DE | FR
Peng Shuai effondrée pendant son match de demi-finale à l'US Open Tennis 2014.
Peng Shuai effondrée pendant son match de demi-finale à l'US Open Tennis 2014.Image: EPA

Cette star de tennis chinoise disparaît après avoir accusé de viol un politicien

Depuis que Peng Shuai a révélé avoir subi des abus sexuels de la part d’un ancien vice-premier ministre chinois, l'ex-championne de tennis aurait disparu. Une situation qui, dimanche, a alerté l'Association des joueuses de tennis (WTA).
15.11.2021, 11:0316.11.2021, 08:26

Mais où est passée Peng Shuai? C'est la question qui inquiète le monde du tennis, depuis les dernières révélations choc de celle-ci. Mardi 2 novembre, la joueuse de tennis a décidé de sortir du silence en publiant, sur le réseau social chinois Weibo, un long article détaillé incriminant un ancien vice-premier ministre chinois. Peng Shui a accusé l’ex-dirigeant Zhang Gaoli âgé de 75 ans de l’avoir forcée à un rapport sexuel trois ans auparavant alors qu'ils étaient en liaison.

En moins de trente minutes, l'article qui touchait un haut responsable du Parti communiste chinois (PCC) a été censuré de la plateforme. Une mise sous silence qui a alerté de nombreux internautes, d'autant plus que la championne de 35 ans, qui avait notamment remporté Roland-Garros en double en 2014, serait désormais portée disparue.

Un hashtag contre le silence

Pointée du doigt pour son silence depuis le début de l'affaire il y a une dizaine de jours, la WTA a finalement pris la parole dimanche. «Les récents événements en Chine qui concernent la joueuse Peng Shuai sont très inquiétants. Nous nous attendons à ce que cette affaire soit traitée correctement», a écrit le patron de la WTA, Steve Simon, dans un communiqué dimanche soir. Le patron de la WTA n'a cependant fait aucune référence à la disparition présumée de la jeune femme.

«Peng Shuai et toutes les femmes méritent d'être entendues et non censurées»
Steve Simon, patron de la WTA

Des personnalités reconnues se sont également exprimées, sur Twitter. Notamment l'une des joueuses les plus titrées de l'histoire du tennis, Chris Evert, en réponse au communiqué de la WTA, «Oui, ces accusations sont très inquiétantes. Je connais Peng depuis qu'elle a 14 ans, nous devrions tous être inquiets, c'est grave. Où est-elle? Est-elle en sécurité? Toute information serait appréciée», a-t-elle alerté.

Peng Shuai, à l'US Open de 2014.
Peng Shuai, à l'US Open de 2014.Image: AP

Sur le réseau social, un nouvel hashtag prend de l'ampleur. Avec #WhereIsPengShuai, les internautes tendent à attirer l'attention sur l'inquiétante affaire, comme la joueuse de tennis professionnelle française Alize Cornet.

Censures et répression policière

Ce n'est pas la première fois que d'anciens fonctionnaires du gouvernement chinois sont accusés d'inconduite sexuelle. Cela s'est cependant souvent produit dans le cadre d'enquêtes sur la corruption. Les accusations de Peng Shuai vont, pour la première fois, à l'encore d'un haut responsable du PCC.

Le renforcement de la censure des réseaux sociaux ordonné par le président Xi Jinping, a rendu presque impossible la révélation de tels incidents. Ces dernières années, les organisations de défense des droits des femmes ont fait «l’objet d’une répression policière et d’attaques en ligne de la part des nationalistes chinois défendant une vision patriarcale de la société», comme l'explique Le Monde. (mndl)

Black Lives Matter: Le tireur de Kenosha fond en larmes devant le tribunal

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Hillary Clinton pourrait-elle être candidate en 2024 face à Trump?

Link zum Artikel

Le président de Credit Suisse pensait être au-dessus des règles Covid-19

Link zum Artikel

Il ne manquait plus qu'un restaurant NFT à New York, le voici

Link zum Artikel

Les îles Tonga sont coupées du monde réel et virtuel à cause d'un volcan

Link zum Artikel
Coups de feu au Burkina Faso: Le gouvernement dément un coup d'Etat
Le Burkina Faso est pris depuis 2015 dans une spirale de violences. Les habitants sont excédés par l'impuissance des autorités à y faire face.

Des soldats se sont mutinés dimanche dans plusieurs casernes du Burkina Faso, et ce, pour réclamer le départ des chefs de l'armée et des «moyens plus adaptés» à la lutte contre les djihadistes, qui frappent ce pays depuis 2015.

L’article