DE | FR

Qui veut acheter le tout premier tweet de l'histoire?

Il y a 15 ans, jour pour jour, Twitter faisait son apparition parmi notre panoplie de réseaux sociaux, devenant un outil incontournable pour les communicants.
21.03.2021, 17:2421.03.2021, 18:45

«Je crée mon compte Twttr»: il y a quinze ans, par ce message un peu banal, Jack Dorsey, le patron de Twitter publiait le premier «tweet» du réseau social.

Ce court texte rédigé le 21 mars 2006, signait les débuts de la plateforme aux plus de 190 millions d'utilisateurs quotidiens. Elle est prisée des décideurs politiques et économiques ainsi que des journalistes.

En quinze ans, Twitter est devenu un acteur incontournable des réseaux sociaux, non sans quelques polémiques.

Dernière en date, le réseau a créé la surprise en janvier en supprimant le compte aux 88 millions d'abonnés de Donald Trump, principal outil de communication du président américain, pour incitations répétées à la violence, après l'invasion du Capitole par des partisans du milliardaire républicain.

Censure 🤐

L'exclusion du chef d'Etat avait été autant saluée que dénoncée, signe de l'équilibre complexe entre neutralité, défense de la liberté d'expression, et modération avec lequel ces plateformes doivent composer.

Jack Dorsey avait défendu sa décision mais admis qu'elle constituait un «échec» et représentait un précédent «dangereux».

Tout se monnaie 💸

Début mars, le patron du réseau social, basé à San Francisco, avait annoncé la mise en vente de ce tout premier tweet, via un lien vers le site «Valuables», où les amateurs peuvent y faire une offre.

Acheter un tweet signifie acquérir «un certificat numérique du tweet, unique parce qu'il a été signé et vérifié par le créateur», explique le site de ventes aux enchères de tweets - comme un autographe.

Quelque 2.5 millions de dollars étaient proposés pour ce message dimanche. (ats/afp)

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Soldats russes: «on va vous violer jusqu'à ce que vous ne vouliez plus faire d'enfants»
Réfugiée en Suisse, l'historienne ukrainienne Marta Havryshko explique que le viol en Ukraine fait partie de la stratégie de guerre de la Russie. Les viols publics traumatisent la personne concernée et toute sa communauté, ce qui laisse de lourdes séquelles dans la société.

Les viols font-ils partie de la stratégie de guerre russe en Ukraine ?
Marta Havryshko:
Oui, la plupart des viols dont nous avons connaissance ne correspondent pas aux agressions que nous connaissons dans d'innombrables zones de conflit dans d'autres pays et où les soldats profitent de leur position de force. En général, ces derniers tentent ensuite de dissimuler leurs viols. Ils le font parce qu'ils ont peur d'être punis par leurs supérieurs ou de la réaction de la population locale. Mais ceci ne correspond pas au modèle des soldats russes en Ukraine.

L’article