DE | FR
Les autorités de Los Angeles ont évacué un campement de sans-abri près du stade SoFi, où se déroulera le Super Bowl dans trois semaines.
Les autorités de Los Angeles ont évacué un campement de sans-abri près du stade SoFi, où se déroulera le Super Bowl dans trois semaines.Image: twitter

A Los Angeles, les sans-abris doivent disparaître avant le Super Bowl

Environ 60 personnes vivant dans la rue située près du stade de football de Los Angeles, une construction valant cinq milliards de dollars, ont été chassées juste avant le plus grand événement sportif américain de l'année.
28.01.2022, 04:5228.01.2022, 09:18

Les autorités de Los Angeles ont évacué un campement de sans-abri près du stade SoFi, où se déroulera le Super Bowl dans trois semaines. Cette décision a suscité de nombreuses réactions outrées de la part de groupes de défense des droits de l'homme et des résidents vivant dans la rue qui ont été déplacés bien malgré eux.

«Ils essaient juste de survivre. On a l'impression que les autorités éloignent les gens pour qu'on ne les voie pas. Ils forcent les sans-abris à se cacher sans leur fournir de logement ou de services.»
Sofi Villalpando, qui travaille avec certains des sans-abris chassés par les autorités.

En parlant du Super Bowl, voici un aperçu de son show de la mi-temps:

Un témoignage assez glaçant

Dawn Toftee, 57 ans, qui vivait dans le campement qui a été évacué, a déclaré qu'elle avait perdu le canapé sur lequel elle dormait pendant l'opération de nettoyage et qu'elle dormait désormais sur une couverture dans une rue voisine où elle se sentait moins en sécurité:

«Maintenant, je vis sur ce site où je ne voulais pas être. Il y a eu des meurtres et des fusillades par ici... Ils devraient nous laisser récupérer notre maison»

L'histoire de Dawn Toffee, en vidéo:

Cette opération controversée intervient alors que les élus de Los Angeles multiplient les fermetures de campements pour faire face à l'aggravation de la crise humanitaire. Comme le rapporte The Guardian, on estime que 48 000 personnes vivaient dans les rues du comté de Los Angeles au début de la pandémie, selon le dernier décompte.

D'après les critiques, la stratégie de ratissage a donné la priorité à l'esthétique et aux plaintes des voisins, conduisant les personnes vivant dans des communautés de tentes établies à être dispersées dans des conditions de vie plus dangereuses.

«Personne ne veut assumer la responsabilité de ce qui se passe. Nous voyons cela à maintes reprises, avec le capitalisme sportif, les célébrations ou d'autres grands événements comme le Super Bowl ou les Jeux olympiques, la ville essaie de donner une meilleure image pour les investisseurs qui viennent de l'extérieur. Ils sont donc très motivés à essayer de faire disparaître les pauvres de la rue.»
Annie Powers, une organisatrice de NOlympics LA, une association qui milite contre les Jeux olympiques de 2028 à Los Angeles.

Du côté des organisateurs du Super Bowl, silence radio, ils refusent pour le moment de répondre aux médias. Quel courage.

Un peu de légèreté avec cette Battle made in watson: pour ou contre Tom Holland?

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Une gardienne de prison offre la liberté à son détenu préféré

Link zum Artikel

Moscou va montrer toute la force de l'armée russe pour célébrer le 9 Mai

Link zum Artikel

Le chanteur Bono du groupe U2 a chanté sur le quai d'un métro à Kiev

Link zum Artikel

Le G7 hausse le ton et s'engage à ne plus acheter de pétrole russe

Link zum Artikel

Un acteur de Sex Education devient le nouveau Docteur Who

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Tucker Carlson, l'homme le plus dangereux d'Amérique
La star de Fox News est le principal représentant de la thèse du «grand remplacement», la doctrine des suprémacistes blancs.

Dans toutes les sociétés, on trouve des cinglés et des théories du complot. La théorie du «grand remplacement» (great replacement) regroupe les deux: elle est propagée par des cinglés et affirme que les immigrés veulent évincer la population locale.

L’article