International
ukraine

Les missiles ukrainiens frappent fort et sont critiqués en Russie

Les missiles ukrainiens frappent fort et ça soulève des critiques en Russie

L'armée ukrainienne se sert avec succès des missiles Himars qu'elle a reçus des Etats-Unis: des dépôts d'armes russes explosent désormais chaque jour. Les blogueurs de guerre, favorables à Poutine, sont de plus en plus critiques.
12.07.2022, 11:5212.07.2022, 15:55
Plus de «International»
Un article de
t-online

L'Ukraine n'a reçu que huit Himars des Etats-Unis, mais les quelques lance-roquettes déploient déjà leurs effets. Dans les zones occupées à l'est et au sud du pays, des dépôts de munitions et des postes de commandement russes explosent chaque jour depuis fin juin, souvent à des dizaines de kilomètres derrière le front.

Cette situation est vivement critiquée par des blogueurs de guerre russes: il s'agit de personnalités très influentes, s'exprimant dans des chaînes Telegram suivies par des centaines de milliers de personnes. Ils voient d'un mauvais œil l'invasion de Poutine au vu de ces attaques dévastatrices.

A launch truck fires the High Mobility Artillery Rocket System (HIMARS) at its intended target during the African Lion military exercise in Grier Labouihi complex, southern Morocco, Wednesday, June 9, ...
L'Ukraine a reçu huit Himars des Etats-Unis.image: keystone

«Le commandement de l'armée russe pensait pouvoir déplacer la frontière ville par ville vers l'ouest, mais l'armée ukrainienne a désormais un antidote, elle détruit les dépôts d'armes», écrit par exemple sur Telegram le blogueur Dmitryev à propos de l'effet des lance-missiles américains:

«Même si l'armée russe mobilise un million de soldats, elle n'a plus la force de déplacer le front vers l'ouest»

Les Russes discutent de la guerre sur Telegram

La Russie ne peut désormais ni se retirer en sauvant la face, ni s'installer dans l'est de l'Ukraine, estime Dmitryev: «Les missiles voleraient dans tous les sens pendant des années et l'Ukraine serait détruite dans les combats. Et je ne vois pas comment ce scénario pourrait être évité.»

Le blogueur est suivi par plus de 108 000 utilisateurs sur Telegram. Le service de messagerie n'étant pas soumis au contrôle du Kremlin comme les médias d'Etat russes, les discussions dans certains groupes de la plateforme donnent une impression plus authentique de la perception des événements de guerre en Russie. Et Dmitryev n'est pas le seul observateur à voir l'armée russe sur la voie de la défaite.

Lui, il fait parler les russes de la rue 👇

Vidéo: watson

La défense anti-aérienne russe inutile contre les Himars?

«Ces derniers jours, dix grands dépôts d'artillerie et d'autres munitions ont été touchés, dix postes de commandement et plusieurs dépôts de pétrole», écrit l'ancien leader séparatiste pro-russe Igor Girkin sur Telegram:

«Il y a eu des pertes humaines et matérielles énormes. Mais je n'écris pas cela pour dire aux Ukrainiens à quel point leurs attaques sont efficaces. Ils le savent mieux et plus tôt que moi. J'écris cela pour poser la question: quand l'armée de l'air russe va-t-elle enfin commencer à se battre avec toute sa puissance?»

Girkin demande ainsi des frappes aériennes sur les installations ferroviaires «de la soi-disant Ukraine», par lesquelles des lanceurs de missiles comme les Himars et des obusiers occidentaux seraient acheminés dans la zone de combat.

In this photo released by Russian Defense Ministry Press Service on Tuesday, May 24, 2022, A Tu-95 strategic bomber of the Russian air force takes off on a mission at an undisclosed location. (Russian ...
La défense aérienne russe se serait révélée en grande partie inutile contre les missiles américains. image: keystone

L'ancien leader séparatiste a participé à l'occupation russe de l'est de l'Ukraine en 2014 et serait responsable de la destruction du vol MH17 qui a fait 298 morts. Selon lui, les défenses aériennes russes se sont révélées largement inutiles contre les nouveaux missiles américains. Il est suivi par plus de 400 000 utilisateurs sur Telegram.

Un journaliste russe impressionné par les Himars

Le reporter de guerre russe Alexander Sladkov, suivi par près de 900 000 utilisateurs sur Telegram, touche encore plus de monde. Il y écrit:

«Les missiles et l'artillerie ukrainiens ont déjà frappé plusieurs fois nos centres de décision. Avec des résultats. Ces centres sont petits, mais importants. Ma question est simple: quand cela va-t-il s'arrêter, bon sang?»

Le Russe Roman Saponkov, suivi par plus de 25 000 utilisateurs sur Telegram, se dit plutôt impressionné par les récents succès ukrainiens.

Saponkov y raconte qu'il a assisté à une attaque de missiles Himars sur l'aérodrome militaire de Tchornobaïvka, dans le sud de l'Ukraine occupée. «J'ai déjà subi des tirs d'artillerie, mais ce qui m'a vraiment impressionné, c'est que les cinq ou six missiles sont tombés quasiment sur un seul point.» Normalement, les roquettes d'artillerie se répartissent sur une grande surface lors de l'impact.

Les Etats-Unis veulent envoyer encore quatre Himars à l'Ukraine

Il serait, toutefois, inapproprié de céder à la panique, selon Saponkov: «Bien sûr, ce n'est que le début, les Ukrainiens vont frapper toutes les installations russes sur lesquelles ils ont des informations. Mais je suis sûr que des contre-mesures seront prises. Il n'y a pas une arme miracle qui permette de gagner une guerre.»

Les missiles Himars permettent à l'Ukraine d'atteindre des cibles situées jusqu'à 85 kilomètres de distance, avec une précision de quelques mètres. D'autres missiles pour ce système peuvent même voler à plus de 300 kilomètres, mais le gouvernement américain refuse de les livrer à l'Ukraine. La crainte d'une nouvelle escalade avec la Russie est trop grande si Kiev devait utiliser ces missiles pour des attaques loin sur le territoire russe.

La semaine dernière, le gouvernement américain a annoncé la livraison de quatre lanceurs de missiles Himars supplémentaires à l'Ukraine, qui disposera alors de douze systèmes de ce type. Le Royaume-Uni et l'Allemagne veulent envoyer à l'Ukraine des lanceurs supplémentaires de type Mars II, le modèle précédent des Himars.

Sources:

(t-online, mk, sas)

Une caméra filme une frappe sur le centre commercial de Krementchouk
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Non à la police du ramadan
Mercredi à Bordeaux, le jour où prenait fin le ramadan, un Algérien est mort poignardé, parce qu'il buvait de l'alcool. L'amalgame, pas celui auquel on pense, a tué.

Le ramadan, mois de jeûne en islam, s’est achevé de la pire des manières, mercredi soir, à Bordeaux. Un homme, vêtu d’un qamis et coiffé d’un chèche, un Afghan de 25 ans ayant obtenu l'asile en France en 2021, s’en est pris à deux ressortissants algériens flânant sur les quais de la Garonne. Armé d’un couteau, il a tué l’un d’eux, âgé de 36 ans, et blessé l’autre à la cuisse. La police a abattu le meurtrier. Sur une vidéo, on entend l’une des victimes supplier l'assaillant de lui laisser la vie sauve.

L’article