DE | FR

Avec l'aciérie d'Azovstal, la Russie vient de remporter une victoire symbolique

La bataille pour l'aciérie Asovstal de Marioupol s'est définitivement achevée lundi soir. Avec l'évacuation de quelque 264 soldats ukrainiens qui y étaient retranchés, la Russie vient d'emporter une importante victoire.
17.05.2022, 09:1517.05.2022, 09:19

Que s'est-il passé cette nuit?

C'est tard dans la soirée de lundi que Marioupol est définitivement passée aux mains des russes, avec l'évacuation des soldats qui y avaient trouvé refuge. Parmi elles figurent 53 blessés, selon l'annonce de l'état-major ukrainien sur Facebook.

L'armée ukrainienne a précisé en outre qu'elle travaille à l'évacuation des autres soldats, car plusieurs centaines d'entre eux se trouveraient encore sur place.

Image: sda

Avec les combattants d'Azovstal, ce sont les derniers soldats ukrainiens qui quittent Marioupol, longtemps disputée dans le sud-est de l'Ukraine. La ville est ainsi passée sous contrôle russe.

>> Retrouvez les développements de la guerre en Ukraine dans le live

Que va-t-il advenir des soldats?

Les soldats ont été emmenés par bus dans des régions prorusses de l'Ukraine, rapporte l'état-major. Les 53 blessés graves se trouvent désormais dans un hôpital de la ville de Novoazovsk, contrôlée par les séparatistes et située à environ 32 kilomètres de Marioupol. Les autres combattants se sont rendus à Olenivka, occupée par les troupes russes. Les soldats ukrainiens seront dans un premier temps détenus par la Russie, mais devraient être libérés ultérieurement dans le cadre d'un échange de prisonniers, a-t-on appris.

Quelles sont les conséquences pour l'Ukraine?

Avec la prise de l'aciérie d'Azovstal, l'armée russe peut célébrer une victoire symbolique, d'autant plus que la ville est désormais passée entièrement sous son contrôle. Du côté ukrainien, on a toutefois souligné que l'objectif de la défense de longue haleine de l'aciérie avait été atteint. «Grâce aux défenseurs de Marioupol, nous avons obtenu un temps critique important pour la formation de réserves, un regroupement des forces et l'obtention de l'aide de nos partenaires», a écrit la vice-ministre de la Défense Hanna Maljar sur Facebook.

«Toutes les missions de défense de Marioupol ont été accomplies», a-t-elle ajouté. «Il n'a pas été possible de libérer Asovstal», a-t-elle souligné. Le plus important est désormais de protéger la vie des défenseurs de Marioupol. Et l'état-major ukrainien a également annoncé: «L'occupation de Marioupol a rempli sa mission».

Qu'en dit Selenzky?

Le président ukrainien s'est également exprimé sur l'évacuation dans son message vidéo quotidien. Il a déclaré que les objectifs poursuivis étaient clairs, basés sur une défense opiniâtre, et à présent sur l'évacuation.

«C'est une journée difficile. Mais qui, comme toutes les autres, a pour but de sauver notre pays et notre peuple. Grâce aux actions de notre armée, du groupe de négociation, de la Croix-Rouge et de l'ONU, nous espérons qu'il sera possible de sauver la vie de nos camarades. Certains d'entre eux sont gravement blessés et reçoivent des soins. Permettez-moi d'insister: les héros ukrainiens doivent survivre. C'est notre principe. Je pense que toute personne raisonnable comprend ces mots.»

Qu'en dit la Russie?

Du côté russe, peu de déclarations ont été faites jusqu'à présent sur l'évacuation de l'aciérie. Le ministère de la Défense a seulement fait savoir lundi soir qu'il avait accepté de faciliter l'ouverture d'un corridor humanitaire pour l'évacuation des soldats blessés. Il a en outre déclaré que la Russie et l'Ukraine s'étaient mises d'accord sur un cessez-le-feu momentané dans les régions environnantes.

Que s'est-il passé ces dernières semaines?

La ville portuaire de Marioupol avait déjà été encerclée peu après l'invasion russe en février. Cette grande ville stratégique a été soumise à de violents bombardements et à des tirs de roquettes. Les experts et les autorités ukrainiennes estiment que des milliers de personnes sont mortes au sein de la population civile.

Après le siège, les troupes russes ont progressivement pris le contrôle de la ville. Les derniers défenseurs ukrainiens de la ville s'étaient alors retranchés dans l'immense aciérie, dans les étages souterrains.

L'aciérie Asovstal à Marioupol a été l'objet d'intenses combats pendant des semaines.
L'aciérie Asovstal à Marioupol a été l'objet d'intenses combats pendant des semaines.Bild: keystone

Les troupes russes n'avaient alors pas pris le risque de tenter un premier assaut, mais avaient bloqué tous les accès: «Bloquez cette zone industrielle de manière à ce que même une mouche ne puisse pas en sortir», avait ordonné le chef du Kremlin, Vladimir Poutine, à ses militaires devant la caméra.

Par la suite, le site a été bombardé à plusieurs reprises. Des centaines de civils qui s'y étaient réfugiés face à l'avancée des troupes russes ont déjà été évacués du site ces derniers jours.

Le départ des soldats, dont certains étaient gravement blessés et qui n'avaient presque plus de provisions ni d'eau, a fait l'objet de longues négociations. En Ukraine, des reproches ont également été adressés au gouvernement de Kiev, l'accusant d'avoir abandonné les derniers défenseurs de Marioupol. Les autorités n'ont cessé de souligner qu'elles n'étaient pas en mesure de lever le blocus imposé par les troupes russes.

    Lors du concours Eurovision de la chanson samedi, le chanteur du groupe ukrainien Kalush Orchestra, Oleh Psjuk, avait appelé à l'aide pour l'Ukraine, Marioupol et Asovstal après sa prestation. Kalush Orchestra a remporté l'ESC grâce au soutien sans précédent des téléspectateurs. Lundi, le groupe est retourné en Ukraine. (dab/ats)

    Traduit et adapté par mbr

    L'armée russe laminée après avoir tenté de traverser une rivière

    Plus d'articles sur les armes employées en Ukraine

    Le char high-tech de Poutine a été détruit en Ukraine

    Link zum Artikel

    Les tanks T-72 de Poutine ont un point faible et l'Ukraine le sait

    Link zum Artikel

    Ce que l'on sait du missile Kinjal, nouvelle super-arme de Poutine

    Link zum Artikel

    Zelensky voulait des armes modernes et offensives, voici ce qu'il a obtenu

    Link zum Artikel

    Pourquoi le super char T-14 Armata de Poutine ne roule que lors des défilés

    Link zum Artikel

    Le «Pinocchio» de Poutine: Voilà pourquoi cette arme répand la peur et la terreur

    Link zum Artikel
    Montrer tous les articles
    0 Commentaires
    Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
    Un centre commercial ukrainien bombardé ++ G7: plafonner le prix du pétrole russe?
    La Russie a attaqué, jeudi 24 février, l'Ukraine. Suivez les derniers développements de la crise ukrainienne.
    L’article