DE | FR
Salah Abdeslam est reconnu comme «co-auteur de meurtres, de tentatives de meurtre, de séquestration, de tentatives de meurtre sur des personnes dépositaires de l'autorité publique, le tout en bande organisée», par la cour d'assises.
Salah Abdeslam est reconnu comme «co-auteur de meurtres, de tentatives de meurtre, de séquestration, de tentatives de meurtre sur des personnes dépositaires de l'autorité publique, le tout en bande organisée», par la cour d'assises.Image: sda

13 novembre: Abdeslam condamné à la perpétuité incompressible

Le 13 novembre 2015, un commando semait la terreur à Paris et faisait 130 morts. Le procès s'achève sur les condamnations: Abdeslam a hérité de la peine de la plus lourde.
29.06.2022, 19:0130.06.2022, 09:22

Vingt accusés ont été jugés dans le procès des attentats du 13 novembre 2015 qui ont fait 130 morts à Paris et plusieurs centaines d'autres de victimes.

La salle d'audience était pleine à craquer. Les parties civiles, les avocats et les journalistes étaient pendus aux lèvres de la cour. Salah Abdeslam encourait la «perpétuité incompressible», la peine la plus lourde en France. Il est connu comme l'acteur clé des attentats, toujours enfermé dans son idéologie et n'exprimant pas «le moindre remords». Auparavant, la défense d'Abdeslam avait plaidé contre «une peine de mort sociale».

Le début du verdict est un temps annoncé entre 19h30 et 20h30. C'est à 20h que les accusés sont apparus dans le box.

20h15, le président de la cour d'assises débute

L'audience reprend: «Je ne vais pas vous infliger la lecture exhaustive de ce document», prévient le président de la cour. Plus de 120 pages développant les motivations des assaillants.

Salah Abdeslam est reconnu comme «co-auteur de meurtres, de tentatives de meurtre, de séquestration, de tentatives de meurtre sur des personnes dépositaires de l'autorité publique, le tout en bande organisée», par la cour d'assises.

20h25, la cour d'assises répond «oui»

Dix-neuf accusés sur 20 sont reconnus coupables de l'ensemble des faits qui leur sont reprochés.

La très lourde peine contre Salah Abdeslam

Il a hérité de la peine la plus lourde: Salah Abdeslam est condamné à la peine maximale. La cour d’assises spécialement composée a accepté la peine requise et la peine à la réclusion criminelle à perpétuité incompressible.

Cette dernière est très lourde et très rare. Avant Abdeslam quatre personnes ont hérité de ce verdict. Pierre Bodein ou encore Michel Fourniret en avaient écopé. Par contre, c'est la première fois qu'elle est prononcée pour un attentat terroriste.

Les magistrats professionnels ont condamné les 19 co-accusés de Salah Abdeslam, écartant la qualification terroriste pour un seul d'entre eux, Farid Kharkhach.

Mohamed Abrini, «l'homme au chapeau» des attaques de Bruxelles, qui était également «prévu» dans les commandos du 13 novembre, a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une peine de sûreté de 22 années.

Osama Krayem et Sofien Ayari, dont l'accusation avait affiché la «certitude» qu'ils devaient commettre un attentat à l'aéroport d'Amsterdam le 13 novembre 2015, ont été condamnés à 30 ans de réclusion criminelle dans deux tiers de sûreté. Mohamed Bakkali, considéré par le parquet national antiterroriste comme «l'homme de confiance» des logisticiens de la cellule, a lui aussi écopé de 30 ans de réclusion, dont deux tiers de sûreté.

Au total, les cinq magistrats professionnels ont prononcé des sanctions allant de deux années d'emprisonnement à la perpétuité à l'encontre des 20 accusés jugés depuis septembre.

Six accusés étaient jugés en leur absence, dont cinq hauts cadres de l'Etat islamique (EI), présumés morts, parmi lesquels le commanditaire présumé des attentats, le Belge Oussama Atar.

Les condamnations sont globalement en deçà des réquisitions du parquet national antiterroriste, qui avait demandé des peines allant de cinq ans d'emprisonnement à la perpétuité.

«Les peines sont assez lourdes. Ils ne sortiront pas tout de suite de prison. On va savourer, je ressens beaucoup de soulagement. Dix mois de procès, ça aide à se reconstruire. C'est fini, ça va faire un vide», a commenté Sophie, une rescapée du Bataclan à la sortie de la salle d'audience, les larmes aux yeux.

Six ans après une nuit de terreur qui a traumatisé la France et après un procès-fleuve marqué par les récits glaçants des rescapés ou proches à la barre - sur plus de 2600 parties civiles - les avocats de la défense avaient mis la cour en garde contre la tentation d'une «justice d'exception» guidée par l'émotion.

Les trois accusés «libres» n'iront pas en prison

Du commando de dix terroristes kamikazes du 13 novembre 2015, seul Salah Abdeslam est encore en vie. Les neuf autres sont morts, tués soit en déclenchant leurs ceintures explosives le soir de l'attaque, soit par les tirs des forces de l'ordre.

Pour finir, les trois accusés qui comparaissaient libres n’iront pas en prison: Abdellah Chouaa est tout de même condamné à 4 ans de prison, dont 3 avec sursis; Ali Oulkadi est condamné à 5 ans de prison dont 3 avec sursis, et Hamza Attou à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis. Mais ils n’iront pas en prison. (svp/ats/afp)

Une caméra filme une frappe sur le centre commercial de Krementchouk

Video: watson
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
J. K. Rowling exprime son soutien à Rushdie et se fait menacer de mort
L'autrice d'Harry Potter a reçu une menace de mort sur Twitter après avoir publié un message en soutien à Salman Rushdie, dont l'état est critique après une attaque au couteau.

Menacée de mort pour un message de soutien à Salman Rushdie, J. K. Rowling a prévenu la police. Selon le Daily Mail, l'homme qui a proféré les menaces supporte le même groupe extrémiste que l'assaillant de Salman Rushdie.

L’article