DE | FR

Les Américains pourraient (finalement) éviter la faillite

Un accord a été trouvé mardi pour permettre au Congrès américain de voter prochainement sur un relèvement du plafond de la dette.
Un accord a été trouvé mardi pour permettre au Congrès américain de voter prochainement sur un relèvement du plafond de la dette.Image: sda
Après des semaines de négociations, l’opposition républicaine a finalement donné son aval à une procédure parlementaire qui éviterait un shutdown à la mi-décembre.
08.12.2021, 05:0108.12.2021, 07:04

Un accord a été trouvé, mardi, pour permettre au Congrès américain de voter prochainement sur un relèvement du plafond de la dette. Cela évite ainsi un défaut de paiement des Etats-Unis, une menace imminente aux conséquences potentiellement catastrophiques.

Une opposition républicaine

Les Etats-Unis, qui comme toutes les grandes économies ou presque vivent à crédit depuis des décennies pour ce qui concerne la dépense publique, ont déjà relevé à de multiples reprises ce fameux «plafond», ce qui requiert normalement les voix des élus démocrates et républicains.

Mais l'opposition républicaine refuse cette fois de le faire, assurant que cela reviendrait à offrir un chèque en blanc à Joe Biden, au moment même où ils l'accusent de contribuer à une inflation galopante.

«Dans l'intérêt du pays»

Après des semaines de négociations, ils ont finalement donné leur aval à une procédure parlementaire complexe, grâce à laquelle les démocrates n'auraient besoin que de leurs voix pour relever le plafond de la dette:

«Je pense qu'il est dans l'intérêt du pays d'éviter un défaut de paiement
Mitch McConnell, leader républicain au Sénat

Cette procédure doit être validée par la Chambre des représentants dans la nuit de mardi à mercredi, ce qui permettrait au Congrès de relever le plafond de la dette avant le 15 décembre. (ats/jch)

Rien à voir, mais avez-vous vu le dernier Copin comme cochon? C'est sur les déménagements

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Hillary Clinton pourrait-elle être candidate en 2024 face à Trump?

Link zum Artikel

Le président de Credit Suisse pensait être au-dessus des règles Covid-19

Link zum Artikel

Il ne manquait plus qu'un restaurant NFT à New York, le voici

Link zum Artikel

Les îles Tonga sont coupées du monde réel et virtuel à cause d'un volcan

Link zum Artikel
Anders Breivik, le tueur d'Utoya, demande sa libération
L'extrémiste de droite a déposé une demande de libération conditionnelle, dix ans après avoir tué 77 personnes en Norvège.

Condamné en 2012 à 21 ans de réclusion, Anders Behring Breivik estime qu'il est temps de sortir de prison. «Comme dans tout autre Etat de droit, un condamné a le droit de demander sa libération conditionnelle et Breivik a décidé de faire usage de ce droit», a déclaré son avocat.

L’article