DE | FR
Bild

Les fermes suisses sont innovantes! Et leurs projets méritent d'être soutenus! photo: Swissmilk

Promotion

Yes We Farm: une idée comme on les aime

Le crowdfunding, ça te parle sûrement. Mais entre l'enregistrement d'un album, un projet humanitaire ou la construction de l'Étoile de la Mort de Star Wars (véridique), le concept est un peu fourre-tout. Et soutenir une ferme, tu y as déjà pensé?

Ce contenu a été rédigé par Swissmilk

On te rassure: le projet de l'Étoile de la Mort, monté en 2012 sur la plateforme Kickstarter, n'a jamais atteint les 20 millions de livres sterling visés. Notre planète est donc sauvée. Mais loin des idées perchées, certains projets de financement participatif mériteraient d'être mieux connus. Comme ceux de Yes We Farm en faveur des fermes suisses.

Vers une prise de conscience

L'agriculture: un monde à des années lumières du tien? Pourtant, les agriculteurs et agricultrices remplissent ton assiette tous les jours. Quoi de plus essentiel? À l'heure du développement durable et du regain d'intérêt pour l'alimentation locale, on pourrait s'intéresser un poil plus à nos fermes. Surtout qu'en Suisse, les agriculteurs·trices s'adaptent constamment aux nouvelles attentes de la société et ont de bonnes idées pour faire évoluer leur profession.

Le crowdfunding à la ferme

C'est pour soutenir leurs projets qu'un jeune entrepreneur neuchâtelois a lancé en 2018 le site «Yes We Farm». Le principe: donner un coup de pouce aux fermes en échange d'une contrepartie. Bien souvent, ces projets visent d'ailleurs à offrir un nouveau service à la population. Le succès ne s'est pas fait attendre. Épiceries de produits en vrac, distributeurs à lait, boulangeries de ferme, production de fruits secs pour réduire le gaspillage alimentaire… Un tas de projets sympas ont vu le jour.

Rat des villes et rat des champs

L'idée derrière Yes We Farm est aussi de rapprocher les consommateurs·trices et les agriculteurs·trices. La ferme Marchand, dans le Jura, en a fait l'expérience. En 2020, elle a lancé un projet pour agrandir son cabanon de vente directe. Certains contributeurs·trices ont découvert la ferme en venant chercher la viande ou le lait offerts en contrepartie. Puis sont revenus. À partir de 200 francs, on pouvait être parrain ou marraine d'une vache. Ça vaut quand même le déplacement!

Pour en savoir plus, va faire un tour sur le site de Yes We Farm ou découvre le témoignage de la ferme Marchand et du fondateur de la plateforme.

Une mine d'informations.
Retrouve les tendances food, des conseils pour une alimentation équilibrée et plein d'infos sur le lait suisse sur swissmilk.ch. Tu cherches des idées de recettes? Suis-nous sur Instagram et sur Facebook.

Nous ❤️ cuisiner local & de saison.

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles