DE | FR
Bild

SP

Vidéo

Atlas, le robot qui fait du parkour et maîtrise même le backflip

Il court, il saute, il fait même des périlleux arrières. Boston Dynamics a révélé une vidéo dans laquelle son robot humanoïde s'est mué en vrai gymnaste capable de s'adapter à son environnement.



«L'humanoïde le plus dynamique du monde», c'est ainsi que l'entreprise Boston Dynamics surnomme Atlas. Cet androïde avait déjà été présenté au monde dans une vidéo où il faisait du jogging et sautait par-dessus un rondin...

Cette fois il va encore plus loin. La machine est capable de faire du parkour - un sport qui consiste à se déplacer à travers des obstacles - en sautant et en courant sur des plates-formes inégales.

Mais à quoi ça sert?

Les exercices dont est capable Atlas - environ 1,5 mètre pour 86 kilogrammes – contribuent au développement d'un androïde capable d'accomplir des tâches multiples, «un robot du futur, qui va partout et qui fait tout», a déclaré Scott Kuindersma, chef de l'équipe Atlas de Boston Dynamics.

Boston dynamics est déjà bien connue pour la construction du chien robot Spot. Ce dernier a notamment été testé par un sous-traitant des CFF pour inspecter les voies. L'Armée française le teste également et des forces de police l'emploient déjà aux Etats-Unis, rapporte USA Today.

Spot, a robot with dog-like movements, walks past a dog in Cathedral Square in Erfurt, Germany, Tuesday, April 20, 2021. The security service provider Ciborius, supplier of robotic security solutions with artificial intelligence, presented its artificial employee with high-resolution 360-degree all-round camera, ultra-bright LED light and a light detection system. (Michael Reichel/dpa via AP)

Le chien robot Spot. Image: sda

Si l'usage d'Atlas dans le futur n'est pas encore clair, il est certain qu'il a développé une forme d'intelligence. En effet, dans les premières vidéos diffusées en 2018, il suivait un parcours prédéfini. Aujourd'hui, il est capable de s'adapter en partie à son environnement en fonction de ce que connaît sa base de données. Les ingénieurs préprogramment les mouvements et la machine tient compte de son environnement pour les réaliser. D'ailleurs, aux alentours de la 37e seconde, on remarque qu'il saute sur une plate-forme, vacille, puis retrouve son équilibre. C'est le genre de réponse dynamique que cherchent à développer les ingénieurs.

En effet, Atlas ne réussit pas tout du premier coup (comme le montre la vidéo ci-dessous 👇). Les ingénieurs visent à le pousser dans ses derniers retranchements.

«Nous en tirons beaucoup d'enseignements sur la façon de construire des robots capables de survivre à une chute, de se relever et de recommencer», explique Benjamin Stephens à Cnet, responsable des contrôles d'Atlas. (jah)

C'était ce printemps: le premier vol de l'hélicoptère Ingenuity

1 / 11
Le premier vol de l'hélicoptère Ingenuity
source: sda / nasa/jpl-caltech/msss / handout
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles sur le thème «High-Tech»

Facebook veut tout faire pour ressembler à Clubhouse

Link zum Artikel

Fuite de données Facebook: 3 raisons pour ne pas les prendre à la légère

Link zum Artikel

Gucci vend douze francs des baskets qui n'existent pas

Link zum Artikel

Un collectionneur de crypto-art nous explique son délire

Link zum Artikel

Un drone militaire chasse des humains, sans recevoir d'ordre

Un rapport des Nations Unies évoque l’attaque de combattants dissidents libyens par un drone, de façon totalement autonome.

Une situation qui rappelle les films de science-fiction futuristes. Sarah Connor n'a qu’à bien se tenir. En mars 2020, un drone utilisé par le Gouvernement d'union nationale libyen a visé des soldats du maréchal Haftar, chef de l'autoproclamée Armée nationale libyenne, lors de combats entre les deux parties, rapporte le magazine New Scientist.

L’attaque perpétrée par l’aéronef s’est faite de façon totalement autonome, sans être mise en œuvre par un opérateur à distance. C'est le …

Lire l’article
Link zum Artikel