Chine.

Un mail qui n'a pas du tout convaincu Simon, en tout cas, qui évoque une «mise en scène». «Je ne pense pas qu'il ait une quelconque validité et nous ne serons pas rassurés tant que nous n'aurons pas eu l'occasion de lui parler en personne», a-t-il ajouté.

#WhereIsPengShuai

Les craintes du directeur du circuit de tennis féminin sont partagées par de nombreux joueurs internationaux. Sur Twitter, l'Américaine Serena Williams a notamment fait part de ses inquiétudes:

La Japonaise Naomi Osaka a déclaré mardi qu'elle était «sous le choc» et dénoncé la censure qui entoure l'affaire.

Les autorités restent silencieuses

Pour sa part, le Comité international olympique (CIO) a déclaré qu'il ne ferait aucun commentaire sur cette affaire et a suggéré d'opter pour une «diplomatie discrète», rapporte Reuters.

Du côté de la Chine, c'est silence radio: interrogés à plusieurs reprises, les porte-paroles du ministère chinois des Affaires étrangères ont dit tout ignorer de cette affaire qu'ils se sont refusé à commenter, arguant qu'il ne s'agissait pas d'un dossier diplomatique.

Pendant ce temps, voici le Canada en proie aux intempéries...

1 / 32
Les intempéries au Canada en images
source: sda / jonathan hayward
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Et les (mauvaises) connaissances actu' des comédiens de la Revue de Lausanne.

Plus d'articles sur le sport

A Manchester, Ronaldo est devenu un élément perturbateur (un boulet?)

Link zum Artikel

«Les descendeurs trouveront toujours le moyen d'aller vite»

Link zum Artikel

Ces footballeurs qui flambent leur argent dans les chevaux de course

Link zum Artikel

La France s'étrangle devant les salaires de Petkovic et Shaqiri

Link zum Artikel

La moitié des volleyeuses refuse le vaccin, le VBC La Suze sombre

Link zum Artikel

La carrière de Djokovic va devenir très compliquée, voire impossible

Link zum Artikel

Qui est Timo Meier, ce Suisse qui plante des buts en NHL?

Link zum Artikel

Une sprinteuse suisse dit souffrir des conséquences du vaccin Pfizer

Link zum Artikel

Les fans de l'équipe de France se réjouissent du malheur de Petkovic

Link zum Artikel

A Wengen, la FIS s'est une nouvelle fois ridiculisée

Link zum Artikel

A-t-il rencontré le boss de la Fifa secrètement? Ce juge fédéral nie

Link zum Artikel

Comment vont les joueurs prêtés par les clubs romands de Super League?

Link zum Artikel

Les organisateurs d'Adelboden ont été naïfs avec leur plan sanitaire

Link zum Artikel

Aston Villa mise sur l'association Coutinho-Gerrard 2.0

Link zum Artikel

Expert en sports d'hiver? Prouvez-le en reconnaissant ces champions!

Link zum Artikel

Grégory Hofmann a mis fin à son rêve en NHL, et il a eu raison

Link zum Artikel

Avec la peur de la contagion, les stars du ski suisse vivent recluses

Link zum Artikel

«Si Djokovic passe les 3 premiers tours, il sera plus fort que jamais»

Link zum Artikel

Vous voulez aller voir la Nati au Qatar? Bon courage!

Link zum Artikel

Constantin a l'âge de la retraite, on a ressorti 10 photos mythiques

Link zum Artikel

Oui, vous pouvez devenir multimillionnaire en lançant un frisbee

Link zum Artikel

Pourquoi les footballeurs passent-ils tous leurs vacances à Dubaï?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
Miss France, c'est plus un «Koh Lanta bis» qu'un concours de beauté
Pour la première fois de l'histoire du concours de Miss France, les participantes de l'édition 2022 ont eu droit à un contrat de travail, et donc à un salaire. Le problème... c'est que c'était un peu des peanuts.

Comme tout, le concours Miss France a bien été forcé d'évoluer avec son temps. Et cette édition 2022 a marqué une différence de taille: contrairement aux années précédentes, les reines de beauté ont eu le «privilège» d'avoir droit à un contrat de travail, selon une information exclusive du Parisien. Elles ont donc pu prétendre à un salaire.

L’article