DE | FR
Image: Shutterstock

La Nouvelle-Zélande, premier pays à offrir un congé pour fausse couche

Le Parlement néo-zélandais a voté une loi donnant droit à un congé spécial de trois jours aux couples ayant souffert d'une fausse couche.
25.03.2021, 15:2625.03.2021, 16:17

En Nouvelle-Zélande, les femmes faisant une fausse couche ou donnant naissance à un enfant mort-né, et leur conjoint, auront droit à un congé spécial de trois jours. Ce congé payé, évitera aux couples de se mettre en arrêt maladie. Une première mondiale.

La députée travailliste Ginny Andersen a expliqué que la mortinatalité – qui désigne la mort d’un fœtus viable, survenue soit pendant la grossesse, soit pendant le travail – devait être reconnue comme donnant droit à un congé de deuil dédié.

«Le deuil qui accompagne une fausse couche n’est pas une maladie, c’est une perte et il faut du temps pour se remettre physiquement et mentalement d’une telle perte»
Ginny Andersen, députée travailliste néo-zélandaise

Les fausses couches et naissances de bébés mort-nés sont encore globalement des sujets tabous. La députée espère également que d’autres pays commenceront à légiférer pour un système de congés juste, qui reconnaisse la douleur et le deuil qu’engendrent une fausse couche ou la naissance d’un enfant mort-né. (jch)

1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Avec l'aciérie d'Azovstal, la Russie vient de remporter une victoire symbolique
La bataille pour l'aciérie Asovstal de Marioupol s'est définitivement achevée lundi soir. Avec l'évacuation de quelque 264 soldats ukrainiens qui y étaient retranchés, la Russie vient d'emporter une importante victoire.

C'est tard dans la soirée de lundi que Marioupol est définitivement passée aux mains des russes, avec l'évacuation des soldats qui y avaient trouvé refuge. Parmi elles figurent 53 blessés, selon l'annonce de l'état-major ukrainien sur Facebook.

L’article